Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [OS/Yaoi] Oh Yeah!

Aller en bas 
AuteurMessage
kat'

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 26
Localisation : Chez les 2PM.. Nan?... J'aurai essayé xD

MessageSujet: [OS/Yaoi] Oh Yeah!   Ven 23 Juil - 22:39

Titre : Oh Yeah! (je sais hyper original -_-')

Auteur : Moi
Couple(s) : A découvrir ^^

Rating : Tout public
Genre : Yaoi léger et pas bien méchant.

Disclaimer :Les artistes ne sont pas a moi, ni a personne sauf peut-être à leurs parents xD

Petite note personnelle : Désolé pour les fautes qu'il reste sûrement mais j'ai fait appel à une beta que je ne connais pas vraiment bien alors je sais pas si elle a tout corrigé.
P.S : désolée mais c'est un OS long... voir très long u_u

Bonne lecture ^_^



Oh Yeah !


Comme toujours, je te regarde te rhabiller dans cette chambre miteuse, encore un nouveau motel, encore une nuit passée avec toi. Encore un matin et la réalité qui nous rattrape. Une fois habillé, tu poses tendrement tes lèvres sur les miennes et tu pars en me disant ces mots magiques :
« Appelle-moi en cas de besoin. »

Comme si j’avais besoin que tu me le rappelles. Aujourd’hui, j’ai 20 ans et je vais passer ma dernière audition. Après mettre fait rejeté d'environ toutes les auditions possibles, je vais en passer une dernière… mouais… je n’y crois pas mais qui sait, les miracles existent peut-être ?
Passer la nuit dans tes bras est devenu un rituel pour moi. Avant chaque audition ou rendez-vous important, on se voit. On s’aime et on se quitte. Pas de nom, pas de relation juste lui et moi, rien de spirituel, uniquement du physique. Et le meilleur dans l’histoire, c’est que tu accoures à chaque fois que je te le demande. Tel un bon chien qui revient voir son maître. Un homme et un homme… si mes parents savaient ça, ils en mourraient.

Je préfère t’oublier et je décide de me lever pour prendre une douche bien chaude et effacer le plus de marque possible. L’eau, qui passe sur ces baisers, sur chaque griffure ou suçon, me brûle, me chauffe et me tire un gémissement mais rien de bien méchant. Après tout, je l’ai cherché.
Ce gamin… je me demande comment il s’appelle. Ça fait 2 ans maintenant que nous nous sommes rencontrés. Pourtant, aucun de nous n'a essayé d’en savoir plus sur l’autre. C’est ça qui me réconforte dans mon idée qu’il n’est qu’un ado qui ne cherche que des expériences.
Les jeunes de nos jours.

Une fois prêt de part au rendez vous, 14H audition pour nouveau talent.
Un fois dans le bâtiment, je ne vois que des gosses en train de s’échauffer avec de grands gestes exagérés et sans savoir-faire. Allez, faites vite que je me fasse une fois encore virer et qu’un gamin de 15 ans à peine pubère se fasse engager à ma place !
Je jette un regard autour de moi comme si je cherchais quelqu’un en particulier mais je m’aperçois vite qu’il n’est pas là. Mon inconnu n’est pas ce genre. Enfin, je l’imagine plus facilement entouré de jolies filles à la fac dans un cabriolet tout neuf offert par papa et maman. Il est jeune et puéril, aucune chance qu’il veuille devenir un artiste. Quand les parents peuvent obéir à tout les caprices pourquoi chercher à gagner de l’argent ?

L’audition passe… et quand c’est enfin fini, un homme s’approche de moi. Encore un refus ou alors il s’agit d’un candidat essayant de se rassurer. Il commence à me parler mais je n’écoute pas vraiment. Jusqu’au moment où il va trop loin et me touche le bras.
Je relève soudain le tête prêt à m’énerver mais je me tais en voyant et reconnaissant mon interlocuteur.

« Excuse-moi mais j’aimerais te parler de l’audition. »

Je reste environ deux bonnes minutes en pause en reconnaissant Bi Rain devant moi et finis par articuler un simple oui. Je ne comprends pas bien ce qui se passe sur le coup mais je reprends mes esprits lorsqu’il me présente à deux autres personnes en me serrant la main et finissant par un retentissant :
« Bienvenu ! »

Je regarde avec attention les deux devant moi, l’un a des lunettes noires… en plein hiver… cherchez l’erreur, bizarrement je suis sûr de déjà l’avoir vu. L’autre, par contre, est assez grand, brun, les cheveux coupés n’importe comment, c’est un inconnu pour moi mais je vis tout de suite ses lèvres. Des lèvres très désirables et complètement addictives. Je ne me présente pas puisque la star mondiale, à côté de moi, vient de le faire. Il nous laisse seul et les deux autres en profitent pour me questionner :

« -Tu as quel âge?
- La vingtaine…
- Comme nous ^_^
- Tu es là pour quoi ? Danse ? Chant ? Comédie ?
- Heuuuuu… danse, je pense.
- Pas comme nous alors… sois le bienvenu tout de même ! »

Ils ont l’air sympa… ils sont donc ma nouvelle famille. Bof je ne suis pas contre. Ils m’ont appris que Rain avait décidé de produire un groupe et que c’était pour ça que nous avions été choisis. Ils avaient déjà commencé l’entrainement et j’appris que, dès le lendemain, je serais mis dans le lot. De plus, il manque encore deux personnes pour que le groupe soit complet.

« Rain veut un groupe de 5. Il pense que sur scène, 5 c’est mieux et ça nous permettra de faire des projets solo sans donner plus de travail aux autres. Nous étions 3 mais un a quitté la navire. Les prochaines auditions auront pour objectif de dénicher deux nouveaux rappeurs et bons danseurs, je pense. »

Je le regarde bouche bée devant tant de maturité… je comprenais pourquoi les gens sont respectueux devant leur ainés. Je n’aurais jamais eu la force de penser à tout ça. Après tout, moi 5 ou 15, je m’en moque tant que l’on me laisse danser.
Puis doucement je réalisais que je venais réussir mon audition…. Sans trop savoir pourquoi j'ai pris mon portable et composé son numéro.

« - Hiiiiiiii ?
- c’est moi...
- Tu as besoin de moi ? Je suis pris là on se retrouve ce soir au RED ?!
- Non.
- Tu veux pas pour le RED, bien alors où ?
- Non je veux dire on ne se retrouvera pas ce soir… ni les autres soirs… Adieu !
- Atten… »

Je coupe la conversation sur ces mots et range mon portable. C’est mieux ainsi. Toi dans ton monde et moi danseur pour ce nouveau groupe. Pas d’histoire, pas de sexe, plus rien. Je dois t’oublier et pour ça rien de mieux que de t’effacer.
De toute façon, nous n’étions rien l’un pour l’autre alors pourquoi continuer ?!

Le lendemain, je faisais mes premiers pas en tant que nouveau membre. La journée a débuté sur un cours de chant avant 2h de danse. Le chant n’est pas ma spécialité mais je me débrouillai plus ou moins bien. La prof assez âgée me donna du travail et des exercices à faire pendant mon temps de repos pour faire travailler ma voie. Histoire que je sois de niveau par rapport au deux autres qui ont un niveau largement supérieur.
Le lunetteux était un chanteur dans un groupe avant de rejoindre Rain. Il a une voie puissante et sait contrôler son chant. Le deuxième celui on lèvres qui valent 1 million est moins expert mais il a ce quelque chose qui fait que sa voie reste graver dans la mémoire. Ils ont du talent c’est indéniable. S’ils dansent aussi bien qu’ils chantent je peux me faire du soucis sur ma place parmi eux.
Mon angoisse se rassura lorsque le prof de danse, un bel américain d’un trentaine d’années vint me saluer en me prenant dans ces bras les larmes aux yeux. Il me dis un truc en anglais où je ne capta que dal et mis en route la musique. Seungho se pencha vers moi et m’expliqua que le prof commençait à perdre espoir en eux vu leur projet quasis nul en danse.
Je commence à m’échauffer comme je le fait tout les jours et lorsque je commence à danser trois paire d’yeux s’écarquillèrent.
Quand je finis je pris un plaisir fou à regarder leurs réactions et je sortis de mon petit nuage doré quand quelqu’un applaudis dans mon dos. Je reconnut Rain dans le miroir, il est suivit par un grand blond maigrichon et incroyablement mignon. Avec un brin de timidité il se présenta à nous et Rain nous le laissa, et partis aussi vite qu’il était arrivé.
Les deux vieux en profitèrent pour lui poser les même questions auquel j’avais eu le droit hier et avec une voie fluette et un rougissement certain il y répondis doucement. Je ne retiens pas tout mais seulement le fait qu’il avait 17 ans… en clair un bébé!
Son petit nom est thunder… mouais… c’était peut être mieux si le groupe doit un jour faire c’est début ailleurs qu’en corée d’avoir un nom international. Joon, SeungHo, G.O. et maintenant Thunder. D’après ce que m’avais dis les autres hier il manque encore une personne… je me demande qui pourrai bien venir finir notre groupe déjà plus que bizarre.

Le petit mignon comme les deux vieux l’avais déjà surnommé se révéla être une bête en rap. Un rap sur de lui et différent. Il chanta une chanson de Mc Mong avec une perfection troublant et réussis même à faire deux pas de danse sans tomber, ce qui releva du miracle pour notre prof au bord du suicide aves les deux piquet qui formé le groupe jusqu’à présent.

Les entrainement repris donc avec moi et le tit nouveau. Chant, danse, musculation, endurance, et encore des tonnes de cours plus différents les uns que les autres qui se suivaient jours après jours, semaines après semaines et bientôt mois après mois…
Les auditions avaient cessé et Rain nous avez parler du dernier membre qui était choisi mais pas encore de niveau pour nous rejoindre. En seulement quelque mois nous avions réussi tous plus ou moins à exceller dans un domaine et à en maitriser les autres.
Senghor a réussi à faire de la danse son deuxième point fort en y ajoutant sa sauce comme il dit. G.O. toujours aussi parfait en chant commence sérieusement à devenir pas si mal en danse et en humour. Il a cette aptitude à rendre les gens heureux et calme en sa présence. Il est vraiment rassurant. Mon cas est toujours aussi stable en danse. Je commence aussi à énormément apprécier le sport en général, mon corps devenu plus masculin et souple me permet de progresser plus rapidement en danse. Je commence a croire que je ne suis pas si moche que sa enfin de compte. Des tablette de chocolat bien dessinées et un sourire de tueur, sont devenu mes points forts. Puis la muscu me permet de me vider l’esprit et de ne pas penser à lui.
Quand au dernier… lui c’est vraiment un cas à pars! Sa kawaï attitude n’a pas de fin et son rap et toujours aussi bon. Il reste correcte en danse, mais le chant ne veux pas encore venir, mais il n’a pas de soucis à se faire. Les mignon se son jamais engueulé ou mal aimé.
Devant ce groupe Rain avait préféré que le dernier membre, pas au point, soit entrainé ailleurs pour rejoindre notre niveau sans nous ralentir. Ne rester plus qu’à voir se dernier visage avant que nous soyons tous enfin réunis et prêt à conquérir le cœur des fans.

En attendant j’ai déménagé dans l’appartement commun et ai réussi à avoir une chambre pour moi seul. Le lit au dessus du mien est pour le nouveau qui n’arrive toujours pas. Enfin de compte plus tard il arrivera plus longtemps je serai en tranquillité dans cette pièce. Dans mon espace personnel.
G.O., Seungho et Thunder partagent l’autre chambre située en face de la mienne. Les deux vieux dormais déjà dans la même chambre et lorsque bébé arriva il en profitèrent pour le prendre avec eux. Ce petit avant même de débuter a déjà deux fans prêt à tout pour le protéger. Je souris sous cette remarque et me replonge dans ma contemplation du plafond de ma chambre. Il est très blanc… aussi blanc que ta peau. Du moins des souvenirs que j’en ai. Depuis ce jour tu ne m’a pas rappelé ni même essayé de me contacter.
J’avais eu bien raison de pensé que je n’étais qu’un amant parmi tant d’autres.

Une douce larme coula le longtemps de ma joue et je m’endormis se soir là sans manger ni me changer, ma nuit fut pleine de souvenirs. Tu n’étais jamais apparu dans mes rêves auparavant. Pourtant se soir là je te revis… clairement comme si tu étais là juste en fasse de moi. Habiller comme un top model sur une couverture de magasin. Toujours aussi beau.
Puis la scène changea et je revis notre première rencontre. Dans cette hotel. D’ailleurs maintenant je me demande pourquoi tu étais là. Moi c’étais pour une audition que bien entendu j’ai raté, mais toi… je ne le saurai jamais. On avait rien fait pour se croiser mais tout arriva lorsque nous nous sommes retrouvés coincé dans les escaliers. Sous prétexte que les gens prennent tous les ascenseurs ils nous avaient par erreur enfermé dans les escaliers. Rien de plus romantique non? Je revois notre rencontre, puis toi approchant vers moi pour m’embrasser, moi ne te repoussant pas. C’étais comme si nous nous connaissions depuis toujours, tu m’a fait l’amour avec passion et tendresse, mais maintenant je me rends compte que tu avais juste peut être l’habitude de ce genre d‘aventure. Tu m’avais laissé là après avoir fini et tu m’avais juste dis « appel moi en cas de besoin » en me laissant ton numéro et déposant un baiser sur mes lèvres.
Ce souvenir si doux me brise le cœur et je me réveille en sursaut. En sueur et les yeux brulant. Je ne sais pas pourquoi je rêve de toi mais j’espère que cela ne se reproduira jamais.

Les nuits qui suivirent devinrent encore pire. A partir de se moment toute les nuits je rêvais d’une de nos nuit passées. De la plus douce, à la plus passionnelle, et a chaque foi tu partais en me disant ces mots. Et a chaque fois je me réveille avec le goût de tes baisers sur mes lèvres et un creux de plus en plus grand dans mon cœur. Toute notre histoire a été fausse mais m’en rendre compte seulement maintenant me fait mal et ce mal je ne pourrai bientôt plus le supporter.

Cette nuit j’ai rêvais de notre dernier nuit. Me rendant compte à quel point mon corps t’appel. Je sais que ce n’était qu’un rêve pourtant en me réveillant j’étais aussi fébrile et faible que lors de nos nuit passées. Ce rêve j’ai l’impression de l’avoir vécu de A à Z.
Tes baisers si doux, tes mains devenues expertes avec le temps, ton souffle chaud sur ma peau, et la douce agonie de toi en moi.
J’ai tout ressentis, pourtant il s’agissait bien d’un rêve. J’y ai pensé toute la journée et j’ai fini par faire une geste que je croyais oublié je compose ton numéro de mémoire et attends d’entendre ta voie.
Une sonnerie… deux sonneries…. Trois sonneries… puis un message me dit que le numéro que je demande n’est pas attribué. Pourquoi cela ne m’étonne pas. Ça fera bientôt un ans que toi et moi nous ne nous sommes pas parlé. Pourquoi ai-je espéré en ce coup de fil? Mes rêves n’étaient pas des signes mais juste l’ombres de mes regrets. Regrets d’avoir laissé qu’un gamin m’embrasse ce jour là dans cette escalier. Regret d’avoir voulu passer cette audition qui m’a amené dans cette escalier. Regret d’avoir seulement un jour pensé que tu pouvais avoir besoin de moi autant que moi j’ai besoin de toi. Regret de me rendre compte que maintenant que tu n’était peut être pas qu’un amant, mais plus.
Regret de ne pas pourvoir t’oublier.

C’est alors que j’étais encore en train de penser à toi que Rain arriva avec une personne. Personne qui se révéla être le dernier membre. Mais franchement à ce moment précis je m’en foutais royalement du dernier d’entre nous. Non en réalité je m’en foutais de tout! De tout qui n’avait pas de rapport avec toi.
Puis je fus obligé de revenir sur terre et je regarde enfin le nouveau. Mes yeux cru d’abord à un mirage puis peu à peu je reconnu ce corps si svelte, mais puissant. Se visage souriant et angélique, ce look parfait et ces yeux qui sont fixé sur moi.
Je ferme les yeux priant pour être en train de rêver, puis je les rouvrent… pourtant tu est toujours là. C’est impossible mais c’est bien toi! Mon cœur manque un battement et mes jambes lâchèrent sous le choc. Je me retrouve bientôt sur le sol les yeux me piquant et mon cœur au bord du gouffre. Je sentis des mains m’aider à me relever, hélas je reconnus c’est mains sans même avoir à lever le visage. Ce contact me rendis encore plus faible et je finis complètement dans tes bras cherchant désespérément un moyen pour fuir.

« - Désolé je me sent pas très bien…
- Je suis nouveau mais je sais où est l’infirmerie. Je vais l’y conduire. »

J’aurai aimer protester mais tu pars déjà avec moi qui te suis. Une foi arrivé on appris que l’infirmière n’est pas là. Il ouvre quand même, m’aide à m’allonger, comme il savait si bien le faire autrefois, et me passe une compresse froid sur le front.

« - Je suis miru, et je suis le dernier membre du groupe. J’ai travaillé dur pour vous rattrape j’espère que vous m’accepterez dans le groupe hyung. Et je suis doué en rap et danse! »

Il continue de me parler de son entrainement, et des espoir qu’il a dans le groupe. Il parle encore et encore mais ne dit rien sur nous. Enfin m’a-t-il seulement reconnu? Vu son sourire, sa façon de me parler je pense que non il ne doit pas savoir qui je suis. Cela me fais mal mais c’est mieux pour le groupe. Pas d’histoire pas de problème juste le travail.
Une fois remis de mes émotions nous retournons voir les autres et bien entendu ils ce mirent à 3 pour savoir tout de toi. J’appris que tu étais poisson et chèvre de signe chinois. Tu aimes le noir et le orange, ta sœur est actrice mais tu ne nous en dis pas plus et dernière chose, que tu fêtera tes 17 ans le mois prochain… à cette information mon cerveau calcula vite fait, et je n’en vint qu’a une seul solution. Tu avais 14 ans lorsque nous nous étions rencontré! Je m’étouffe sous le choc et pris le partie d’aller au toilette pour me calmer.

« - Joonie!
- Oh Go. Tu voulais?
- Le nouveau…
-Oui?
- Je l’ai appris par Rain, mais surtout ne le dit à personne.
- Quoi donc?!
- Il est le gamin du patron. Le seul est unique héritier.
- Attends tu veux me dire que le boss à ce gamin comme enfant!! Mais kess qu’il fou ici?
- Je n’en sais rien, mais il paraitrai qu’il a demandé a son père de lui garder une place dans le groupe. Il n’a pas été choisi mais imposer. Je ne sais pas si Rain-hyung est pour sa venu ou pas, mais en tout cas il faut faire attention à lui.
- Tu pense qu’il pourrai être dangereux?
- Non, juste faire attention à pas dire du mal du boss en ça présence! Kess que tu es allé imaginer?! Je n’ai jamais dis qu’il étais un dangereux espion! Je venais juste te le dire à toi vu que tu partagera ta chambre avec lui. »

Sur ces mots il parti me laissant encore plus perdu. Ce gamin avais 14 ans lorsque nous avons commencé à être des amants, mais en plus il est le fils du boss et il va partagé ma chambre… ma CHAMBRE????!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mes rêves… je vais mourir maintenant j’en suis sur.

Ce soir là je me débrouilla pour aller me coucher bien avant tous le monde. Dans l’appartement régné une espèce de joie nouvelle. Tous parlé entre eux des projets futur du groupe, du nom qu’on pourrai avoir, puis vint le nom du fanclub, puis notre couleur. Thunder affichant une envi plus que malsaine pour un rose fushia, G.O. préférant un crème discret, Seungho maudissant les 2PM d’avoir la couleur noir et le nouveau parti dans un trip de couleur imaginaire tel un rose bleuté ou un jaune verdâtre…
Personnellement la couleur m’importé peu. Tant que cela n’étais pas un rose fushia!
Je parti me coucher pendant que tout ce gentil petit monde papoté. Un peu plus tôt miru avait lui aussi passé devant nos yeux pour voir de quoi il est capable. Je dois avouer que ce petit est doué en danse, son rap dépasse celui de Thunder au niveau profondeur et son charisme égal sa profonde puérilité! Il a passé sa journée à faire des vannes sur tout est rien et surtout son sens de l’autodérision me fascine. Ce gamin est fascinant.
Avant de savoir qui il était , il était déjà un source de curiosité pour moi mais maintenant que certaines de mes questions étaient résolues des millions d’autres se formées. La question la plus importante étant s’il se souvenait de moi.

Question ou pas je m’endormis et ne rêva pas de lui. Je me réveille doucement depuis plusieurs semaine et sans mal. J’ai passé une nuit reposante et sans encombres. Quel dommage que je doive revenir sur terre si vite.
Je me lève fait attention de ne pas le réveiller et lorsque je m’apprête à sortir une voie encore endormis me dis:
« tu n’avais pas autant d’abdos avant hyung… »

Je me retourne et vois sa tête, encore marqué par le sommeil, tourner vers moi et ces yeux me regardent de façon peu chrétienne. Je choisis de prendre la fuite et sors sans prendre le temps de me passer un tee-shirt, pour fuir dans la cuisine. Je l’entend vaguement m’appeler mais je fais le sourd.
En voyant l’appartement vide, j’eu des sueur froide. Personne dans la cuisine, ni dans le salon et encore moins dans la salle de bain… puis j’aperçois un post-it collé sur le paquet de choco-pop’s de Thunder, avec ces mots:
« nous avons du shopping à faire désolé de pas te l’avoir dis ç_ç
Miru n’a pas voulu venir avec nous lorsque nous lui en avons parlé hier, prend soin de lui ^_^
Bisoux Thundieet les deux papys <3 »

« Merde!!!! »

C’est la seule chose qui me vient à l’esprit. Ce gamin… il m’a donc bien reconnu. Je ne peux pas rester seul avec lui. Je me précipite dans la chambre des autres attrape un tee-shirt à la volée et sortis de l’appartement, sans portable, ni porte feuille, sans rien ni nul part ou aller.
Il ne me reste plus qu’une chose à faire l’éviter. Je pars vers la salle de danse en espérant pouvoir me détendre.

Lorsque je reviens le soir il n’y a personne. Ni miru ni les 3 lâcheurs. J’en profite pour me coucher. Le lendemain je me leve comme posséder par le diable sors a toute vitesse, et pars dans la salle de bain, une fois prêt, je pars pour la journée d’entrainement sans attendre les autres ni même un bonjour. Je réussis à les éviter pendant pratiquement une semaine. Les voyant seulement pour les cours et fuyant dés que le moment me le permet pour aller en salle de gym courir ou en salle de danse.
Mes muscles hurlent qu’ils veulent du repos mais je refuse. Si je m’arrête maintenant, je serai obligé de le voir, de lui parler, et ça il en est hors de question.
Je continue mon petit jeu pendant encore deux bonne semaine avant que ma jambe me lâche. En pleins court de danse elle refusa de bouger et je reste bloquer au centre de la salle. Impossible de m’enfuir ou autre. Plus rien, juste cette douleur impossible à faire taire. Cette traitresse ne m’obéit plus.

« - Je vais le conduire a l’infirmerie.
- Non! C’est bon je vais bien.
- Non miru à raison il va t’y emmené. Les autres reprenait le cours vous deux vous avez assez travailler en danse. Quand à toi fais attention à ta jambe! »

Bien que je ne veuille pas de lui encore une foi il va me conduire pour me soigner. Pratiquement un mois de fuite réduite à néant. l’infirmière bien entendu est là. Je fus soulagé, jusqu’au moment où elle décida de partir et me laissa entre les mains de mon ami pour veiller sur moi. Mais je n’ai aucune envi qu’il veille sur moi!
Doucement je tente de me relever mais il m’en empêche sans un mot. Je sais que je n’ai plus de force mais rien ne peux m’arrêter d’essayer de partir loin de lui. Rien ne m’y empêche jusqu’au ou il me plaque sur le lit pour enfin me faire cesser de bouger. Il s’approche dangereusement de moi et pose ses lèvres sur les mienne comme avant. Tout ce temps sans le sentir m’a paru une éternité, et je pensais avoir tout oublier de lui pourtant mon corps réagit comme avant.

« -Arrête..
- Hyung, pourquoi a tu rompu? »

Je le fixe un moment pour savoir de quoi il parle, puis je vis son regard se remplir de larmes.

« - Je n’ai pas rompu puisqu’il n’y avait rien entre nous. Juste du sex pas de sentiments, c’était bien ça pour toi? »

Ma voie se brise à son tour, mais je ne peux pas le laisser voir ma faiblesse face à lui. Ses grand yeux qui essayent de pleurer sans le pouvoir. Se visage qui me regarde comme pour savoir si je mens ou pas. Tout ça est une douce et horrible meurtrissure pour moi.

« - Hyung, pourquoi crois tu que j’ai tout laissé tomber pour rentrer dans le groupe? Ces entrainement nuits et jours, mes muscles je ne les sent plus tellement j’ai mal, pourtant j’ai espéré pouvoir rentrer dans ton nouveau monde. Maintenant je refuse de te laisser m’échapper encore une foi!
- Je ne suis rien! Je ne suis ni célèbre ni riche ni même beau alors pourquoi essaye tu de rentrer dans mon monde? Tu n’as pas assez d’amant voulant de toi, ou de l’argent de tes parents. Être avec moi n’est-il si amusant? Je suis un jouet si distrayant!!! »

Sur ces mots je craque… dés le moment ou mes larmes commencèrent doucement à perler je sus que c’étais trop tard. Je n’arrive plus à le cacher. Je l’aime toujours autant qu’autrefois et même en essayent de l’oublier, en le poussant loin de moi rien n’y fait.

« - S’il te plait je ne veux plus être un jouet. Laisse moi.
- Hyung…
- Arrête pars et fait ce que tu veux de ta vie mais ne crois pas qu’il y a quelque chose de ma vie qui vaut la peine d’être envier. Je ne suis rien.
- Hyung! Tu n’es pas rien! Tu m’entends! Tu es celui qui a qui j’ai donné mon premier baiser, mon premier amour, tu es la seule chose qui me pousse a me réveiller encore chaque jour! Regarde moi Merde! »

Il venait de dire ça comme si tout étaient réel pourtant je ne peux pas y croire. Je ne peux pas être tous ça, pas moi. Je n’ai rien de particulier, ni d’unique. Je suis juste Joon le danseur protégé de Rain. Celui dont aucune fan ne voudra. Je n’ai jamais étais remarqué, cette sensation dans mon ventre, cette boule de solitude, elle ne m’a jamais quitté. Pourquoi le ferai t’elle maintenant. Surtout pour lui? Lui si parfait et brillant. Même si ces mots sont vrais je ne veux pas que mon aura terne assombrisse l’éclat qu’il dégage.
Je ne veux pas.

« - Je ne peux pas…
- Hynug laisse nous essayer. Juste une fois. Juste toi est moi, sans monde autour, sans tabou. Laisse moi seulement de montrer à quel point je t’aime. »

Il ferme la porte de l’infirmerie, et revient vers moi.


*****
Ce moment que l’on a passé ce jour là… je ne sais pas s’il était vrai ou pas, mais aujourd’hui j’ai envi d’y croire. De crois en nous, juste pour un moment. Je voudrai ne jamais me réveiller et voir ton visage souriant prés de moi pour toujours. Mais est-ce possible? Ai-je droit à tant de bonheur?

« -Hyung ça va être à nous! »


Oui ça va être à nous. Chanter notre chanson maintenant que nous avons débuté c’est la seule chose qu’il me reste. Encore une fois cette nuit nous nous retrouverons, nous nous aimerons à en oublier qui nous sommes, à en mourir.
Car c’est seulement dans ces moments là que la solitude m’abandonne. Juste un instant il me semble que je vis enfin pour quelque chose.


fin ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-chan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 20
Localisation : Au pays du chocolat ♥

MessageSujet: Re: [OS/Yaoi] Oh Yeah!   Sam 24 Juil - 15:23

J'adhère totalement. *Q*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://full-kawaii.skyrock.com/
maiki_rashu

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 28
Localisation : Rashu's Land

MessageSujet: Re: [OS/Yaoi] Oh Yeah!   Ven 13 Aoû - 23:32

Belle histoire~

Rien à voir mais je me demande bien quelle chanson de Mc Mong c'était...? Et j'adore comment Seung Ho et GO sont présentés comme les parents du groupe et Thunder le bébé. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maikirashu.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS/Yaoi] Oh Yeah!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS/Yaoi] Oh Yeah!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yeah Yeah Yeah's & Santigold
» [JEU] PINBALL YEAH ! : Flipper en 3D [Payant]
» Yeah!Je l'ai reçu!
» shimi =) yeah
» Dickens 2012 : Le Challenge (oh yeah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: Mblaq-
Sauter vers: