Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Jeu 20 Mai - 13:36

J'vais finir par avoir l'oscar de celle qui fait le plus de fics en français sur les 2PM ! XD

Voici encore une autre histoire, mais Zattention ! C'est pas pour les petites filles, j'vous préviens. C'est un lemon (bon, là, y a pratiquement rien encore...).

Bonne lecture les filles ! XD

Première partie :

C'était une soirée banale. Les garçons étaient à l'appartement, vaquant à leurs occupations tandis que leur manager somnolait tranquillement dans sa chambre.
Jaybeom et Wooyong s'occupaient de faire le dîner, se retenant difficilement de noyer l'autre sous le jet du robinet tellement ils s'y prenaient comme des manches dans la préparation des plats. Nichkhun était dans la salle de bain, plongé dans un bain duquel de la mousse débordait jusqu'au carrelage, Taecyeon, comme toujours, était enfermé dans la salle d'entrainement à sculpter son corps déjà bien assez parfait et, semble-t-il, rigolant tout seul, comme à son habitude également. Junsu devait sans doute se trouver sur le balcon à fredonner quelques airs, les yeux fermés, perdu dans ses pensées.
Junho était quant à lui allongé sur son lit, attendant patiemment que le souper soit mit sur la table, les écouteurs enfoncés dans les oreilles, et enfin Chansung végétait dans le canapé du salon, tel une larve bien trop obèse pour se déplacer.

Ils avaient tous eu une longue et éprouvante journée et ne se sentaient pas d'humeur à faire les fous ce soir.

Le maknae était d'ailleurs très content de sa journée, même s'il ne sentait plus son dos ni ses jambes, la séance de photo pour laquelle il avait jouer les modèles lui avait énormément plu.
Il était heureux d'avoir été le seul centre d'intérêt de leur photographe habituel, ainsi que celui du célèbre magasine “Men's health”. C'était chose rare, étant dans un groupe, il était normal de faire plus de photos avec les autres membres, mais de temps en temps, avoir sa petite heure de gloire à lui seul, lui plaisait bien..
Il avait d'ailleur bien souffert. Rester des heures debout, changer de fringues plus vite que son ombre, se faire maquiller et arracher les cheveux par les coiffeuses, bouger dans tous les sens pour avoir LA pose parfaite... l'air de rien, ce n'était pas aussi facile qu'on le pensait.
Mais il avait aimé et était prêt à le refaire encore et encore. Il ne refuserait jamais une seule occasion de montrer son corps d'appolon.

Le bras tendu et le bout des doigts si proche de la télécommande, qui elle, lui donnait l'impression de reculer au fur et à mesure qu'il essayait de s'en rapprocher, Chansung abandonna finalement.
Il insulta le pauvre objet qui n'avait rien fait de mal et se rallongea dans le divan, soupirant comme un damné.

S'il avait passé une excéllente journée, la soirée s'annonçait longue et ennuyante.

Que pouvait-il bien faire pour ne pas mourir d'ennui si jeune ? Sans que cela ne lui demande un quelconque effort physique et cérébral ?

Il fronça les sourcils, réfléchissant un peu à ce qui pouvait lui éviter une mort lente et douloureuse et afficha soudainement un sourire.

Celui qu'il affichait quand il avait une bêtise en tête...

Il rouvrit les yeux et jeta un coup d'oeil dans la cuisine : Les deux apprentits cuisiniers se battaient encore, s'envoyant des nouilles au visage et se donnant des coups de louche sur la tête. Le dîner n'était pas prêt d'être servi... Mais au moins, ils étaient occupés et ne viendraient pas le déranger.

Il regarda de l'autre côté, dans le couloir : Rien. Il avait beau tendre l'oreille, il n'entendait rien.

Il ferma de nouveau les yeux, un sourire satisfait sur les lèvres.

Allongé sur le dos, les bras croisés sur le torse et la tête posée sur l'accoudoir, Chansung vida son esprit et ne garda qu'un seul élément.

Ou du moins, une seule personne.

Junho apparraissait derrière ses paupières closes, allongé sur le lit, le bras croisés derrière la nuque, somnolant.
Le maknae se projeta dans le “rêve”, vaguement, presque invisible, indéfinit. Bref, de façon à ce que son compagnon ne le reconnaisse pas.
Il se positionna ensuite au-dessus de lui, une jambe de chaque côté du corps du petit brun et enfuit son visage dans le cou de celui-ci.



Dans son lit, le chanteur fronça les sourcils. Ça recommençait. Cette sentation étrange, elle revenait. Il voulu se redresser mais quelque chose le retint contre les couvertures. Il grogna et poussa aussitôt un petit cri de pucelle. Il venait de sentir quelque chose d'humide se poser sur la peau de son cou. Il ne voyait rien, mais il était certain que quelque chose, ou quelqu'un, il ne savait toujours pas de quoi il s'agissait, l'embrassait à cet endroit.
Il avait l'impression que c'était une langue, c'était tout fin, pointu...
Les yeux fermés, il se concentra, il essayait de voir qui se trouvait au-dessus de lui, car il voyait une forme, trop floue, grande, longue, mais il n'arrivait pas à définir ce que cela pouvait être.
Il espérait juste que cela ne soit pas une créature, mais quelque chose au fond de lui disait que ce n'était pas étranger, dangereux...

Junho se crispa lorsqu'il sendit des dents se planter dans sa peau. Il senti ensuite une vague de chaleur lui parcourir le corps entier...



Chansung souriait. Quiconque passerait devant lui en ce moment aurait l'impression que le maknae était plongé dans un profond sommeil et qu'il rêvait sans doute d'un royaume où seule la banane serait reine.

Alors que ce qu'il voyait dans ses songes était fort loin de ressembler à un compte pour enfant. Ce qu'il voyait était interdit aux mineurs...

Il était toujours au-dessus de Junho, ses dents plantées dans son cou. Il adorait ça, mordre. Surtout quand il s'agissait de celui dont il était amoureux. Malheureusement pour lui, il avait déjà mordu toutes les épaules de l'appartement, mêmes celles appartenant au staff, mais la sienne, jamais.
Il en mourrait d'envie, mais en même temps, il savait qu'il ne pourrait pas s'empêcher de l'embrasser aussi vite. De déposer un doux baiser sur la morsure.
Enfin, cela ne lui dérangeait pas de le faire aussi, mais il ne savait pas quelle réaction aurait le garçon, ni celles des autres, si on le voyait embrasser tendrement l'épaule d'un autre gars.

Le plus jeune, à défaut de pouvoir le toucher de ses propres mains, avait alors créer un autre moyen de l'atteindre, de le sentir, sans que celui-ci ne sache de qui il pouvait s'agir.
C'était tout bonnement incroyable, il ne savait pas comment il y était arrivé mais il savait que cela marchait, et très bien même. Il ne s'en privait plus.
Mais il savait aussi que cela n'était que dans ses songes... Dans ses rêves. Qu'il ne le touchait pas en réalité, qu'il ne le sentait pas sous ses doigts.
Quand il était les yeux fermés, à l'embrasser, il ressentait toutes les sensations que ressentaient deux êtres s'embrassant réellement. Mais les yeux de nouveaux ouverts, toutes ces sensations disparaissaient.
C'était LE point négatif...

Il délaissa le cou de Junho et entreprit de soulever le t-shirt du jeune homme. Lentement, éffleurant les côtes de celui-ci...

Chansung avait remarqué qu'il luttait de moins en moins souvent, qu'il le laissait aller plus loin, jamais jusqu'au bout, mais il voyait qu'il pouvait le caresser toujours un peu plus.
Il savait aussi désormais que Junho était attiré par les garçons. Ce qui ne l'aidait pas pour autant à aller vers lui, le maknae restait malgré tout un grand timide dans le domaine de la communication intime envers les êtres humains. Il pouvait rire et déconner avec tout le monde, mais dès qu'il s'agissait d'aller vers quelqu'un qui lui plaisait, c'était tout autre chose...

Il s'était demandé comment il réagirait s'il découvrait que c'était lui qui venait lui rendre visite et qu'il le rendait fou ?
Des tas de scénarios avaient vu le jour dans son petit esprit de PM mais la réponse restait toujours inconnue.

Les mains sous le vêtement désormais, les pouces carressant tendrement les tétons durcis par le plaisir qui commencait tout doucement à naitre en Junho, le plus jeune se “posa” sur le corps de son compagnon...



“Hmmphh !” s'exclama Junho, le corps tendu, les doigts agrippé au drap.

Il n'arrivait toujours pas à se redresser, et encore moins là, avec le poids qu'il sentait sur lui. Ses yeux refusaient de lui obéir, ses membres ne voulaient plus rien faire de ce qu'il ordonnait... Il voulait cesser, il voulait continuer, il voulait voir, il voulait savoir... c'était le bordel...

Il sentait sur lui, contre lui, un torse, humain ? Cela en avait l'air... il sentait une pression contre son entrejambe, il ignorait ce que c'était mais il savait que cela lui avait donné un coup de chaud.
Un mouvement lui fit pousser un petit cri suivit d'un soupir. Il voulait le repousser. Il aimait ce qu'il ressentait, bizarrement, mais il voulait que cela cesse, il voulait savoir qui s'en prenait à lui...

Ce qui était logique, même si les sentations étaient divines, il voulait quand même savoir qui osait le toucher, qui essayait de le faire sien ?

Le corps bougeait, doucement, pressant contre son entrejambe. Junho mourrait de chaud. Il suait.

“Chan...” souffla-t-il en agrippant les épaules de celui qui se trouvait sur lui, avant d'ouvrir les yeux et de sentir un vide.

Il n'y avait plus rien, il était seul, réveillé. Il s'était redressé, les joues rouges, le front en sueur, le coeur battant encore la chamade, son entrejambe au garde à vous.

Junho ne comprenait pas. Il avait prononcé le prénom de son ami et la seconde suivante, tout s'était arrêté. Il avait pu aussi toucher... il avait senti sous ses doigts de la peau, elle était chaud et douce... elle n'était pas couverte de poil, d'écailles ou d'autres trucs bizarres qui prouvait que cette chose n'était pas humaine.. c'était la première fois qu'il touchait, qu'il bougeait dans ce genre rêve...

“J'vais devenir fou...” soupira-t-il en se levant.

Il fallait qu'il se change. Qu'il prenne une douche...



Au même moment dans le salon, Chansung était tendu comme un piquet sur le canapé, les yeux grands ouvert.
On aurait dit qu'une mine explosive avait été posée sur son ventre et qu'au moindre geste, il sauterait avec elle.

Il n'en revenait pas. Il avait senti les mains de Junho sur lui et pas seulement dans le songe. Non. Il sentait encore la pression des doigts, les ongles s'enfonçant presque dans la peau de ses omoplates.
Il était pratiquement certain qu'il devait y avoir des marques.
A cette pensée, il se leva, excité parce qu'il s'était passé entre eux, mais également excité par l'idée que Junho ait vraiment pu le toucher. Il avait chaud, était rouge comme si le soleil s'était pointé à trois centimètres de son visage, était bien réveiller à un certain endroit de son anatomie, mais cela ne le détourna pas de son premier but : Aller dans la salle de bains et regarder son dos dans le miroir.

Il fallait qu'il sache. Est-ce qu'il l'avait bien toucher ou l'avait-il imaginé ?

Il se leva alors et s'arrêta au milieu de la pièce.

“Il a murmuré mon prénom...” dit-il, l'information venant de le percuter.

Chansung sourit comme un gamin, heureux.

Si c'était bien son nom qu'il avait commencé, cela voulait dire qu'il avait une petite attirance pour lui ? Et qu'il était tout simplement trop coincé, comme lui, pour avouer ses sentiments ? Ou, son attirance, car parler de sentiments était encore un peu trop tôt.

Il se rendit finalement dans le couloir qui menait à la salle de bain, priant très fort pour que le thaillandais ait fini de jouer les poissons rouge dans un bocal et s'arrêta net en voyant Junho au même endroit.

Leurs regards se fuyaient. Le petit brun était rouge jusqu'au bout des oreilles et Chansung triturait son débardeur comme à chaque fois qu'il se sentait mal à l'aise.

“Hm... Tu peux y aller, j'attendrai mon tour.” dit soudainement le chanteur en se reculant, laissant ainsi la place au plus jeune.

“M... Merci. J'en ai pas pas pour longtemps.” répondit-il, un bref acquiescement de la tête, le regard toujours fuyant.

Ah ! Il était beau le grand Hwang, là ! Quelques minutes auparavant il se frottait au corps de son compagnon et maintenant, il ne supportait plus son regard !

Le plus grand s'avança donc, dévoilant ainsi son dos au petit brun et frappa à la porte.

“Khun, tu t'es noyé ? Tu veux que j'appelle Wooyoung pour te faire un bouche-à-bouche ?” demanda-t-il avec tout le sérieux du monde.

Personne ne répondit.

Alors, soit il s'était réellement noyé, soit il avait levé les yeux au ciel et ne comptait pas répondre à l'ânerie de son ami.

Pendant ce temps, Junho jouait les statues. Il était figé, les yeux coincés sur les petites marques qui apparaissaient sur les omoplates de Chansung.

“Fin.. Finalement, je n'ai plus besoin... J'vais dans ma chambre...”

Il tourna les talons et claqua la porte sous le regard étonné d'un Chansung et d'un Khun qui avait ouvert la porte de la salle de bain.

“Bah ? J'lui fais autant d'effet ? C'est Youngie qui va être jaloux.” sourit-il en dégageant l'entrée.

Le cadet ne répondit pas, curieux de savoir pourquoi le chanteur s'était eclipsé si soudainement.



Il avait retiré son débardeur et l'avait lâché à côté de lui, il s'était ensuite tourné et essayait de voir ses omoplates.
Il n'était pas contorsionnsite, mais malgré tout, il pouvait aperçevoir deux petites marques, toutes fines, minuscules, mais visible !

Chansung souriait tellement fort qu'il chopa une crampe à la mâchoire.

Junho avait bien agrippé son dos...

Il grogna, s'il avait continué, il aurait pu savoir si c'était parce que le désir était trop fort ou parce qu'il voulait lui arracher la colonne pour qu'il arrête ?
Il était pratiquement sûr que c'était la première solution, mais il resterait néanmoins un petit doute.

Il fallait qu'il recommence, qu'il aille plus loin... mais comment faire ? Dès qu'il entendait les premières syllabes de son nom, tout disparraissait.

Ca, c'était le deuxième point négatif...

Il retenterait jusqu'à ce qu'il ait sa réponse, qu'il ait la confirmation de ce à quoi il pensait.



Junho était rouge, mais rouge ! Il se demandait qui pouvait bien le rendre dingue, qui se trouvait sur lui, qui se tapait l'incruste dans ses rêves dès qu'il avait le malheur de fermer les yeux, maintenant il savait !

Il était à la fois choqué, et étrangement heureux.

Choqué parce qu'il avait réussit à le blesser alors qu'il n'avait pas bouger d'un centimètre, qu'il avait voulu l'agripper, qu'il voulait le sentir plus fort contre lui... et heureux de savoir qu'il ne s'agissait pas d'un étranger ou d'une créature quelconque.
Et qu'il s'agissait de lui...

Car oui, Lee Junho avait un faible pour la grande brute qu'était Hwang Chansung.

Maintenant qu'il s'avait que c'était réciproque, ou du moins, le pensait-il, à moins qu'il ne le fasse avec tous les autres ?
Le chanteur changea d'humeur. Et si c'était le cas ? S'il avait la possibilité de le faire avec qui il le voulait, qu'il n'était qu'une proie de plus ?
Finalement, il n'était plus si heureux... des tas de questions se bousculaient maintenant dans son esprit.
Comment allait-il faire pour continuer en sachant qu'il n'était peut-être pas le seul ? Qu'il touchait peut-être d'autres gars que lui ?
Il n'allait pas supporter être un simple jouet pour lui, maintenant qu'il savait qu'il s'agissait de Chansung, il ne voulait pas être un fantasme comme tous les autres...

Il fallait qu'il trouve un moyen de savoir s'il n'y avait que lui... peut-être que s'il participait ? Qu'il essayait de lui poser des questions lorsqu'ils se retrouvent tous les deux dans leurs songes ? Peut-être qu'ils pourraient communiquer autrement qu'avec des caresses...

Il ignorait totalement si cela allait marché, mais opta quand même pour cette solution. Il n'avait pas d'autre choix. Il ne se voyait pas aller lui demander de vive voix, comme ça : Je suis le seul sur qui tu grimpes pendant la nuit ou y en a des centaines d'autres ?

A cette pensée, il se mit à rougir.

Junho attendait avec impatience la nuit... celle-ci allait peut-être lui donner des réponses. Il ignorait cependant que Chansung aussi attendait ce moment...

Ils fallaient qu'ils sachent.



Dans la cuisine, le repas était enfin prêt ! Jaybeom recouvert de sauce tomate hurla après les garçons tandit que Wooyoung se battait pour ne pas renverser les assiettes sur la table.

“Khun ! J'vais tout faire tomber, tiens toi un peu !” rouspeta-t-il en repoussant les bisous de son thaillandais préféré.

Les autres arrivèrent et s'installèrent à table.

Chansung et Junho ne se parlèrent pas du tout, se croisant à peine le regard et se prenant quelques blush de temps en temps sous les regards curieux et étonnés des autres...

Le repas terminé, tous vaquèrent à leurs occupations et la nuit tomba très vite! (ou comment passer au plus intéressant xD)

Il tournait, remuait, rouspétait et soupirait tellement fort qu'au bout d'un moment Wooyoung se redressa et lui balança son oreiller à la tête. Les cheveux en pétard et le t-shirt relevé jusqu'au nombril, le petit brun lui fit comprendre d'un regard noir que s'il l'ouvrait encore ou qu'il bougeait d'un pouce, il l'étouffait illico-presto.
Et apparemment, cette menace muette avait eu l'effet escompté puisque le maknae s'était recouché sans moufeter.

Une heure défila et le jeune homme n'arrivait toujours pas à trouver le sommeil alors qu'à côté de lui, sur le sol, Wooyoung ronflait comme un bien heureux.
Le rappeur jeta un coup d'oeil à son oreiller. Il avait une furieuse envie de le lui jeter à la tronche pour l'empêcher de ronronner comme un réacteur de Boeing 747.
Mais bon... C'est que se chamailler à trois heures du matin, ce n'était pas une bonne idée, l'air de rien. Non seulement il aurait tout le monde sur le dos, pour avoir fait du boucan, il aurait Wooyoung sur les épaules également, pas seulement le reste de la nuit mais au moins pour les dix prochains mois à venir, et surtout, il n'arriverait pas à atteindre Junho dans ses rêves alors qu'il essayait depuis tout à l'heure.

C'était définitivement un mauvais plan. Il se vengerait autrement. Sans doute irait-il lui pourrir ses songes lorsque celui-ci serait en train de rêver à quelque chose de bien ou à quelqu'un...

Un sourire machiavélique se dessina alors sur les lèvres de Chansung. Il allait bien s'amuser prochainement.

Mais pour l'heure, très tardive remarqua-t-il, il n'était toujours pas endormi et Junho devait peut-être l'attendre. Du moins, c'est ce qu'il espérait.
Il se rallongea donc, ferma les yeux, expira et essaya de trouver le sommeil pour la énième fois. En tout cas il essaya autant que lui permettait le tracteur d'a côté.

Au bout d'un petit quart d'heure, le miracle se produisit. Son corps s'affaissa, signe qu'il s'était légèrement endormi. Juste assez pour se rappeler des sensations qu'il ressentait lorsqu'il se projetait chez Junho.

De l'autre côté de l'appartement, dans une des chambres, le petit brun était déjà endormi depuis fort longtemps, si bien qu'il n'avait pas réagit à la présence de Chansung. Enfin, à l'image floue qui se promenait au-dessus lui.
Cela fit apparaître une moue déçue sur le visage du rappeur qui pensait que le jeune homme l'attendait. Mais ça ne semblait pas être le cas.

Il restait là, à le contempler, il voulait qu'il réagisse, qu'il le sente se tendre comme à chaque fois qu'il apparaissait, et à la fois, il voulait le laisser dormir. Junho était si beau lorsque ses traits étaient relâchés.
C'est alors qu'il se décidait à partir qu'un mouvement attira son attention. Chansung fronça les sourcils et se rapprocha davantage, curieux.

Junho murmurait et agitait doucement la tête, quelques fois il souriait. C'était étrange, il était pourtant dans ses songes et il ne voyait pas de quoi rêvait le chanteur. Il regardait autour de lui et il était seul.
C'est vrai qu'il ne connaissait pas tout de ce don, de cette faculté à se projeter dans les songes des autres, mais là, il devait l'avouer, ça l'agaçait.

En fait, non, il n'était pas agacé, il était jaloux.

De qui rêvait-il?

Car oui, pour le maknae, Junho rêvait forcément de quelqu'un. Il ne pouvait pas imaginer autre chose. Il ne pouvait pas rêver de sa famille, de ses proches, d'un concert ou simplement d'un dessert dont il raffolait. Ce sourire était sans aucun doute destiné à un autre homme.

La jalousie se mélangea alors à de la colère et il attrapa le menton du brun. Celui-ci ouvrit les yeux d'un coup et se tendit. Chansung sourit à son tour, mais d'un air satisfait. Il avait enfin la réaction qu'il voulait.

"Qui est-ce? De qui rêvais-tu à l'instant?" Lui demanda-t-il, oubliant complètement qu'il ne devait pas se faire connaître. Là, Junho voyait parfaitement que Chansung était au-dessus de lui, dans ses rêves.
"De... De quoi tu parles?" Bafouillait-il, à la fois surpris de reconnaître son ami, et de réaliser qu'il s'agissait donc réellement de lui, et choqué par un tel comportement agressif.

Et jaloux.

"Je t'ai vu sourire. A qui était-il destiné?"
"Sourire... ? Je ne comprends pas, je ne me rappelle pas avoir souris!"

Le plus jeune le relâcha et se redressa.

"Pardon..."
Il prenait conscience de son geste, de la violence avec laquelle il s'adressait à lui. Et peu à peur, son image disparaissait.

"Non, attend!"
Junho lui tendit la main et l'attrapa. Il l'attira ensuite, mais pas contre lui. Il n'avait pas oublié que cette nuit, il lui fallait ses réponses.

"Je ne voulais pas être si..."
"Est-ce que je suis le seul?"
Demanda du tac au tac, le petit brun.
"De... le seul? De quoi tu parles?"
Il rougissait mais continua.
"Est-ce que je suis le seul à qui tu rends visite de cette façon... sois sincère, s'il te plaît."

Le rappeur agita la tête de haut en bas.

"Je peux me projeter dans les songes de qui je veux, depuis toujours. Mais tu es le seul à qui je rends visite de cette façon."

Au fur et à mesure qu'ils parlaient, l'image de Chansung devenait plus clair. En fait, il n'apparaissait plus comme tel, mais... Junho pouvait réellement le sentir sous ses doigts, le toucher comme s'ils étaient éveillés.

"Il y a quelques règles à respecter... On ne peut prononcer mon nom, sinon tout s'arrête." Expliquait-il, histoire de bien lui faire comprendre qu'il serait bête qu'il l'appelle par son prénom à un moment pareil.
Junho acquiesça, comprenant très bien le message. Même si au fond, il l'avait déjà compris puisque l'autre fois, lorsqu'il l'avait prononcé, son ami avait disparu aussitôt.

"Depuis combien de temps...?"
Le plus jeune haussa les épaules. Il ignorait depuis combien de temps il venait lui rendre visite, depuis combien de temps il était attiré par lui et éprouvait des sentiments. Pour lui, ce n'était pas important...
"Je ne sais pas non plus, en ce qui me concerne... Mais... ça me plaît." Avoua-t-il, un léger sourire aux lèvres.

Le plus grand se pencha alors et captura les lèvres de son -presque- amant.

Une explosion de sensations se fit sentir chez les deux jeunes hommes. C'était différent, plus fort, beaucoup plus puissant que ce qu'ils avaient ressentis.Si fort qu'ils poussèrent un gémissement.

Ce qui ne rata pas de faire réagir les occupants des deux pièces. Wooyoung grogna et se redressa encore une fois, prêt à faire endosser le costume du meurtrier du dimanche, tout comme Junsu, colocataire de chambre de Junho, qui s'apprêtait à descendre d'un étage pour faire comprendre à son ami qu'à quatre du matin, on ne fantasme pas, mais on dort!

Sauf que... ce qu'ils virent, les cloua sur place...
A suivre...


Dernière édition par Shu le Ven 8 Juin - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
kawamiya

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Ven 21 Mai - 1:49

why? WHY "A suivre".... Grraaaoh
Bref youpi du chanHo \o/! L'histoire est une fois de plus bien trouvée! J'aime les circonstances mystérieuses ( chan a des powa surnaturelles?). Mais euh j'espère qu'ils vont pas s'en tenir à le faire par la pensée plus que réelle... mais en vrai *-*. *Perverse spotted*. J'imagine bien le truc n'empêche : junho qui dors chan qui raboule en mode trucétrange et pendant un moment hum junho "yo man, tu fais ça à tout le monde ou bien?" chan:"O.o Ben ouais tu crois quoi? que t'es ma favorite?". Non fin après chan raboule dans la chambre à junho en vrai et continue ou bien juste fait le truc en mode truc étrange. bref~
Merci pour l'histoire *-*! *youpi ça m'as occupé \o/ et j'adore \o/*
ps: Si c'était bien son nom qu'il avait commencé, <=? Prononcé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Ven 21 Mai - 7:23

Les scénarios que tu te fais, c'est hallucinant ! XD

J'aurai plus besoin d'écrire les suites avec toi bientôt ! XD

Donc, euh, ouais... A moins que t'en connaisses beaucoup d'autre des gars qui commencent par Chan dans le groupe ? XD

J'poste la suite ce soir, normalement.

J'devais faire la suite de "un Chan, un Ho et un divan, qu'est-ce que ça donne", mais vu que j'ai fait ce lemon, j'sais pas si j'vais en faire une pour le moment...

Vous en pensez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
kawamiya

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Ven 21 Mai - 8:42

*partie relire le passage*
HA purée j'avais compris la phrase mais j'avais trop vite lu la phrase ducoup elle sonnait faux mais non pas du tout. (Seule elle s'est comprise).
Moi je pense que cette fanfic est prio, l'autre à part si ça te fait plaisir et que tu débordes d'imagination(ce que je ne doute point)... pas besoin. J'ai hâte d'être à ce soir \o/ ou demain matin du moins... =)!

(Il y a bien chanyoung ou chansu mais bon ... *délire seule*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Sam 22 Mai - 9:44

pffff je sais pas si sa sert encore de dire que j'adore ta nouvelle idée, t'as toujours des idée surprenante qui change l' ordinaire et j'adore ca.
Par contre COMME D'HABITUDE tu nous fais une fic bieeeeeeen frustrante ou on veux tout de suite la suite è_é

Je veux que Junho pose ca question je sent que je vais rire, je les imagine trop bien comme deux abrutit en plus ahahah <3

Citation :
J'devais faire la suite de "un Chan, un Ho et un divan, qu'est-ce que ça donne", mais vu que j'ai fait ce lemon, j'sais pas si j'vais en faire une pour le moment...

Si si tu va la faire =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ame no tsuki 74

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Mer 16 Juin - 17:16

Oh oui tu vas la faire xD! Twisted Evil

J'aime bien l'idée! C'est super originale et ça change...comme d'habitude avec toi de toute façon^^ Et biensûr à quand la suite???^^
J'ai hâte que Junho fasse sa déclaration (ou Chan' qui sait? Suis-je bête...toi tu sais -_-) pour avoir du concret niveau action...m'enfin l'abstret me plaît tout autant...BREFF LoL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Sam 10 Juil - 15:11

SHU REBELLION JE VEUX DES SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITES TT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angenoire



Messages : 2
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Dim 20 Mar - 22:33

la suite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   Ven 8 Juin - 21:40

Comme le dit le vieux dicton, mieux vaut tard que jamais! La suite a enfin été postée mais celle-ci se trouve dans le premier post, histoire que, soit vous relisiez tout d'une traite, pour vous rappelez des éléments, soit pour les nouveaux qui débarquent. ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec les moyens du bord ! (lemon) | suite 08/06/12
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire du Packshot avec les moyens du bord
» Pantographe réparrer avec les moyens du bord ...
» Mon porte post-it protégé avec le mod podge (la suite...)
» monnaie de plomb
» les morts nous parlent vous y croirez peut etre apres avoir vu ca???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: 2pm-
Sauter vers: