Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 8:00

Titre: Paranormal Activity
Rating: - 15 (pour le moment, je changerai en fonction de ce qui arrivera plus tard)
Couple: Puisqu'ils sont connus, je peux les donner : ChanHo, KhunWoo, un léger JaeTaec et pour finir, Junlefacteurducoin.
Genre:Angst, Yaoi, Humour, Lemon ( à viendre )... Sombre... Tout comme dans Vrai ou Faux, et si vous avez vu le film Para. Act. vous savez à quoi vous attendre. xD
Résumé: Il est fait juste en dessous.
Disclamer: Ni le film ni les ne m'appartiennent. Pour le film, j'm'en fous, mais les autres, c'aurait été bien... xD
Notes de l'auteur:C'est juste la suite de Vrai ou Faux, quelques temps plus tard, en fait...

A savoir : Quelques mois se sont écoulés depuis la fameuse nuit, et les garçons tentent bien que mal de reprendre une vie normale. Mais apparemment, ce n'est pas chose aisée car un autre cauchemar prend tout doucement forme... et on dirait qu'il a déjà ses cibles...

Warning ! Chapitre à lemon léger !

Chapitre I : Un nouveau départ ou un nouvel enfer ?

Deux mois plus tard...

Chansung se réveilla en sursaut, le corps en sueur, le coeur prêt à exploser dans la poitrine et les mains tremblantes comme si elles avaient subit un séisme d'une amplitude de neuf sur l'échelle de Richter. Il jeta ensuite un oeil sur le côté et soupira de soulagement lorsqu'il vit le visage endormit de son amoureux.
“Foutu cauchemar...” souffla-t-il.
Le maknae se leva alors. Il lui fallait une douche. Une douche froide. Il mourrait de chaud et avait besoin de dégager toute cette crasse, et de se relaxer. Il fallait qu'il fasse partir cette désagréable sensation qu'il avait sur le dos depuis qu'il s'était réveillé.
Il enfila donc ses chaussons et sans faire de bruit, se rendit à la salle de bains.
Après avoir retiré son jogging, car il ne dormait qu'avec cet habit, il ouvrit le robinet et s'enferma dans la cabine. Les mains sur les parois, la tête baissée et les yeux fermés, il accepta avec plaisir le jet glacé sur la peau de sa nuque.
Il grimaça et se remit à trembler subitement. Dans son cauchemar, il avait vu Junho se faire briser la nuque par une des créatures auxquelles ils avaient eu à faire lui et ses amis.
Il l'avait vu mourir, le corps pendant dans le vide, la tête soutenue entre les immenses doigts du monstre translucide. Chansung se redressa et mit son visage sour le jet, il secoua ensuite la tête comme pour faire partir ces stupides images.
Il posa alors son front contre la paroi et tourna le robinet sur l'eau chaude, il commençait tout doucement à se les geler sur place.
C'est alors que la porte de la salle de bains s'ouvrit doucement et quelqu'un se faufila dans la pièce, sur la pointe des pieds. Celui-ci retira rapidement son short et son débardeur, essayant de faire le moins de bruit possible, et posa la main sur la vitre de la cabine.
Il la fit glisser sur le côté et...
“Uh ? Qu'est-ce...”
Junho posa un doigt sur les lèvres entrouvertes de son amoureux et entra. Il frissonna un peu sous les goutes mais s'habitua rapidement à la température.
Tout sourire, bien que les joues un peu rouge, le petit brun se colla au torse de son maknae.
“J'ai envie d'un câlin et toi, t'as besoin d'être relaxé.” murmura le plus vieux des deux.
“Euh... Ici ? Main... Maintenant ?” baffouilla le cadet.
Apparemment, oui. Etait-ce parce que Junho était encore un peu dans le coltar qu'il ne se rendait pas compte de ce qu'il disait ni de l'endroit dans lequel il était, mais surtout dans quelle tenue il se trouvait, ou alors avait-il vraiment envie de le câliner ici et maintenant ?
Pas que cela dérangeait le maknae, il mourrait d'envie de lui faire l'amour, il ne se le cachait pas, et cette envie il l'avait bien avant cette horrible nuit qu'ils avaient passés où il lui avait avoué ses sentiments, mais... dans une douche ? C'était assez hard, pour une première fois. Il n'était pas du genre à être romantique, à penser lit avec draps de soie et bougies disposées aux quatre coins de la chambre, mais sous un jet d'eau ?
Junho acquiesça avant de déposer un baiser sur ses lèvres.
Durant une minute ou deux, ils se s'embrassèrent fougueusement, rapidement, sauvagement et tendrement. Sans doute que le lieu dans lequel ils se trouvaient leur donnait la fièvre.
Mini Rainy se tourna soudainement, se collant à la paroi, exposant ses jolies fesses mouillées au maknae qui faillit pisser le sang des deux narines à cette vue.
Il en avait rêvé de ses jolies courbes et maintenant il les avait sous les yeux, et bientôt sous les mains. Chansung était au paradis.
Il remercierait presque ses fichus cauchemars, tiens. Il se colla alors à lui, son entrejambe plus que réveillé, le corps brûlant de désir pour son petit danceur préféré.
“J'suis fou de toi...” avait chuchoté le plus jeune avant de pénétrer son petit ami avec toute la douceur du monde.

Ils restèrent une demi-heure sous la douche, à se câliner, à gémir, à se griffer et à se mordre. A atteindre le septième ciel et à se murmurer des mots d'amour dans le creu de l'oreille. A se prendre tout à l'heure, avec tendresse, tout à l'heure avec fougue.
La pauvre cabine était bien baptisée en cette nuit, heureusement qu'elle était solide aussi, Chansung semblait déchaîné.

Et ce fut Junho qui sorti le premier, heureux comme jamais, essouflé, rouge de la tête aux pieds, tremblant et les fesses légèrement douloureuses. Chansung, après avoir coupé les robinets, sorti à son tour, dans le même état que son petit ami, l'arrière-train néanmoins indemne.

“Les autres vont se douter qu'on l'a fait, vu comment tu marches.” rigola le maknae.

Il était vrai que le petit brun avait une démarche assez particulière qui ne laissait aucun doute sur ce qu'il avait bien pu faire. Celui-ci grimaça, rougissant de plus belle, et s'enroula dans une serviette gentiment donnée par son petit copain qui se foutait de sa gueule (avec amour).

“Ne t'inquiète pas, ils pourront dire la même chose de toi plus tard.” répliqua-t-il en s'essuyant.

Chansung eut un coup de chaud et devint si rouge qu'on aurait pu penser qu'il venait de se prendre une insolation.
Mais il ne répondit rien. L'idée d'être en dessous ne lui déplaisait pas.

“Tu comptes rester nu longtemps ? Sèche-toi, tu vas choper la crève.”

Et au cadet d'exécuter les ordres de son homme. Il prit un essuie et se sécha rapidement avant d'enfiler son jogging.

Dix minutes plus tard, ils se réinstallaient dans la chambre, relaxés, bien dans leur peau, léger, un sourire tendre aux lèvres, amoureux comme jamais.
Ils étaient heureux, leur première fois s'était magnifiquement bien passée, même si le lieu était un peu spécial, bien que celui-ci leur ait apporté des petits plus pendant les câlins. Ils se promirent cependant qu'ils le feraient dans un lit la prochaine fois...

“Aaww... J'vais devoir dormir sur le ventre.” pleurnicha Junho en se touchant les fesses.

“Ahah... Désolé, j'irai plus doucement la prochaine fois !” rigolait Chansung en jouant les oreillers pour son pauvre blessé.

“Non, non... Juste une question d'habitude.” répondit-il avant de fermer les yeux.

Le maknae rougit de nouveau, senti son coeur s'accélerer et son entrejambe se réveiller. Ils allaient le faire encore et encore. Il souriait, un petit air pervers sur le visage cependant.

“Il ne reste que trois heures... bonne nuit mon amour.” murmura le petit brun avant de sombrer dans un sommeil réparateur.

Ils s'endormirent donc, complètement épuisés par leurs activités nocturnes.

Dans une autre chambre de la grande maison dans laquelle ils habitaient désormais, puisque l'appartement qu'ils occupaient avant, appartenait à la JYPE et qu'ils n'en faisaient plus partie maintenant, un couple se décollait, lui aussi essouflé et érinté.

Wooyoung, joueur, poussa son amoureux jusqu'à ce que celui-ci finisse le cul sur la moquette.
“Qu'est-ce tu fous ?” grogna l'autre, peu content de se retrouver les bijoux à l'air alors qu'il était bien au chaud sous la couette.

“T'es tout collant, va prendre une douche !” rigolait l'autre en le voyant tenter de monter sur le lit péniblement.

“Toi aussi tu colles, viens la prendre avec moi !” répliqua-t-il en tentant de mordre le pied qui l'empêchait de reprendre sa place sur le matelas.

“Naaah... Moi, j'vais aller boire une bouteille d'eau de deux litres ! Je suis désydraté !”

Le petit gars de Pusan enfila son boxer, embrassa rapidement son thaillandais et se dirigea vers la porte.

“Si tu criais moins aussi...”

Le Ssanti dancer se retourna alors, parcouru les quelques mètres qui le séparait de son châtain et se pencha au-dessus de lui, un grand sourire.

“A qui la faute ? J'y suis pour rien si tu me pre...”

Khun plaqua sa main sur sa bouche.

“Je sais ce que j'ai fais ! Pas la peine de le dire. Si t'allais boire ?”

On aurait pu croire que des deux, c'était Wooyoung le plus innocent, celui qui n'osait pas en parler, mais apparemment, le petit prince de Thaillande était le plus prude.

“Ouaip ! Et toi, va te laver, j'veux pas d'toi dans mon lit si tu colles encore.” prévint-il avant de sortir de la chambre.

“Yaahhh...”

Ronchonnant comme pas deux, Nichkhun se leva et traina les pieds jusqu'à la douche.

Dans la cuisine, Wooyoung vida le contenu d'une deuxième bouteille d'eau.

“Waaah... ça fait du bien !” soupira-t-il en s'essuyant la bouche.

Sur le balcon, attenant à sa chambre, Junsu était accoudé à la barrière. Il regardait la ville, profitant de l'air frais sur son visage et ses épaules nues.

Que s'était-il passé durant ces deux mois ? Depuis qu'ils étaient sorti de cette horrible maison ? Des tas de choses... leur enfer ne s'était pas arrêté quand les immenses portes s'étaient ouvertes. Non. Il avait continué, mais sous une autre forme.
D'abord, ils avaient passés un bon moment à l'hôpital. Ensuite, ils avaient dû expliquer ce qu'il s'était passé, mais personne ne les avait réellement cru. On avait même osé les accusé de meurtre... ce qui, dans un sens, semblait logique, si les inspecteurs ne croyaient pas aux fantômes, qui d'autres pouvaient avoir tuer la pauvre jeune femme et fait disparaitre un des cameramans à part les personnes présentes dans la vieille baraque ?
Mais ils avaient pu prouver leur innocence.. notamment avec les autopsies. Les marques et les coups qu'avaient la jeune femme, ainsi que les garçons et le cameraman toujours dans le coma actuellement prouvaient que cela n'avait pas été fait par des mains d'homme.
Malgré tout, un doute planait, on avait du mal à croire que quelque chose d'autre qu'un être humain pouvait avoir fait de telle chose...
L'enquête était d'ailleurs toujours en cours, certaines personnes voulaient vraiment avoir le dernier mot de l'histoire et ne cessait de pourir la vie aux garçons.
Donc, en plus de subir les questions des journalistes, des enquêteurs, des familles de la défunte, du disparu et du comateux, ils avaient eu le droit à des remontrances de la part de JYP, leur patron.
A leur sortie d'hôpital, ils avaient demandés à passer quelques temps avec leur proche mais celui-ci avait refusé. Cela avait engendré une sorte de guerre entre le groupe et le boss de la boite.
Monsieur Park ne voulait pas accepter le fait qu'il avait une part de responsabilité dans ce qu'ils avaient vécu, que c'était en partie de sa faute qu'une pauvre femme avait perdu la vie, qu'un jeune homme avait disparu et qu'un autre se trouvait toujours entre la vie et la mort, et qu'eux-même l'avaient frôler à plusieurs reprises.
Même avec les bleus et les bessures qu'avaient les garçons, preuves qu'ils avaient bien eu des ennuis entre les murs de cette maison abandonnée, Park Ji Young faisait la sourde oreille.
Et au final, ils s'étaient mis d'accord sur le départ du groupe.
Il eu des histoires de paperasses, des engueulades, des procès et toutes sortes d'autres choses bien embêtantes et dont ils se seraient bien passés...
Ensuite, après avoir réglé le cas JYP (Chansung avait même frappé l'homme au visage car celui-ci avait osé dire qu'il se fichait pas mal de savoir comment se portait les garçons), ils avaient dû assisté à l'enterrement de la jeune femme.
Ce fut un moment assez pénible. Aucun d'eux ne la connaissait personnellement, mais cela ne les empêchait pas d'avoir mal au coeur. Ils savaient comment elle était morte, ils savaient que cela aurait pu être eux aussi...
Khun avait pleuré, Junho et Chansung aussi, et tout un tas de gens également. Bientôt, ils allaient assiter à celui du jeune homme disparu. Les policiers, les enquêteurs et tout ce qui va avec lorsque quelqu'un disparait, n'avaient rien trouver dans la maison. Rien du tout. Pas la moindre trace du caméraman. Si pour la famille de celui-ci, il était toujours en vie, pour les garçons, ils savaient qu'il n'était plus de ce monde. Qu'il devait peut-être dans la même dimension dans laquelle s'étaient retrouvé Chansung et Junho.

Ces dernières semaines avaient été lourdes, douloureuses et longues, mais maintenant tout semblait rentrer lentement dans l'ordre.
Certains avaient encore des cauchemars, d'autres devaient porter des lunettes car leurs blessures aux yeux mettaient du temps à guérir...
Mais il y avait un point positif dans leur malheur. Ils étaient avec les personnes dont ils étaient amoureux.
Ils ne savaient pas encore ce qu'ils allaient faire maintenant qu'ils n'étaient plus les 2PM, mais juste une bande de potes cohabitant sous le même toit.
Sans doute qu'ils allaient voir à intégrer une nouvelle boite ou faire une carrière solo dans le chant ou en tant qu'acteur, ou même mannequin.
Ils avaient le temps pour y penser, maintenant ils profitaient que le calme reprenne peu à peu place dans leur vie. Ils étaient en vie...

“Hmmm... 'nho... 'rrête... Hmmm... Arrête 'te dis...”

De l'autre côté du lit, le sosie de Rain dormait à poings fermés.

________________________________

A savoir : Quelques jours se sont passés depuis la nuit où Chansung a eu l'impression qu'on le touchait. Mais depuis cette fameuse nuit, rien ne s'était reproduit, il avait donc mis cela sur le compte de son imagination. Seulement...


Chapitre II : On ne peut plus faire de sieste tranquille, ici !

Seize heure trente neuf, Chansug était dans le divan, profitant de l'absence de ses compagnons pour faire une sieste.
Alors qu'il rêvait gentiment à ce qu'il ferait subir à son amoureux s'ils se trouvaient sur le balcon, un bruit provenant de l'étage réveilla le maknae. Celui-ci se redressa, s'étira et grogna. Pour une fois qu'il arrivait à dormir sans faire de cauchemar, voilà que quelque chose l'arrachait de son sommeil.
Surtout qu'il commençait à apprécier le petit film qu'il se faisait les yeux fermés.
Il se leva, marmonnant contre celui qui se trouvait là-haut avant de s'arrêter net.
Le jeune homme était seul dans la maison en ce moment, qui pouvait bien se trouver dans les chambres à déménager les meubles ?
A moins qu'un de ses amis soit rentré et qu'il ne l'aurait pas entendu ou que celui-ci serait monter directement sans faire de bruit pour ne pas le réveiller ? C'était encore possible.
Mais si ce n'était pas l'un d'eux, s'il s'agissait d'un cambrioleur ?
Chansung s'arma d'un parapluie qui trainait dans un pot près de l'entrée, pas vraiment certain que cela allait lui être d'une quelconque aide, et monta lentement les escaliers.
Il fallait être discret. S'il y avait bien un inconnu en haut, il redescendrait et appelerait la police. Il n'était pas assez stupide pour jouer les héros. Il avait eu sa dose quelques temps avant.
Arrivé à la moitié, un autre bruit se fit entendre et fit sursauter le grand brun. Il était plus fort que le précédent.

“C'est quoi ce bordel...” murmura-t-il, la peur commençant à l'envahir tout doucement.

Un autre “boum”, plus violent que les autres, secoua le lustre du salon.

“Mais qu'est-ce qu'ils foutent ? Ils essaient de faire un trou dans le plancher ou quoi ?” se dit-il tout bas, essayant de voir au-dessus du palier sans trop se faire remarquer.

Par chance, de là où il se trouvait, il pouvait voir sa chambre et celle-ci était ouverte.

“Putain...” jura-t-il en découvrant que la pièce était complètement vide.

VLAM !

Chansung manqua de se retrouver en bas des escaliers. Son coeur avait raté un battement et s'était affolé la seconde suivante. La porte de sa chambre s'était refermée toute seule.

Il dévala les marches quatre à quatre, chopa son téléphone et quitta l'appartement.

Ce n'était pas des voleurs, ce n'était personne. Il n'y avait rien dans sa chambre, si ce n'est un fantôme qui lui avait fermé la porte au nez.

Dans la rue, de l'autre côté de la route, tremblant de tout son corps, il composa le numéro de Junho et attendit que celui-ci décroche, fixant la maison.

Il flippa de plus en plus lorsqu'il vit la lumière de sa chambre s'allumer et s'éteindre rapidement.

“C'est pas possible...” dit-il, la gorge nouée.

Il avait les larmes aux yeux. Il ne voulait plus revivre l'enfer qu'il avait vécu quelques mois auparavant.

“Yah ! Channie, j'suis occupé, rappe...”

Il fut coupé par la voix grave et paniquée de son amoureux.

“Ca recommence... Junho, revient... j'veux plus rentrer, j'veux pas être tout seul dans la maison... J'ai tout vu... Je t'en prie, me laisse pas seul.”

De l'autre côté de la ville, dans une salle d'entrainement, le petit brun s'excusa auprès des danseurs avec lesquels il s'entrainait et quitta le bâtiment.

Il n'avait pas besoin de demander plus d'informations, il savait reconnaitre quand son petit ami avait réellement besoin de lui ou quand il voulait lui faire un caprice, et là, c'était sans aucun doute un appel à l'aide.

Il prit un taxi et arriva un quart d'heure plus tard. Il découvrit le jeune homme assit en tailleurs sur le trottoir en face de leur maison.

“Chansung !”

Le maknae se leva et s'excusa auprès de son compagnon.

“Je suis là... Alors, qu'est-ce que tu as vu ?” demanda-t-il en traversant la rue, la main dans celle du plus jeune.

Il lui expliqua alors toute la scène, se retenant difficilement d'éclater en sanglot.

Junho tremblait et était devenu blême.

“Tu es sûr que ce n'était pas le vent qui l'aurait refermée ?” essaya-t-il de se convaincre.

“Non. Les fenêtres sont restées fermées. Seigneur... J'veux déménager... Et puis pourquoi moi ?!” s'énerva-t-il soudainement.

“Calme-toi... Est-ce que tu veux qu'on aille manger quelque part et que l'on demande aux garçons de nous rejoindre ?” proposa-t-il, sur le pas de la porte.

Il devait l'avouer, avec ce que lui avait raconter son amoureux, il n'avait plus vraiment envie de rentrer.
Il se rappellait trop bien que lui et Chansung avaient été des cibles favorites la dernière fois qu'ils avaient croisés des fantômes et il ne voulait pas réitérer l'expérience.

“J'veux bien...”

Mais ils furent face à un problème. Le cadet était à pieds nus et en débardeur. Même s'ils n'allaient pas dîner dans un restaurant chic, il n'allait quand même se rendre dans un snack les orteils au vent.

“Reste-là, je vais te chercher ce qu'il te faut.”

Le sosie de Rain prit une grosse bouffée d'air et entra dans la maison, non sans avoir le coeur battant la chamade.
Il se dépécha à prendre une veste pendue au portemanteau et la paire de baskets à l'entrée.

BAM

Le petit brun sursauta et quitta la maison plus vite que son ombre.

“Bordel ! Mais c'est quoi cette merde !” hurla-t-il en pointant la façade.

Chansung enfila ses vêtements et l'attrapa par la main.

“Vient, faut qu'on se tire, j'veux plus rester là.”

Junho acquiesça, jetant regard noir pour cette pauvre baraque qui n'avait rien demandé à personne, verrouilla la porte et s'en alla prendre un taxi.

Ce n'est pas parce que quelqu'un s'amusait avec les interrupteurs et jouer du tambour avec le plancher des chambres qu'il allait laisser la porte ouverte aux cambrioleurs.

“J'en ai marre... “ soupira le maknae, la tête posée sur l'épaule d'un Rainy encore sous le choc de ce qu'il avait entendu quelques minutes plus tôt.

“Moi aussi, Channie, moi aussi...”

Ils étaient dans le taxi et se dirigeaient vers le centre de la ville.

“Rendez-vous au petit resto de nouille, sur le coin, fait passer le message aux autres.” demanda le danseur en s'adressant à Junsu qui n'avait pas eu le temps de lui demander pourquoi il fallait y aller puisqu'il avait raccroché.

Dans la maison, une ombre passa sur le lit qu'occupaient Junho et Chansung, une main se dessina ensuite et agrippa le drap. Celui-ci vola dans la pièce, comme si celui qui l'avait attrapé, était furieux...

---

Les garçons, après s'être retrouvés dans un petit restaurant dans lequel ils avaient discutés de ce qu'il s'était passé dans la maison plus tôt, décidèrent de rentrer et de voir ce qu'il en était...

Ils étaient donc dans la maison. Dans le salon plus exactement. Silencieux. Attentifs au moindre bruit. Junho, les mains tremblantes et le coeur s'affolant tout doucement, fixait le haut des escaliers. Il revoyait encore cette porte claquer violement devant ses yeux, sans personne pour la fermer.
Chansung ne quittait pas le plafond des yeux, il se demandait quand est-ce que le lustre allait se remettre à s'agiter comme tout à l'heure. Les autres, quant à eux, les sourcils froncés, concentrés, attendaient toujours que quelque chose se passe.
Mais cela faisait une bonne vingtaine de minutes qu'ils étaient debout, au centre de la pièce, à regarder partout sans rien entendre ni voir quoi que ce soit d'anormal.
Ils croyaient leurs amis quand ceux-ci disaient avoir vu et entendu des choses surnaturelles, mais là... Il n'y avait vraiment rien.

“Bon... Que fait-on ?” demanda Jaebom en s'installant dans le divan, vite rejoint par Taecyeon et Junsu.

Nickhun haussa les épaules avant de s'asseoir sur le sol, en tailleur.

“Appelons un exorciste !” proposa Wooyoung en sortant son téléphone de sa veste.

“Bien sûr ! C'est une excellente idée ! Oh, mais attend, j'crois que j'en connais un, un ami proche de ma famille... Les possédés, c'est courant chez moi, tu sais...” rétorqua Junsu.

Le petit brun lui tira la langue avant d'aller s'asseoir derrière le thaillandais qui fusilla du regard le leader vocal pour sa réponse quelque peu aggressive.

“Non, il a raison. Il faudrait en trouver un. J'sais que ça existe.”

Taecyeon se pencha alors et attrapa son laptop qu'il laissait toujours sur la table basse et se connecta au net. Il tapa quelques secondes sur le clavier et une fenêtre s'afficha avec le nom et l'adresse des exorcistes vivants dans les environs.

“T'as vu leurs tarifs !” s'exclama Junsu en s'affalant à moitié sur le pauvre petit leader qui ne voyait plus rien à cause de la masse de son ami.

“C'est clair, c'est pas donné... Mais on a de l'argent, assez pour se payer les services d'un exorciste.” répondit-il avec tout le sérieux du monde en prenant son portable.

Il allait appeler les plus proches et tenter de les faire venir le plus rapidement possible. Il croisait les doigts pour que ceux-ci acceptent de faire le déplacement même à une heure tardive.

Les autres retenaient leur souffle. Surtout Junho et Chansung, toujours debout, près de l'entrée, comme s'ils étaient prêt à cavaler au moindre craquement inhabituel.

Pendant que le géant de Boston attendait qu'on décroche, Junsu marmonait tout seul dans son coin.

“C'est cher... Et on a juste de quoi payer une séance, et si ça ne marche pas dès le premier coup, on aura perdu un bon paquet de fric... donc en plus d'être hanté, on sera pauvre...”

Une voix grave, lente, pateuse, sans nul doute tirée d'un sommeil profond, répondit enfin.

“Déso...”

BAAAM
Cela venait d'en haut, juste au-dessus d'eux, dans la chambre de Chansung et Junho.

Le lustre s'agitait.

Taecyeon ramassa son téléphone qu'il lui avait échapé des mains et, la tête en l'air, fixant les lumières valser dans tous les sens, reprit son interlocuteur.

“Désolé... Vous êtes bien exorciste ?” demanda-t-il en tremblant.

“Oui, et je suppose que si vous m'appeler aussi tard c'est que vous avez besoin de mes services...”

BAAAM BAAAM !

“J'me casse ! Toi aussi !” hurla Chansung en attrapant le poignet de son petit ami.

Il ouvrit la porte et manqua de se retrouver avec le nez en moins.

“Non ! J'veux sortir ! NOOON ! Laissez-moi sortir ! J'veux partir !” hurla à son tour Junho, totalement paniqué, tambourinant sur la porte qui s'était refermée toute seule.

Wooyoung et Khun étaient debout désormais, collés l'un à l'autre, fixant le plafond d'où venait le bruit.

Taecyeon blanc comme un linge tenta de terminer sa conversation avec l'exorciste.

“On... a... un... problème.” dit-il.

“J'ai entendu du bruit... Bien, donnez-moi votre adresse, en attendant, essayez de sortir et si vous ne le pouvez pas, restez grouper et éviter les fenêtre ou les endroits où des objets pourraient être projeter sur vous...”

“D'accord... On habite...”

Il lui donna alors leur adresse et raccrocha. Il attrapa le bras du leader, qui attrapa celui de Junsu, et ordonna aux garçons de le suivre rapidement.

“Euh... On a une pièce vide ici ?” demanda-t-il avant d'embarquer tout ce beau monde.

Il eut comme un blanc.

“La chambre de Junho est vide... mais elle est à l'étage.” répondit Khun en regardant les marches de l'escalier.

Le mot “Fuck” traversa l'esprit de tout le monde à cet instant précis.

Qu'allaient-ils faire ? Attendre dans le salon, au milieu de la pièce, alors qu'ils étaient entourrés d'objets dangereux, près d'une fenètre, d'une télévision même ? Ou prendre leur courage et cavaler jusque dans la chambre, sans vraiment être sûr qu'ils soient à l'abri là, et qu'ils y arrivent tous sains et saufs ?

Ils étaient dans la merde. Et ils allaient devoir attendre une bonne vingtaine de minutes avant que l'exorciste n'arrive...
“On bouge !” hurla Taecyeon qui avait décidé que ce soir, c'était lui le chef.

Il agrippa le poignet de son américain personnel et se mit à courir vers les escaliers. Les autres, n'ayant pas spécialement le choix, suivirent le mouvement.
Quitte à mourir, autant mourir ensemble et pas comme des cons, seuls, dans le salon.
Ils montèrent donc à l'étage et filèrent à toutes vitesses vers la chambre innocupée.

Taecyeon défonça presque la porte et balança son petit fardeau, poussa le fashion victim qui se rétama dans le mur, attrapa Nichkhun et Wooyoung par le col de leurs puls et les jeta dans la pièce. Il voulu faire pareil avec Junho mais celui-ci s'arrêta et hurla lorsqu'il vit Chansung voler en arrière et se prendre le mur en face d'eux pour ensuite glisser sur le sol, sonné.

“J'm'en occupe !”

Il attrapa le danseur et le tapa dans la pièce avec les autres avant de se précipité, tel un lion enragé, vers son ami et de le prendre sur ses épaules comme un sac à patates.
Il remonta les quelques marches, parcouru la courte distance et grinça des dents.

On le retenait. On le tirait en arrière. Il ne voyait rien, mais il savait que cette chose avait une force démesurée.

“Fucking shit !”

Il hurla comme un fou furieux et fini par entrer dans la pièce qu'il referma aussitôt derrière lui.

Il déposa ensuite Chansung, toujours un peu dans le pâté, et se leva avant de donner un coup de poing dans le mur, furieux.

“Tu nous auras pas ! Qui que tu sois ! On a déj eu à faire a des connards dans ton genre et on est encore là ! Tu ne nous auras pas !!!” hurla-t-il.

Junho s'occupait de son petit copain blessé, les larmes aux yeux, tremblant comme jamais. Il priait silencieusement pour que l'exorciste ramène sa fraise le plus rapidement possible et qu'il les débarrasse de cette chose. Khun tenait Woo dans ses bras, même si le Ssanti dancer ne le disait pas, il avait la frousse. Junsu et Jaebom se tenaient près de Taecyeon et tentaient de le calmer.

“Qu'est-ce que c'est encore... Qu'est-ce qu'on a fait pour se faire emmerder par ces foutus fantômes ?” murmura Khun en caressant les cheveux de son petit brun.

“J'suis sûr, il nous a prit pour Melinda Gordon, lui !” lança Junsu avec tout le sérieux du monde.

Les garçons étaient sous le choc, surtout Taecyeon, qui, avait, avec Chansung, eu un contact direct avec la présence non désirée. Jusqu'a ce soir, il avait été spectateur, mais apparemment, les choses changeaient et il sentait qu'il allait encore avoir à faire à cette chose...

Une chose était sûre, si quelques mois auparavant il n'avait pas eu le courage de bouger, de protéger ses amis comme il aurait voulu le faire, ce soir, ce fantôme ou quoi que cela pouvait être, n'allait pas avoir la “vie” facile avec lui dans les parages. Hors de question qu'il touche de nouveau à l'un d'entre eux, pas tant qu'il était debout.

Ils étaient enfermés dans la pièce, attendant avec grande impatience l'arrivée de leur éventuel sauveur...
De l'autre côté de la porte, dans le petit couloir, juste entre la chambre et les escaliers, une forme humaine, floue, flottant sur le sol, attendait. Elle était légèrement penchée en avant, les poings serrés, le regard haineux.

La colère l'envahissait de plus en plus... elle allait bientôt explosée... elle allait faire un carnage.

---

Juste avant, ils flippaient parce que la maison faisait des bruits étranges, et maintenant, ils stressaient parce qu'elle était silencieuse.
Trop silencieuse.

Les garçons ne bougeaient plus et fixaient la porte comme si celle-ci allait s'ouvrir violemment et laisser entrer les Enfers. Ils étaient attentifs, comme tout à l'heure, au taquet, prêt à jouer des pieds et des mains avec quiconque essayerait d'entrer. Ils espéraient juste pouvoir se retenir a temps s'il s'agissait de l'exorciste.
Ils seraient dans une sacré merde s'ils se mettaient à le tabasser alors qu'il était leur seul espoir de se débarrasser de l'indésirable.

Cela faisait un quart d'heure qu'il ne se passait rien, qu'il n'y avait que leurs respirations qui se faisait entendre dans la pièce, et quelques gémissements de la part de Chansung qui reprenait tout doucement ses esprits.
Taecyeon se demanda même si leur sauveur ne s'était pas rendormit... Il priait pour que ce ne soit pas le cas. Ils feraient sans lui s'ils n'avaient pas le choix, mais il préférait quand même qu'un expert leur vienne en aide.
Et pas dans quinze ans.

Alors qu'ils étaient sur le point de craquer leurs slips tant l'attente était longue et stressante, la porte d'entrée s'ouvrit. Du moins, c'est ce qu'ils entendirent. Ils ne savaient pas en revanche si c'était le fantôme qui s'amusait ou si c'était leur homme qui arrivait enfin. Une voix grave, un peu plus réveillée qu'une heure auparavant se fit entendre dans le salon.

“C'est lui ! Il est là !” s'exclama Taecyeon en se précipitant sur la porte avant de se faire retenir par un nain de jardin américain.

“T'es fou ! N'ouvre pas, peut-être que cette chose nous attend de l'autre côté !” dit-il en tirant le géant de Boston.

Il n'avait pas tort, le danger était peut-être toujours présent dans le couloir. Mais comment faire pour prévenir l'exorciste qu'ils étaient en haut ?

“Gueule un coup, il t'entendra sûrement, tu as la voix la plus grave d'entre nous.” proposa Wooyoung.

Le plus grand acquiesça. C'était la seule solution pour signaler leur présence. Ils pouvaient aussi le laisser chercher, mais bon... avec le bol qu'ils avaient, il ferait toutes les pièces et arriverait à la leur en dernier...

“ON EST EN HAUT !” hurla-t-il alors à plein poumon, la bouche pratiquement collée au bois de la porte.

En bas, un homme un peu enveloppé, vêtu de la traditionnelle robe des exorcistes, tenant sa bible dans la main droite et son chapelet dans l'autre, sursauta avant de soupirer.

“Ne bougez pas de là, je vais commencer !” répondit-il en plaçant ses objets en avant.

Le rituel commença donc. Il agita son pendentif en bois, prononça des paroles anciennes et ferma les yeux. Il fit quelques pas dans la pièce, s'adressant à la présence venue de l'au-delà.

Rien ne se passa. Il réitéra l'opération quatre fois et haussa les épaules. Il monta les escaliers et s'arrêta net.

Devant lui, une forme floue se tenait droite devant une porte blanche.

Il avait peur, comme toujours dès qu'il devait chasser un revenant, mais il n'en montra rien. Il prit une bonne bouffée d'air et s'adressa au spectre, qui lui, ne semblait pas vouloir le calculer.

“Qui es-tu et pourquoi es-tu ici ?” demanda-t-il.

C'était une question qu'il posait toujours lorsqu'il était en face d'un être perdu dans le monde des vivants.

Il ne reçut cependant aucune réponse.

Dans la pièce, les garçons scotchés au mur et à la porte, écoutaient attentivement ce qui se disait dans le couloir.

Chansung, allongé sur le sol, la tête posée sur les genoux d'un Junho térrorisé, revenait à lui pour de bon.

“Qui est là ?” demanda-t-il en se redressant.

Il grimaça ensuite et posa la main à l'arrière de son crâne.

“Waaah... J'ai une bosse !” s'exclama-t-il avec de gros yeux avant de se manger dans les dents un “Sssshhhh !” de la part de cinq gars limite en fusion avec le mur et la porte.

“Qu'est-ce qu'ils font ?” murmura-t-il à son petit ami qui tremblait de tout son être.

“L'ex... L'exorciste est là et il semble communiquer avec le...” expliqua-t-il.

Le grand brun se tourna vivement vers la porte. Il se leva et éjecta le plus petit de la bande et Wooyoung qui n'avait pas vu son ami foncé sur eux.

Il colla son oreille et fronça les sourcils. Il voulait savoir ce qu'il allait se passer.

“Il récupère vite, ton mec... “ gromella le petit gars de Busan en se frottant les fesses.

“Rappelle-moi de lui faire bouffer la pelouse du jardin une fois cette histoire finie...” rajouta le leader fort peu content d'avoir embrasser le sol lui aussi.

Junho s'excusa pour son petit ami.

Dans le couloir, la conversation n'allait pas bon train. L'exorciste se tapait un monologue en fait.

Il s'était avançé, sa bible en avant et son chapelet faisant les signes de la croix, il répèta ses paroles prononcées quelques minutes plus tôt, mais modifia quelques mots, histoire de voir si cela allait changer quelque chose.

La forme se tourna alors légèrement vers lui, un sourire mauvais. Sa tête se pencha doucement sur le côté droit.

BAAAAM !

La porte vola et ceux qui s'y était scotchés également. Taecyeon et Chansung se retrouvèrent sur le sol, des débris de bois sur eux et une masse inconsciente également sur le ventre.
Nichkhun avait attérit sur le côté et Junsu avait servit de matelas entre le thaillandais et le mur.

Junho s'était levé et précipité sur son amoureux, aidant au passage TaekTaek. Il avait retiré le vieil homme, le faisant rouler sur le sol et avait aidé Chansung à se relever avant de faire pareil avec l'autre jeune homme.

A l'entrée de la pièce, flottant toujours à quelques centimètres du sol, la forme s'était rapproché, ce sourire malsain plaqué sur son visage presque transparent.

Son bras se tendit, son index pointa les garçons, sa bouche s'ouvrit... exagérément. Un cri aigu en sorti.

Le groupe se boucha les oreilles et hurlèrent de douleur et de peur. C'était horrible, ils avaient l'impression que leur tête allait exploser.

Ils se tortillaient sur le sol, les larmes aux yeux. C'était insupportable.

Jaebom, par on ne sait quel miracle, arriva à choper un morceau de bois et le balança sur le fantôme, avant de s'écrouler de nouveau et de gémir tellement il avait mal aux oreilles.

La chose hurla de plus belle et s'avança rapidement vers le leader qui devint aussi blanc que ses chaussettes.

“Tu seras le premier !”

Il l'attrapa par la gorge, le souleva jusqu'au plafond, le traina quelques mètres avant de le lâcher.

Park Jaebom, pour la deuxième fois de la soirée, embrassa amoureusement le sol, les dents pratiquement planté dans le plancher.

Taecyeon entra dans une rage folle, comme l'avait fait Chansung quelques mois auparavant lorsqu'il avait vu son petit ami se faire étrangler par ce petit garçon revenu d'entre les morts. Il s'était levé et s'adressait violemment à celui qui s'en prenait à prunelle de ses yeux. Il n'avait jamais été dans une colère pareille, les autres en étaient sous le choc. Ils avaient presque plus peur de lui que du fantôme...

“Attaque-toi à moi ! Ne le touche plus ! NE LES TOUCHES PLUS ! AUCUN ! C'est avec moi que tu vas régler tes comptes qui que tu sois !!” rugit-il en se positionnant de manière à recevoir les coups.

“Tous... Tous, vous y passerez tous. Vous m'avez laisser mourir... vous ne pouvez pas vivre !” cria-t-il en les pointant tous.

“Qu'est-ce qu'on a fait ?!” s'énerva Junho, les larmes dévalant ses joues, ne comprenant décidément pas pourquoi ils étaient les cibles de cette apparition.

“A cause de vous, je suis mort ! A cause de petites idoles de merde ! J'ai perdu la vie pour une émission stupide ! Et vous, vous êtes vivants, vous ne m'avez même chercher !”
Ils furent pétrifiés. De mauvais souvenirs leur revenaient en pleine poire. Ils revoyaient le caméraman se faire embarquer par des mains invisibles, pour ne plus jamais le revoir.
Il avait raison, ils ne l'avaient pas chercher, eux. Mais les policiers, les enquêteurs, des hommes avaient fouiller la maison et n'avaient rien trouver.

“On... On est désolé... Mais mets-toi à notre place, est-ce que tu aurais bouger toi si tu avais vu ce qu'on a vu ? NON ! Personne n'aurait pu bouger !” s'exclama Junho, en colère contre lui, contre cette chose.

Oui, il aurait voulu avoir le courage de partir à sa recherche, mais il n'était pas dans un drama, il n'était qu'un pauvre gosse sans pouvoir, sans rien pour se battre contre des forces maléfiques. Il s'en voulait de ne pas être un de ces gars qui fonçaient d'abord et qui réfléchissaient ensuite, mais il en voulait aussi à cette chose qui s'en prenait à eux alors qu'ils n'étaient pas les fautifs. Ils n'avaient pas demandé, bien au contraire, à aller dans cette maison ! C'était JYP, et seulement lui et sa folle envie d'avoir des sensations fortes. C'était lui qu'il devait aller hanter, c'était lui qu'il devait emmener en enfer pour le torturer, pas eux !

“On a rien fait... Merde... Pourquoi on prendrait pour les autres ? On a souffert aussi ! On a faillit y passer, et pendant ce temps, JYP se la coule douce ! C'est injuste qu'on doivent subir cette merde !” dit-il avant de s'éffondrer en pleurs.

Le spectre était au centre de la pièce, le visage baissé. Il ne semblait plus dégager d'aura menaçante.

“On y est pour rien... on a voulu bouger, on a regardé partout, mais on pouvait pas s'aventurer dans la maison... comprends-nous, il fallait qu'on se protège, qu'on protège les notres...” ajouta Nichkhun d'une voix calme.

Wooyoung s'était redresser, tremblant légèrement malgré tout. Ils avaient quand même face à eux, un revenant.

“Pardonne-nous, on est vraiment désolé, et crois-nous, on en souffre encore que tu n'ai pas eu la même chance que nous... Mais tu te trompes réellement de personnes. Je ne veux pas que tu t'en prennes à monsieur Park, cela ne te rendra pas la vie... mais si tu veux vraiment le responsible, c'est lui... pas nous.”

Les garçons souffraient réellement, ils avaient peur, mais ils avaient surtout mal au coeur. Ils s'excusèrent l'un après l'autre, la gorge nouée.

Ils ne ressentaient plus de la colère pour lui, ils imaginaient a quel point il devait souffrir. Rester coincer dans ce monde qui n'était plus le sien, à voir ses proches, voir les autres vivre alors que lui, il était mort.

“Pardonnez-moi...” dit-il d'une voix claire et douce, avant de disparaitre lentement.

La pièce fut plongée dans un silence lourd, emplie de regrets, de douleurs et de tristesse.

Ils avaient eu peur cette nuit, ils avaient eu mal pour certains, mais là... Ils avaient le coeur en mille et un morceaux.

Doucement, ils se relevèrent, sans un mot, sans même un regard pour l'un ou pour l'autre. Ils sortirent de la chambre et descendirent dans le salon. Jaebom, dans les bras de Taecyeon, toujours dans l'espace, fut déposer dans le divan.
Wooyoung avait disparu quelques secondes pour revenir avec des bâtons d'encen. Il les posa sur la cheminée et les alluma. Il pria pour leur ami disparu. Nichkhun fit de même et les autres passèrent aussi.

Junho, qui s'était calmé, avait soigné les blessures de son amoureux et le bordait à présent dans leur lit.
Jaebom se prenait des claques parce que Taecyeon en avait marre d'attendre qu'il se réveille de lui-même.
Nichkhun préparait un petit plat pour son petit brun affalé sur la table de la cuisine.
Et Junsu cherchait après la télécommande.

Toujours sans mot, ou du moins, pas plus que quelques murmures, ils reprennaient le cours de leur vie, une petite pensée néanmoins pour celui qui avait fait de leur nuit, un cauchemar, mais qui était malgré tout, pardonné.

“Tiens... On aurait pas oublier quelqu'un là-haut ?” demanda soudain le leader vocal alors qu'il retournait toute la pièce pour trouver cette fichue commande.

“Oh !” s'exclama Taecyeon en se levant.

Il monta les escaliers rapidement et hurla après Junsu.

“Viens m'aider, il n'est pas tout léger le bonhomme !”

Le fashion victim leva les yeux au ciel et alla aider le jeune homme à transporter la grosse masse qu'était l'exorciste.

“Si on allait le déposer loin, genre... en Chine ? On aurait pas à payer ses honoraires, ainsi.” proposa-t-il, très sérieusement.

Taecyeon éclata de rire.

“T'es vraiment radin en fait...”

Et ils descendirent en papotant, et en souffrant également car le monsieur était extrêmement lourd.

Quelques mois passèrent. Ils se sentaient bien, ils priaient tous les jours pour les personnes qui avaient disparu cette nuit. Ils continuaient leurs activités... Tout baignait pour eux, ils filaient leur parfait amour...

Bref, c'était bien, quoi.

Un soir, après avoir fait des folies de leurs corps, Nichkhun qui s'était endormit aussitôt sur la poitrine d'un Wooyoung aux anges, les rideaux de leur chambre volèrent légèrement, alors que la fenêtre était fermée ainsi que la porte...

Et si la présence maléfique n'était pas celle à laquelle ils avaient eu à faire ? Si les bruits violent qu'ils avaient entendu quelques mois auparavant ne provenaient pas du caméraman décédé ?

Et si leur cauchemar ne démarrait seulement que maintenant alors que tout semblait allait pour le mieux ?

Et si un des garçons n'était pas celui qu'il prétendait être et qu'il était la cible d'une personne en particulier ?

Hehe...

---


Dernière édition par Shu le Ven 21 Mai - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 8:01

Wooyoung entra dans le salon, les sourcils froncés et les mains tremblantes. Il déposa sur la table basse, un cadre.
Dans le divan, Chansung, la tête posée sur les cuisses de son homme, se redressa et questionna le Ssanti Dancer.
Celui-ci plongea son regard emplit de peur dans celui à moitié endormit du maknae et lui dit d'une voix lente :

“Il a bougé tout seul. Il était sur le point de se fracasser sur le sol quand je suis arrivé dans la chambre.”

--

Ils étaient en haut, tous à l'entrée de la chambre qu'occupaient Khun et Wooyoung. Aucun n'osait vraiment y entrer. Ils inspectaient les lieux, à distance. Sept paires d'yeux passaient d'un point à un autre rapidement.

“Mhh... Y a quelqu'un ?” demanda Junsu, un pied dans la pièce, mais prêt à se carapater si jamais on lui répondait.

A son grand soulagement, le silence fut sa seule réponse.

Il entra alors et haussa les épaules.

“Y a personne. Mais je ne doute pas de ce que tu as vu !” dit-il en voyant le visage de Wooyoung changer.

Taecyeon qui sentait le poids de Jaebom sur dos devenir un poil pesant, le dégagea gentiment et se redressa.

“Que fait-on ? J'doute fort que notre ami l'exorciste soit d'accord de revenir...”

Effectivement, l'homme avait été tellement traumatisé qu'il avait décidé de devenir laveur de voiture plutôt que de chasseur de démon.

Les garçons avaient peu d'option.

Le déménagement était une solution, mais ils ne pouvaient pas partir de suite. Il fallait qu'ils trouvent une autre maison, qu'ils embarquent leurs affaires... Bref, ce n'était pas le genre de chose qui pouvait se faire rapidement.
Vivre à l'hotel ne servait à rien non plus, cela ne les aiderait pas à faire bouger leurs caisses et leurs meubles dans les camions de déménagement. Et ils n'allaient pas demander a des personnes innocentes de le faire alors qu'un esprit se baladait dans les pièces. De plus, ils ne pouvaient pas non plus se permettre de payer quatre chambres d'hotel sans savoir combien de temps ils allaient devoir squatter.

Alors, ouais, ils étaient un peu dans la merde, là.

Ils étaient entrain de réfléchir à une éventuelle solution qui les aiderait à décamper d'ici sans prendre trois semaines, quand un cri se fit entendre. C'était Junho qui s'était retrouvé sur les fesses.
La situation aurait pu être drôle s'il n'avait pas de gros yeux effrayés et qu'il ne tendait pas le bras comme pour qu'on le retienne.

“Junho !” cria Chansung en voulant lui attraper la main.

Mais le jeune homme se fit tiré en arrière, vers le mur. Sa tête cogna et il glissa sur le côté, légèrement sonné.

Le cadet voulu se précipité vers lui mais fut projeté lui aussi. Son dos percuta la rampe d'escalier et il dévala les marches jusqu'au premier palier. Il avait mal, il gémissait, mais était toujours conscient.

Junsu poussa un cri à son tour et vola hors de la chambre. Wooyoung prit sa place. Il valsa à l'intérieur, comme si on lui avait donné un coup de pied au cul. Nichkhun n'eut le temps de rien faire car la porte claqua devant son nez, et celui de Jay ainsi que de Taecyeon.

Le petit brun paniqua comme jamais et tambourina à la porte. Il hurlait, tremlait, et pleurait. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais été la cible d'un fantôme. Et aujourd'hui, c'était son tour.

Le lit se mit à trembler, la lampe à bouger dans tous les sens, les tiroires et petites portes à claquer violemment et rapidement. Il y avait un boucan d'enfer dans la chambre et Woo s'était retourné pour se plaquer, dos contre le bois. Son coeur battait à tout rompre et son visage était pâle. Il regardait tous les objets bouger sans rien voir.

“S'il vous plaît... Pas moi... J'ai rien fait...” Supplia-t-il, les larmes coulant sur ses joues.

La seconde suivante, un hurlement s'échappa de sa gorge. Ses bras, son cou, ses joues, son front, ses cuisses ainsi que son torse et ses mollets étaient couvert de petites plaies, comme si quelque chose avait explosé et qu'il se ramassait les petits projectiles.
Il se protejait comme il le pouvait, mais ça continuait. Il se retourna vers la porte et frappa dessus.

“LES MECS ! OUVREZ-MOI ! JE VOUS EN PRIE, OUVREZ-MOI !”

Dans le couloir, c'était le bordel. Taecyeon s'énervait contre la porte en donnant des coups de pied dedans, mais rien ne bougeait. On aurait dit que le bois s'était transformé en acier. Jaebom avait voulu filer prendre son portable, mais avait été projeté aussi. Cette chose qui agressait le pauvre Wooyoung, voulait que personne ne puisse appeler à l'aide. Khun avait les larmes aux yeux et avait peur. Son petit ami était entrain de hurler à la mort, et lui ne pouvait rien faire pour l'aider. C'était horrible.

Chansung était remonté vers les autres, en rampant, il s'était ensuite dirigé vers son homme toujours dans les pommes.

“Mais qu'est-ce que vous voulez !” cria Wooyoung.

Il saignait d'un peu partout et souffrait.

Personne ne lui répondit. Mais de l'autre côté, un autre hurlement se fit entendre. Khun se trouva sur les genoux, la mâchoire serrée à présent. Son front était couvert de sueur. Il essayait de se toucher le dos, le haut plus exactement. Il gémissait de douleur. Les autres ne savaient pas comment réagir. Ils ne comprenaient pas pourquoi soudainement le thaillandais s'était plié en deux et suppliait qu'on arrête de lui arracher les omoplates à la hâche.

“Je le veux, lui...” fit une voix à vous filez des frissons.

Wooyoung murmura le prénom de l'être qu'il chérissait tant.

“Khun ?”

**

“Junho ? Réveille-toi, hey !”

Le maknae secouait légèrement son petit ami. Le danseur revint finalement à lui et grimaça. Son crâne le faisait souffrir.
Avec l'aide du grand, il se remit sur les pieds et tituba un peu.

Khun était toujours plié en deux, gémissant de douleur, hurlant par moment tellement il avait mal. Un craquement se faisait au niveau des omoplates et du sang tâcha son t-shirt blanc. Jaebom voulu l'aider à se relever, mais Nichkhun le dégagea d'une main et le leader vola à quelques mètres derrière sous les yeux ébahis des autres.

Depuis quand le châtain avait-il autant de force ? Ils savaient que Jaebeom n'était pas très lourd de par sa petite taille, mais de là à le faire décoler du sol sans effort, c'était impossible !

Impossible, et pourtant ils avaient bien vu les semelles du nain de jardin quitter la moquette !

L'américain eut plus de chance que ses compagnons et attérit juste sur le tapis, plus loin. Il avait eu mal, évidemment, mais s'était remit sur ses pattes rapidement. Il n'approcha plus son ami, il avait compris qu'ils ne pouvaient rien faire pour lui pour le moment, à son plus grand malheur.
Impuissant et en colère contre lui et contre ce qu'il se passait, il donna un coup de poing dans le mur et laissa sa marque.

Il savait qu'il allait se faire fracasser par les autres plus tard, mais pour le moment, il se foutait pas mal de savoir qu'il détruisait leur baraque.

“Pourquoi lui ? Qu'est-ce qu'il vous a fait ?!” questionna Wooyoung, ne sachant pas où regarder.

Aucune réponse.

Et il se plia en deux. Il était lui aussi sur les genoux, une main sur le ventre. Il venait de recevoir un coup. Il redressa néanmoins la tête. Il avait mal et peur, mais là, il était surtout furieux de se faire tabasser sans raison.

“Et pourquoi s'en prendre à moi si c'est lui que vous voulez !”

Un autre coup vint le toucher au visage. Il sentit un poids sur sa pomette avant de se retrouver la face contre le sol.

“Mais merde !” grogna-t-il en se redressant.

Combien de temps allait-il continuer à le frapper ? Voulait-il le tuer ? Ou simplement se servir de lui comme punching ball ?

De l'autre côté, rien n'avait évoluer, tout se dégradait au contraire. Personne ne bougeait, ne pouvant s'empêcher de voir leur ami souffrir le martyre.

“Y a quelqu'un ?!” fit une voix, qui au départ était grave et qui avait monté dans les aigus, venant d'en bas.

Nichkhun s'évanouit la seconde suivante et la porte de la chambre se déverouilla.

Les garçons ne comprennaient plus rien. Etait-ce un hasard ? Est-ce que la chose avait fuit en entendant la voix, qui pouvait être désagréable à entendre, de Jo Kwon venu leur rendre visite ? Pourquoi tout s'était arrêté à la présence du chanteur des 2AM ?

Taecyeon se précipita sur Khun et ordonna aux autres d'aller voir Wooyoung. Junsu fut le premier a entré dans la chambre et à se jeter sur le corps du brun, allongé sur le sol.
Le Ssanti Dancer était toujours conscient, mais n'avait plus la force de bouger. La colère avait disparu et les larmes étaient réapparues sur ses joues ensanglantées.

Le leader vocal se fit jarter par le maknae qui prit le jeune homme dans ses bras.

“J'pense qu'il faudrait éviter de descendre avec Khun et Woo dans le salon devant Jo. Va faire diversion.” demanda le plus grand en sortant de la chambre.

Il avait raison, ils ne pouvaien pas l'impliquer dans leurs histoires. Il fallait qu'il ne sache rien. Le fashion victim prit une bouffé d'air, se recoiffa légèrement et descendit tout sourire.

Pendant qu'il s'occupait de leur invité, qui tirait une gueule de trois mètres parce qu'il n'aimait pas attendre, les autres en haut, attendirent le moment pour descendre avec les deux garçons.
Le seul endroit où ils pouvaient les mettres, était dans le salon. Il était hors de question qu'ils les mettent dans le chambre. Ils avaient pu constater que dans cette maison, il n'était pas bon d'être dans l'une d'elles pour le moment.
Ils ne le dirent pas à voix hautes, mais ils savaient tous que cette nuit et les prochaines, jusqu'a ce qu'ils s'en aillent définitivement, ils dormiraient dans le salon.

“Bon, les autres ne sont pas là, et j'étais repasser pour vérifier quelque chose. Tu viens avec moi ? Je vais faire des courses. J'ai envie de cuisiner ce soir.”

Jo Kwon rouspéta.

“Pour une fois que je suis dans le coin, ils ne sont pas là !”

Junsu enfila sa veste et poussa son ami vers la porte d'entrée.

“Tu aurais dû appeler avant.” dit-il en claquant la porte assez fort derrière lui.

C'était le signal. Ils pouvaient bouger. Junsu n'était pas très chaud pour sortir maintenant, il avait d'autres choses à faire, comme s'occuper de leurs blessés, mais avec cette enquiquineuse de diva qu'était Jo Kwon, il préférait l'éloigner.

Khun dans les bras, Taecyeon descendit le premier et posa l'inconscient dans le divan, mais sur le ventre.
Il attendit que Jaebeom lui ramène la trousse de soin et une bassine d'eau. Il allait nettoyer tout ce sang et soigner ces drôles de plaies qui apparaissaient désormais sur les omoplates du jeune homme.

“C'est bon, ici.”

Aussitôt que Wooyoung fut lâché, celui-ci rampa jusqu'à Khun. Il était assit près de son visage et le caressait. Il pleurait fort. Lui demandant de le pardonner. Taec tourna les yeux. Il serra les dents. Il était furieux de voir ses amis souffrir alors qu'ils ne le méritaient pas. Il ne comprenait pas pourquoi on s'acharnait autant sur eux.
Chansung, sans doute, le plus sensible, avait prit son petit ami dans ses bras et avait enfuit son museau dans son cou pour ne pas montrer aux autres que lui aussi pleurait.
Junho le serrait de toutes ses forces, la gorge nouée.

“Voilà. Ne mets pas la dose de désinfectant.” le prévint le leader en lui tendant une bassine et une trousse.

“Merci... Mais tu me prends pour quoi ? J'vais pas le faire souffrir encore, il en a eu assez.” souffla-t-il en déchirant le t-shirt.

Il savait que son ami ne voudrait plus de lui, donc il ne se gêna pas pour le détruire. Le sang de toute manière, ne partirait plus.
Le dos nu, il prit une serviette trempée et la posa délicatement sur les blessures du thaillandais. Il y alla avec toute la douceur du monde, le plus lentement possible.
Personne ne parlait, tout le monde le regardait faire. La bête, le Mec, le Mâle, pouvait faire preuve de lenteur et délicatesse.

Une demi-heure s'écoula. Khun se réveilla doucement. Il grimaca. Dans son dos, ça piquait. Il voulu toucher pour voir ce qui le démangeait mais une main s'abattit sur la sienne.

“Cesse donc d'être curieux. Tu as des pansements.” lui dit Taecyeon en rangeant le matos dans la trousse.

“Des pans... pansement ? Pourquoi ?” interrogea-t-il.

Wooyoung avait disparu, il était dans la cuisine avec un Chansung fort peu content.

“On ne sait pas, tu as des plaies dans le dos. Tu ne sais pas pourquoi ?” demanda Jaeboem assit sur la table basse à quelques centimètres de Khun.

“Non... Elles sont grosses ?”

Il secoua la tête.

“Où est Wooyoung ?” s'écria-t-il soudainement en se redressant.

Il grimaça de nouveau et se fit rallonger par deux paires de mains américaines.

“Tu bouges, on t'assome. Woo est entrain de mener la vie dure a mister Banana, dans la cuisine.” expliqua Jae en souriant.

Il fallait détendre l'atmosphère.

“Il a été blessé légèrement, comme nous tous, et Chansung veut voir s'il a des talents d'infirmier.” rajouta Junho, un sourire léger sur les lèvres.

“Et d'après ce qu'on peut entendre, on dirait que Channie n'est pas fait pour ce genre de chose.” rigola Taecyeon en se levant.

Nickhun gromella, il voulait le voir.

Mais il était soulage de savoir qu'il était en vie, qu'il n'avait rien.

“Merci, les mecs..” souffla-t-il.

Il les remerciait pour l'avoir soigner, pour aider son petit ami, pour être là et pour essayer de détendre l'ambiance.

Dans la cuisine, par contre, ce n'était pas encore cela. Wooyoung donnait un coup de pied dans les chevilles de Chansung dès que celui-ci essayait de poser un coton de désinfectant sur les petites plaies du brun.

“Si tu continues, je te fous dans une baignoire et je vide le désinfectant dedans.” le menaça-t-il.

Il lui attrapa le bras qui gigotait, le coinça entre ses cuisses et essaya rapidement de taper le coton sur les blessures.

“Hum ?” fit un Junho pas très heureux de voir la main de son ami si proche de l'entrejambe de son homme.

“Euh.. C'est parce qu'il bouge sans cesse !” se défendit le maknae en relâchant Wooyoung.

“Un coup de main peut-être ?” proposa-t-il en s'approchant des deux.

Channie accepta. Il sourit ensuite, sadiquement, au petit brun.

“Hey !”

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 8:29

Je le redit Kwonnie c'est le talisman magique qu'il leur faut !!!

Autrement je me demandais donc pourquoi Khun le fantôme est une de ces ex ou ?
Sinon j'aime bien la fin du chapitre je les trouvent mignons tout ce qu'il en sont <333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanninouw_x3

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 11:05

Citation :
Autrement je me demandais donc pourquoi Khun le fantôme est une de ces ex ou ?

Ou bien le fantôme il aime Wooyoung, et il est super jaloux qu'ils sont ensemble donc il se venge sur lui et sur Wooyoung 8D

J'adore ♥️
Vivement la suite <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 13:55

Ou alors le fantôme c'est un type et ca nana la plaqué par ce qu'elle était trop amoureuse de Khun ?
Mais que d'hypothèse dit donc XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 21 Avr - 14:25

J'aurai bientôt plus besoin de l'écrire. xDDDDD

Info : L'histoire sur les zombies avance. J'suis à dix pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
kawamiya

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 28 Avr - 12:09

Je vais vite passer car je l'ai lu hier et ma mémoire is a failure... Bref l'histoire du cameraman j'étais un peu "lol"(<= moche ce mot). Surtout quand il a balancé le gros sur les 2PM! Ensuite Après chan et ho... tu t'attaques à Woo et Khun! MONSTRE! Je vais devoir faire appel aux idols maltraités!
C'est gore l'histoire des omoplates de khun j'étais toute "eww" et quand le sang est sorti j'étais carrément choquée! Tu fais pas dans la dentelle >..Sinon pour le fantôme en réalité c'est un n'enfant qui mangait une glace et woo lui as piqué è.é et peu de temps après il est mort ( dépression), maintenant il réclame vengeaaance! * se reçoit une claque*
Non bref, j'ai vaguement pensé à un ami d'enfance oublié, ou quelque chose du genre Surprised. Tu sais quelqu'un que khun ou woo connaissait mais ont oublié. Parce que je pense pas que c'était un amour d'enfance ou du moins que d'un côté. Peut-être une suicidaire qui s'est tué en apprenant que khun et woo sortais ensemble? ( alors que tout le monde le savait depuis des lustres!!!!) Enfaite j'avoue qu'il y a 1001 possibilités et comme d'hab tu risque de nous suprendre Mad! J'ai vraiment hâte de lire la suite ^^. C'est la fanfic que j'ai de toute ma vie le plus aimé! Le côté des souffrances j'adore * euh >.>*. En plus sans truc gnangnan! Parfait *-*.
Edit: Ah et j'ai oublié kwonnie! Je savais que ce mec avait des pouvoirs d'extralucides!!! Il éloigne les fantômes! Ou peut les tuer d'un coup de baguette magique! Ou est-ce la présence d'un autre qui ait troublé notre petit fantôme? Ca se trouve Kwon a rien à voir dans tout ça! Ou peut-être qu'il connaît le fantôme? Ou alors c'est lui qui le contrôle? enfaite cette présence de kwon est à la fois rassurante et inquiétante... que vas-tu faire de lui? Rien? ou Tout?


Dernière édition par kawamiya le Mar 18 Mai - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Mer 28 Avr - 17:40

Ce qui est bien avec toi, c'est que si j'ai un trou pour la suite, suffit de lire tes commentaires et c'est reparti. Tu te fais de ces films, j'adore comment tu te fais ton scénario (j'adore la partie du gosse qui se suicide pour une glace XD).
Effectivement, avec moi faut se méfier de la suite ! J'pourrais très partir sur une idée banale que tout le monde aura trouvé et partir ensuite sur autre chose, ou carrément vous trouvez un truc original... (en gros j'en sais rien encore... xD)

Mille merci à toi ! Je suis plus qu'heureuse de savoir que tu aimes mes fics, cela me donne plus envie encore d'écrire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Ven 21 Mai - 9:51

La suite ! XD

Courte, mais suite quand même !

--

Le calme était enfin revenu dans la maison, mais une atmosphère étrange planait malgré tout. Elle était à la fois lourde et effrayante. Des questions se posaient également. Silencieusement. Dont la plupart étaient tournées vers le thaillandais.
Tout le monde se demandait pourquoi ces plaies étaient apparues sur ses omoplates, pourquoi à cet endroit en particulier, pourquoi lui ? Avaient-elles un rapport avec Wooyoung ? Khun s'était mis à hurler et à se plier de douleur au même moment où le petit brun se faisait agresser dans la chambre... ou alors était-ce un pur hasard ? Et pourquoi tout s'était arrêté quand Jo Kwon était entré ? Avait-il un pouvoir qui faisait fuir les mauvais esprits ? Ou alors peut-être était-ce son parfum ?
Les garçons, assis dans le salon, certains dans le divan, d'autres sur le sol, le cul posé sur des coussins, tentaient de trouver des réponses à leurs questions.
Ils voulaient savoir pourquoi ils étaient la proie de fantômes récalcitrants, pourquoi tout recommençait de nouveau. Qu'avaient-ils fait ? Etait-ce si mal d'être une idole ? Avaient-ils fait des choses horribles dans une autre vie et que les personnes a qui ils avaient fait du mal, se vengeaient maintenant ?

C'était à s'en rendre dingue ! Il y avait une infinité de questions auxquelles ils étaient pratiquement sûrs de ne jamais trouver la bonne réponse.
Des suppositions, certainement, mais jamais la vérité.

Et le pire dans tout cela, c'est qu'ils ne pouvaient en parler à personne. La première fois qu'ils avaient eu à faire a ce genre de phénomène, il y avait eut des morts et la dernière fois, ils avaient réussis à reconvertir un exorciste en laveur de voiture... ils ne pouvaient décidément plus mêler quelqu'un d'autre à leurs histoires.

Ils allaient devoir se débrouiller seuls...

Mais comment ? En posant des pièges dans tous les coins de la maison ? En s'habillant d'une tunique noire et en se trimbalant avec une bible et une croix catholique ? En aspergeant les murs d'eau bénite et en les tapissant ensuite d'incantations ?

Que devaient-ils faire ?

S'ils essayaient d'entrer en contact avec cet esprit maléfique ? S'ils essayaient de parler ? Peut-être que cette chose voudrait bien communiquer et leur dire pourquoi il leur en veut à a eux spécialement. Peut-être qu'ils pourraient ensemble, trouver un remède à son mal ?

Peut-être... ou pas.

En tout cas, ils devaient faire quelque chose et rapidement, avant qu'un autre drame ne figure dans les journaux...



Ils étaient fatigués, ils avaient mal partout et avaient toujours aussi peur. Ils savaient – cela devenait une habitude – que tout allait recommencer. Que cet esprit allait de nouveau les faire tourner en bourrique, qu'il allait s'en prendre à eux, et peut-être même les achever.
Et au point où ils en étaient, il lui faudrait peu de chose pour y arriver...

Cette nuit, ils allaient la passer dans le salon. Ils préféraient avoir des courbatures plutôt que de remonter dans leurs chambres. Ils ignoraient s'ils allaient réussir à dormir, puisqu'ils étaient toujours en alerte, mais ils ne quitteraient sûrement pas cette pièce.
Ils étaient près de la porte d'entrée également, cela les rassurait de savoir qu'à tout moment, ils pouvaient s'échapper.

Certains diront “Pourquoi ne vont-ils pas dormir ailleurs ? Dans un hôtel, dans leurs familles ? Chez des amis ?”.
On répondrait que c'est risqué. Qui dit que ces esprits ne les suivraient pas là où ils iraient ? Qu'ils ne s'en prendraient pas à leurs proches ? Ils ne voulaient plus mêler qui que ce soit à leurs affaires... Ils iraient une fois que toute cette histoire serait finie et enterrée pour de bon, pas avant.

Finalement, après avoir discuté un peu, de tout et de rien, mais pas de ce qu'ils avaient vécus, ils finirent par s'endormirent.
Des soupirs d'agaçements mélangé de gémissements de douleurs étaient les seuls bruits qu'on entendait dans la maison. Khun souffrait et gigotait légèrement. Les anti-douleurs que lui avait donné Junsu quelques heures plus tôt ne faisaient plus effet apparemment.
Il avait l'impression qu'on lui lacérait le dos, qu'on essayait de lui extirper quelque chose des omoplates.
Il avait mal mais préférait ne rien dire, il ne voulait inquiéter personne et encore moins son petit protégé qui en avait déjà bien bavé lui aussi.

A cette pensée, le thaillandais resserra ses doigts autour de la main de Wooyoung.

“J'survivrais pas si tu disparaissais...” murmura-t-il, ses grands yeux posés sur le visage endormit et blessé de son petit brun à lui.

De l'autre côté de la pièce, Junho et Chansung étaient allongés. N'ayant qu'un coussin pour deux personnes, le maknae l'avait placé sous la tête de son petit ami et se servait de son propre bras comme d'un oreiller. Il se fichait d'avoir mal, tant que lui était confortable.
Lui aussi souffrait, son dos était en miette, son coude s'était mal receptionné (il avait d'ailleurs une assez étrange couleur à cet endroit mais n'en n'avait parlé à personne), mais il s'en foutait, seul Junho comptait.

Jaebom dormait à côté de Taecyeon, mais on pouvait voir à leurs traits qu'ils n'étaient pas profondément endormis. Qu'ils étaient toujours au taquet. Il était certain qu'ils seraient sur leurs pieds au moindre petit bruit suspect, prêt à fracasser du fantôme !

Junsu lui, dormait assit. Le dos appuyé contre l'accoudoir, du côté de Wooyoung. La tête posée sur ses avant-bras qui eux étaient croisés sur ses genoux relevés.

Alors que tout le monde tentait de se perdre dans des songes bien meilleurs que leur réalité, un hurlement brisa le silence nocturne.

C'était Nichkhun, à quatre pattes sur le divan, les poings serrés. Wooyoung, ainsi que les autres, avaient sursautés et s'étaient précipités sur leur ami.

“NON ! Ne me touchez pas !” cria-t-il en dégageant la main de son petit ami.

Jaebeom ordonna aux autres de ne plus bouger, de le laisser tranquille. Il avait lui-même constaté quelques heure auparavant qu'il ne fallait pas l'approcher quand il était dans cet état là. Il n'avait aucune envie de réceptionner tous les autres au vol.

C'était dur, c'était insupportable, mais ils n'avaient pas d'autre choix que de le regarder souffrir.

Les bandes que Taecyeon lui avait mis n'étaient plus blanche mais rouge maintenant. Les plaies s'étaient définitivement ouvertes. Le grand américain grogna. Il perdait du sang. Beaucoup de sang. Il ne pouvait pas rester là à ne rien faire.

Il s'avança alors.

“Khun, ne bo...”

La main du châtain se leva et le jeune homme glissa jusqu'à la télévision.

“J'ai dit de ne pas me toucher...” dit-il la mâchoire serrée et le regard noir.

L'ex-leader s'interposa entre ses deux amis.

“Pas la peine de le regarder de la sorte, il voulait simplement t'aider. Que veux-tu qu'on fasse ? Nous sommes impuissants !”

Au même moment, un bruit se fit entendre à l'étage et ils sursautèrent. Wooyoung se tourna vers les escaliers mais une main s'agrippa à sa taille.
Khun l'avait ramené contre lui.

“Il ne te touchera plus...” avait-il murmuré, fixant lui aussi le haut des escaliers.

Sans doute les meubles des chambres étaient entrain de bouger, comme si des personnes s'amusaient à les secouer en faisant un maximum de bruit. Les portes se mirent également à claquer et se fut au tour des lampes de l'étage de s'allumer et de s'éteindre rapidement.

Chansung s'était relevé et s'était mis devant Junho qui tremblait comme une feuille.

“WOAH !” cria Junsu en sentant sa jambe se faire tirer par quelque chose d'invisible.

Il tenta de s'agripper au pied du canapé mais il glissa quand même jusqu'aux marches. Là, sa tête se cogna violemment et il perdit connaissance. Jaebeom avait voulu se précipité mais une forme horrible, une sorte de visage cauchemardesque était apparu devant lui et il s'était retrouvé sur les fesses, blanc comme un linge.

Ils voyaient le corps inconscient de Junsu disparaitre à l'étage.

“JUNSU !” hurla Wooyoung, coincé entre les bras d'un Khun crispé par la douleur.

Taeceyon passa au-dessus du petit américain et se fit éjecter vers l'arrière.

“Kh... Khun ?” baffouilla-t-il.

Le thaillandais s'était redressé, en sueur et ensanglanté, le corps du petit brun pressé contre son torse, il avait encore interdit à Taek de bouger.

“J'y vais...” dit-il difficilement.

Wooyoung secoua la tête et tenta de le retenir.

“T'es malade, tu vas te faire balayer !” hurla-t-il en l'agrippant par le bras.

Nickhun ignorait pourquoi il se levait, pourquoi il avait décidé d'aller porter secours lui-même. Il ne se reconnaissait plus. Il avait l'impression d'être hors de son corps et de le voir être dirigé par quelqu'un d'autre.

“Restez ici.” ordonna-t-il en se rendant jusqu'aux escaliers.

Il se tint contre le mur et soufflait fort. La douleur l'empêchait de respirer normalement. Mais les autres, eux, n'en revenaient pas. Il y avait des pointes, des os, qui ressortaient des omoplates de leur ami...

“C'est quoi cette merde...” souffla Taek.

Le petit brun s'était levé et voulu s'approcher de son ami, il avait les larmes aux yeux et tremblait. Il avait peur pour lui, il ne voulait pas qu'il monte.

“DEGAGE !” gueula soudainement Nickhkhun.

Mais il était trop tard. Woo se fit tiré jusqu'a la rampe, il passa par dessus, glissa sur les marches jusqu'en haut, la gorge serrée par quelque chose d'invisible.
Le châtain grogna et monta en vitesse pour attraper les chevilles de son homme.

Les garçons se lancèrent vers leur ami pour l'aider à retenir Wooyoung qui suffoquait tout doucement.

Le Ssanti dancer se fit happé et disparu comme Junsu.

“Fait chier !” pesta Khun en grimpant jusqu'en haut.

“Restez là ! Surtout ne vous ramenez pas !” ordonna-t-il de nouveau avant de se lancer vers une chambre.

Des cris furent poussés, des bruits, des coups... on aurait dit qu'ils se battaient, qu'ils se faisaient projeté contre les murs et le sol...

Junho s'était réfugié dans les bras de Chansung, en pleurs et tremblant de tout son être. Il n'était pas la cible cette fois, mais il aurait voulu l'être si cela leur évitait à eux de souffrir.
Le maknae grognait comme un ours, il voulait intervenir, mais il avait mal et il devait protéger son petit ami... Jaebeom et Taecyeon discutaient en anglais, essayant de trouver une solution, san y arriver.

“AAAHH”

La rampe du palier se brisa sous le poids de Junsu et celui-ci attérit sur les marches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
kawamiya

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Ven 21 Mai - 12:41

... WTF khun se transforme en monstre taré suicidaire chelou... (powa ranger). C'est quoi ce bordel? TT.TT junsu noon ( à cause de tes fanfics je l'aime bien ce type xD). Woo aussi >.< ! Je comprend rien TT.TT! Peut-être que c'est deux fantomes qui se sont toujours battus. Un a pris l'apparence de Khun et l'autre en veux à Woo. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est des fantômes des temps ancien ayant vécu la même histoire que woo et khun, mais ne pouvant vraiment la vivre... car on les interdisait de se voir. Celui qui fait bobo à Woo était riche, un espèce de prince.. truc du genre. Evidement c'était la fille de leurs relations. Il n'as jamais pu pardonner ce qu'on leur a fait subir. Quand à celui de khun c'est le ninja vagabond qui faisait l'homme. On l'as mis à mort pour avoir sali le prince... Mais il n'as pas vraiment de haine. Il veut sauver l'âme de son amant qui fut vendu au diable par la colère et le désespoir en se suicidant ( le prince). Mais pour arriver à lui faire comprendre il doit se rendre dans le corps de khun. ô.o. Oula j'ai divagué... Bref tu nous laisses sur plein de question TT.TT. Pourquoi y'a un truc bizarre dans khun... Pourquoi woo se fait manger... JUNSU A RIEN FAIT!! Un esprit vengeur? Ou juste une saleté de bestiole? J'arrive pas à imaginer ce que c'est et pourquoi il fait ça @.@...
Merci pour la suite encore plus mystérieuse qu'avant XD!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Sam 22 Mai - 9:52

Bon je commente ici plus que sur le forum des 2PM c'est mieux . ..

Pourquoi Junsu ... le pauvre il dormais il était tranquille dans son coin et c'est lui qui se fait chopper en premier C'EST HONTEUX. Quand a l'histoire Woo Khun ca m'intrigue toujours au autant, après Khun ma l'air posséder ( des os qui lui sorte des omoplate ... a quand les ailes? je veuuuuuuux 8D )

Citation :
Peut-être que c'est deux fantomes qui se sont toujours battus. Un a pris l'apparence de Khun et l'autre en veux à Woo. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est des fantômes des temps ancien ayant vécu la même histoire que woo et khun, mais ne pouvant vraiment la vivre... car on les interdisait de se voir. Celui qui fait bobo à Woo était riche, un espèce de prince.. truc du genre. Evidement c'était la fille de leurs relations. Il n'as jamais pu pardonner ce qu'on leur a fait subir. Quand à celui de khun c'est le ninja vagabond qui faisait l'homme. On l'as mis à mort pour avoir sali le prince... Mais il n'as pas vraiment de haine. Il veut sauver l'âme de son amant qui fut vendu au diable par la colère et le désespoir en se suicidant ( le prince). Mais pour arriver à lui faire comprendre il doit se rendre dans le corps de khun. ô.o. Oula j'ai divague

Comme dans la momie ou ils ressuscitent pour vivre leur amours interdit ( bon ils sont un peu plus méchant tout ca mais c'est la meme idée quoua 8D )

Moi je dit : Les gars rappeller Jo Kwon je l'ai dit et je le répète c'est un tallissement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kawamiya

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Sam 22 Mai - 10:45

o.o ah? *a jamais vu la momie xD*. Ovi des ailles de corbeau ou diable *-*! Je veux Je veux mais euhpas sur nichckhun... junho *-* ou chanchan *-*. Mais wtf avant je m'en foutais de chan aussi mais maintenant je l'adore -.-... A cause de tes fanfics ... *oui je sais que c'est pas le vrai mais je m'en fou <.<*...
Et je soutiens l'idée: Bordel mais jokwon = votre sauveur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Sam 22 Mai - 11:30

J'adore comment vous calez sur le JoKwon alors que le mec il n'a peut-être pas un rôle important... xDD


Cela dit, tu m'as donné envie d'écrire une fic avec des ailes sombres pour Ho ou Chan... Mhhh... J'vais m'pencher là-dessus.

*pub on*

Pour celles qui aiment les Mblaq, j'suis entrain d'écrire une fic sur eux

*pub off*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Klash*

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Sam 22 Mai - 19:39

Tu connais pas les fics ou le lecteur il a toujours raison ... Jo Kwon c'est l'homme magique on l'as decider et puis c'est tout 8D

Ah ah bah je lirais ta fic sur les mblaq <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yù-chan

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 03/12/2011

MessageSujet: la suite!   Sam 3 Déc - 17:29

que dire: je pleure, j'ai peur (en plus je suis seule chez moi T__T) et je stress avec eux. Tu nous fait bien passer les sentiments et la tention qui règnent dans cette maison. Je ne sais pas si tu as continué car les messages datent de Mai non? En tout cas j'aurais aimé connaître la suite. J'aime beaucoup ton style d'écriture, tu es douée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   Lun 30 Jan - 19:00

La suite est en cours, ça fait un petit moment d'ailleurs qu'elle traine sur mon ordi. Je vais la relire et la poster bientôt, puisque tu aimes ! X3
Merci beaucoup en tout cas, j'espère que la suite te plaira d'autant plus, puisque j'ai un peu modifié ma façon d'écrire, elle est devenue plus mure (et j'fais gaffe à mes fautes XD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paranormal Activity |6 chapitres en ligne | 21/05/10
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paranormal Activity
» PARANORMAL ACTIVITY 2
» Paranormal Activity
» Paranormal Activity 4
» Bleach - Chapitre 402

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: 2pm-
Sauter vers: