Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One Shot - Chaleurs!

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: One Shot - Chaleurs!   Mer 6 Nov - 16:45

Titre: Chaleurs
Genre: lemon, violence, one-shot
Rating: NC-17
Résumé: Tao à ses chaleurs et le seul à pouvoir l'aider est Luhan, mais Sehun, son petit ami, ne l'entend pas de cette oreille...

☺☻☺

« Je n'en peux plus ! Je t'entends tous les soirs hurler de plaisir, Luhan ! Tu prends ton pied avec lui ! Ce n'est plus pour nous éviter des ennuis, là. J'ai l'impression que tu apprécies la tournure que prennent les choses ! C'est parce que je ne me sens pas encore prêt, c'est ça ? Parce que je ne veux pas coucher avec toi, alors tu... »

La gifle était partie. Violente. Claquante. Et la joue avait rougi instantanément. Luhan soupira et tourna les talons, plus blessé que ne l'était son petit ami par sa claque. Mais avant de quitter la chambre du maknae, il s'arrêta, la main sur la poignée de la porte. De dos, il lui dit :

« Tu n'as vraiment pas conscience de ce que c'est d'être dans son état, ni de ce que ça pourrait être s'il s'en prenait à l'un d'entre vous. Et puis... je te pensais plus intelligent que ça, et plus amoureux également. Mon corps réagit, mais ça ne veut pas dire que ça me plaît, Sehun. »

Il attendit quelques instants avant de reprendre.

« Mais puisque c'est ainsi. Séparons-nous. »

Et il s'en alla, laissant Sehun choqué par ses paroles, les larmes perlant aux coin de ses yeux, tandis que son coeur venait d'éclater en mille morceaux.

« Qu... Quoi ? Non... Non ! Luhan ! Reviens, je ne veux pas qu'on arrête ! » Hurla-t-il alors que la porte se refermait sur le blond.

**
Kris rangeait la vaisselle en compagnie de Suho, puisque tous les autres avaient, étrangement, quelque chose à faire à ce moment-là, quand Sehun entra dans la cuisine. Le leader chinois donna un coup de coude discret à la « umma » et lui désigna le maknae du menton.
Aussitôt, le brun déposa les assiettes sur le meuble laissant le roux se débrouiller seul et s'approcha de son petit protégé.

« Hey, comment tu vas ? » Lui demanda Suho en lui relevant le menton, un doux sourire aux lèvres.

L'autre haussa les épaules, lui laissant le choix de la réponse.

« D'accord... Tu veux qu'on sorte faire les boutiques ? » Lui proposa le plus âgé.
Sehun secoua la tête négativement. Il n'avait envie de rien. Enfin... rien qui n'ait aucun rapport avec Luhan. Mais ça...

Il poussa un sourire à fendre des montagnes et le leader coréen se sentit davantage triste pour lui.

Leur rupture était bien plus grave qu'il ne le pensait. Pas qu'il s'imaginait que Sehun s'en serait remis très rapidement et facilement, puisqu'il était très amoureux du jeune homme à la bouille d'ange, mais il ne s'était pas non plus imaginé qu'il serait dans un tel état de déprime.

« Tu as faim ? »

Le maknae secoua à nouveau la tête. Suho acquiesça et lui fait une étreinte en guise de réconfort avant de retourner à sa tache ménagère.

« Sehun, je sais que ça ne sont pas mes affaires, mais... tu devrais peut-être faire un effort ? » Tenta alors Kris avant de se prendre un regard noir de la part du second leader.

Le jeune homme tourna la tête vers lui, dont le regard semblait vide, mais celui-ci changea bien vite pour y laisser transparaître une soudaine colère.

« Un effort, hyung ? Un effort ?! Mais j'en ai fait ! J'ai fait que ça ! Putain, il couche avec un autre mec et j'ai essayé de tenir bon! Qu'est-ce que vous auriez fait, vous ?! Comment vous auriez géré ça, hein ?! »

Il avait explosé et le canadien regrettait d'avoir posé cette question. Il aurait dû se douter de la réponse. C'était évident qu'il avait fait des efforts. Après, ce qu'il voulait dire par là, c'est qu'il aurait dû continuer à en faire, qu'il aurait dû continuer à tenir le coup.

« Je suis désolé, Sehun, je ne voulais pas... Je... » Essaya-t-il de le calmer, mais le maknae s'était levé et avait shooté dans la chaise.

« S'il ne prenait pas autant son pied, j'aurais pu continuer à l'accepter... ou à vivre avec, en tout cas ! Mais je l'entends tous les soirs gémir... hyung, il prend du plaisir avec Tao, ce n'est plus seulement pour nous protéger qu'il le fait. Ce n'est qu'un putain de prétexte ! »

Suho toussota subitement, le regard tourné vers la gauche. Du côté de la porte où se tenait Luhan plus précisément, et celui-ci fusillait littéralement des yeux le maknae.

Ce dernier ayant également remarqué la présence de son ancien petit ami, senti son coeur se serré et se mit à trembler, nerveux.

« Je dois te l'expliquer en quelle langue ? Je te l'ai dit en coréen, tu veux que j'essaie en chinois, c'est ça ? Mon corps, bon sang... mon corps réagit ! Il n'y a personne, Sehun, personne qui prend son pied là-dedans ! Ni moi ni Tao ! »

Que... Quoi ?! Personne ? Sehun vit rouge et alla se planter à quelques centimètres de Luhan. Ses yeux lançaient des éclairs mais était également embués de larmes. Il tremblait de colère.

« Tu te fous de moi, Luhan ?! Tu... Vous prenez votre pied et ça s'entend, que votre corps réagisse ou non, on vous entend gémir, bon sang ! Et on ne gémit pas de plaisir quand on en ressent pas ! »

« Crois ce que tu veux, Sehun... Tu ne peux... Non, tu ne veux pas comprendre. »

Le blond avait soufflé ces quelques mots, le regard sombre. Triste.

Tout ça le blessait, le rendait malheureux. Il était obligé de faire quelque chose dont il n'avait pas envie, pour le bien des autres, et le garçon dont il était terriblement amoureux ne l'acceptait pas. Luhan avait pourtant besoin de son soutien...

Sehun n'avait vraiment aucune idée de ce qu'il vivait tous les soirs depuis que Tao était en chaleur. Vraiment aucune idée.
Il criait ? Il gémissait ? Le maknae avait raison. Mais son coeur, son esprit, eux, n'étaient pas en phases avec ce qu'il ressentait, avec ce que le panda lui faisait subir. Et ça, Sehun ne voulait rien savoir. Il ne voulait pas le croire.

« Tu ne te mets pas à ma place non plus, Luhan... » Avait murmuré le maknae avant de quitter la pièce, laissant le chanteur avec les deux leaders qui n'avaient osé piper mot.

Une lourde ambiance planait dans la cuisine désormais.

« Hm... Tu es sûr qu'il n'y a vraiment aucune autre solution à ce problème ? »

Kris se prit un coup de coude de la part de Suho.

« Tu le fais exprès de poser les questions qu'il ne faut pas ? » Chuchota-t-il.

« Tu connais un autre loup célibataire ? » Grommela le blond en attrapant une bouteille d'eau dans le frigo.

Le roux secoua la tête.

« Donc, non. »

Et il s'en alla à son tour, laissant le leader coréen jeter un sale regard au « appa » du groupe.

« Non seulement tu poses les questions fâcheuses, mais aussi les plus stupides ! » Soupira le petit brun avant de jeter le torchon qui lui avait servi à essuyer la vaisselle, sur la table.

☺☻☺

Même si c'était une obligation pour lui de le faire, ce soir, Luhan n'en n'avait absolument pas envie. Se faire baiser, car il s'agissait bien de ça, et pas du tout de « faire l'amour », comme le croyait le maknae, était loin d'être une partie de plaisir. Il était épuisé et son corps souffrait toujours des morsures et des poignes de Tao.
Il avait beau avoir la capacité à se régénérer, quelques fois, son organisme mettait plus de temps et malheureusement pour lui, le panda s'en fichait pas mal. Tant qu'il était en chaleur, rien d'autre n'avait d'importance que ses pulsions sexuelles.

Luhan entra dans la chambre et grimaça lorsqu'il senti l'odeur de Tao : le maknae semblait plus excité qu'il ne l'était habituellement et ça... c'était mauvais signe pour lui. Il allait être complètement déchaîné.

Le panda s'était levé et approché du blond, un sourire ravageur aux lèvres et le regard gourmand.

« Tao... Essaie de te te retenir, ce soir. Je ne me sens pas bien. » Avait-il murmuré en retenant le jeune homme d'une main plaquée sur le torse.

L'autre ne répondait jamais quand il était dans cet état et cela agaçait le plus vieux.
« Je ne veux pas, tu comprends ? Demain d'accord, mais ce soir, laisse-moi juste un peu de repos. » Continua-t-il en l'obligeant à reculer.

Tao grogna. Attendre ? Impossible. Il ne pouvait pas. Il agrippa alors la gorge du garçon et le coinça contre la porte.

« Arrête ! Je ne suis pas d'humeur, ce soir ! » Cria Luhan alors qu'il attrapait le poignet du plus jeune pour le tordre, l'obligeant ainsi à le lâcher et à pousser un couinement de douleur.

Le grand brun lui jeta un regard noir et se jeta sur lui, la main enserrant à nouveau la gorge de son hyung. Il le jeta ensuite dans le lit sans douceur.

Que s'était-il imaginé en entrant dans la chambre ? Que l'autre aurait accepté de se retenir une soirée, alors qu'il était dans la même pièce que lui ? C'était n'importe quoi ! Il pouvait toujours rêver, Tao n'allait certainement pas rester sage alors qu'il savait que le blond, habituellement l'aidait à se soulager.

« Je ne veux pas, bon sang ! »

Le maknae ne l'écouta pas et une fois sur le lit à son tour, il empoigna le pantalon du blond pour le lui arracher. Luhan, pour la première fois, se débattit.

Il donna un violent coup de pied à Tao qui s'écroula sur le sol, et se releva pour récupérer son bas. Le jeune chinois, maintenant furieux, se remit debout et le plaqua ensuite avec brutalité sur le matelas, s'installant sur son ventre et bloquant les poignets de Luhan au-dessus de sa tête.

« Il faudra bien que tu apprennes à te contrôler ! » Cria le blond en gigotant pour le dégager.

Aucune réplique ne lui parvint.

« ZiTao, lâche-moi ! Je ne veux pas ! Pas ce soir, merde ! »

Pourtant... Tao lui arracha son haut et tout ce qu'il portait pour enfin le mettre nu. Il le retourna, tandis que le blond tremblait de rage et de peur, car il savait qu'il allait avoir beaucoup plus mal que d'habitude puisqu'il l'avait énervé, le souleva et sans prévenir, après avoir déboutonné son propre pantalon, le pénétra.

« AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH » Hurla alors le plus âgé, les doigts crispés sur le draps et les larmes dévalant abondement ses joues.

☺☻☺

« C'était quoi ça ? » Paniqua Kris dans le couloir alors que Suho débarquait à son tour, vite suivit par Sehun.

« Bougez-vous ! C'était Luhan ! Il ne hurle pas comme ça d'habitude, il doit se passer quelque chose ! » Cria ce dernier en poussant ses leaders vers la porte de la chambre des deux chinois.

« Attend ! On ne peut pas, d'abord parce qu'elle est fermée à clé et ensuite, parce que Luhan nous a interdit d'intervenir ! » Répliqua le petit brun.

« Mais tu l'as entendu hurler, non ? Il se passe quelque chose, hyung ! »

« STOOOOPP ! »

Sehun sursauta.

« Tant pis ! »

Il fonça vers la porte et donna le plus violent des coups de pied qu'il ait pu donner de sa vie. Sans attendre, il déboula dans la chambre et se figea instantanément devant la scène qui se déroulait devant ses yeux. Son coeur s'arrêta de battre quelques instants et ses poings se serrèrent...

« T... Tao... » Souffla-t-il.

Le maknae chinois s'était arrêté et retourné vers lui, un sourire carnassier aux lèvres, tout en continuant de s'enfoncer dans le corps de Luhan, lequel avait cessé de hurler, se cachant, honteux, derrière ses bras qu'il avait posé sur son visage.

« Dégage... Murmura Sehun, DEGAGE DE LA ! » Hurla-t-il finalement.

Tao stoppa tout mouvement, se retira et d'une démarche féline, se rapprocha du coloré. Ce dernier se raidit.

« Se.. Sehun... Haleta son ex petit ami en se redressant sur les coudes, va-t-en... tire-toi d'ici... quitte l'appartement... Quittez tous l'appartement ! »

« Trop tard. » Sourit le panda en abattant sa main sur l'épaule de Sehun pour le projeter sur le sol.

Kris se jeta aussitôt sur Tao pour l'empêcher de s'attaquer à Sehun tandis que Suho essayait de traîner le plus jeune hors de la chambre. Luhan, quant à lui, douloureusement et très difficilement, se remit sur les pieds. Il était nu comme un ver, couvert de bleus et de morsures, mais s'en fichait. Il devait retenir Tao...

Le jeune loup en chaleur grogna et d'un brutal coup de coude, envoya valdinguer le leader chinois contre le mur. Suho lâcha le maknae, les yeux écarquillés, complètement tétanisé alors que Tao se dirigeait dangereusement vers lui.

« Cours ! » Cria Luhan, au leader coréen.

Ce dernier acquiesça et, après un très bref regard inquiet à Sehun qui rampait vers le couloir, tourna les talons et se mit à cavaler vers l'entrée.

Luhan attrapa ce qui restait de son pantalon, l'enfila rapidement et chopa les bras du brun pour les tirer vers l'arrière, lui occasionnant ainsi une vive douleur et un grognement bestial.

Une terrible bagarre éclata entre les deux chinois.

Sehun s'était retourné, toujours allongé sur la moquette et les regardait se donner de très violents coups de poings, de griffes, et de coups de mâchoire. Ils les entendaient grogner... et voyait leurs yeux changer du marron au doré, leurs canines se développer pour devenir de longs et puissants crocs.

Il connaissait la véritable nature des deux jeunes hommes mais c'était la première fois qu'il les voyait la laisser prendre le dessus. Et c'était à la fois flippant et fascinant.

Le meuble dans lequel Tao rangeait ses vêtements se brisa alors qu'il atterrissait dessus. Luhan chancela, le visage en sang, bien plus épuisé qu'il aurait dû l'être et blessé. Le maknae chinois était dans un mauvais état également mais contrairement à son aîné, semblait encore plein d'énergie.

« Arrêtez ! » Cria Sehun.

Le blond, essoufflé, aurait bien aimé, mais il devait le calmer. Le sexe n'était plus suffisant, là, Tao était enragé. Il lui fallait l'assommer...

« Je... Je ne tiendrai pas longtemps, alors va-t-en, Sehun... » Souffla Luhan.

« Pas sans toi ! »

« Va-t-en, je t'en prie... »

« Il va te tuer ! »

« Et il va te tuer ensuite après t'avoir violé ! » Répliqua vivement le plus vieux.

Le panda s'était relevé et lécha le sang qui s'écoulait de ses lèvres blessées. Son regard se posa sur Sehun et le chanteur le remarqua.

« Maintenant. Je ne pourrais pas le retenir longtemps ! » Insista-t-il davantage, se positionnant de façon à bloquer le passage à Tao.

« Luhan, je ne veux pas... Il... Il t'a fait du mal ! »

« Et moi, je ne veux pas qu'il t'en fasse ! Je ne me suis pas sacrifié tous ces soirs, pour que tu finisses comme ça ! »

Sehun se releva et tout tremblant :

« Je... Je t'aime toujours. Je t'aime, Luhan ! Reviens-moi ! »

« Si tu t'en vas, je te promets qu'on reprendra la où on s'est arrêté, mais va-t-en ! »

Le coloré acquiesça et, avant de partir, attrapa les jambes du leader chinois, lequel était inconscient.

Tao pencha la tête de côté, amusé. Il avait très bien senti que son hyung n'était plus assez fort pour le repousser. Du moins, c'est ce qu'il croyait.

« ZiTao, je te jure que si tu fais un pas de plus, je t'arrache la gorge. » Gronda le blond.

Pendant ce temps, la peur au ventre, au bord de l'évanouissement, Sehun tirait le corps endormit du roux dans le couloir. Il peinait réellement, parce qu'il tremblait comme une feuille,qu'il ne voyait rien avec les larmes qui inondaient ses yeux et que Kris était lourd, l'air de rien.

« Non. » Souffla subitement Luhan en enfonçant ses doigts dans la gorge de Tao alors qu'il se jetait sur le multicolores.

☺☻☺

Quatre jours s'étaient écoulés depuis cette terrible nuit où Suho, Kris et Sehun avaient réellement cru y passer. Tao s'était excusé et continuait à le faire dès qu'il croisait ses leaders ainsi que le maknae et Luhan. Tous, sans exception, avaient pardonné au jeune chinois son comportement.

Ce n'était pas de sa faute. Il n'était plus lui-même lorsqu'il était en chaleur. C'était la bête en lui qui prenait le dessus tandis que l'être humain était relégué quelque part au fond de sa tête. Il n'agissait que pour assouvir ses pulsions, comme un animal.

Les garçons ne pouvaient pas lui en vouloir. Tao était déjà bien puni par la nature, et par les regrets qui le rongeaient d'avoir fait du mal à Luhan et Kris, et d'avoir eu envie d'en faire à Sehun.
Ce n'était pas la peine d'en rajouter.

Tout était rentré dans l'ordre et on évitait simplement le sujet.

Sehun était dans sa chambre, assis sur son lit. Il regardait Luhan, lequel était adossé à la porte, un léger sourire aux lèvres.
Son petit air d'ange était revenu, il ne fronçait plus les sourcils en permanence car trop préoccupé par les chaleurs de Tao. Et c'était bien mieux comme ça.

« La prochaine fois c'est pour quand ? »

« Dans six mois. »

« Oh... Et... ? »

« Sehun... tu veux bien sortir avec moi ? »

Le plus jeune se leva et Luhan se rapprocha.

« Pour moi, on a jamais vraiment été séparé... Mais j'accepte. »

« Est-ce que je peux te demander quelque chose ? » Souffla le plus petit des deux, le regardant droit dans les yeux.

« Mh... Qu'est-ce que c'est ? » Répondit le coloré de la même façon, entremêlant ses doigts à ceux de son, à nouveau, petit ami.

« Dès que tu te sentiras prêt, fais-moi l'amour... »
L'autre sourit.

Le maknae l'embrassa alors tendrement, du bout des lèvres, le repoussant jusqu'à la porte contre laquelle le blond se retrouva adossé, et de sa main libre puisque l'autre caressait la joue de Luhan, il la verrouilla. Luhan se sépara de lui et haussa les sourcils.

« Maintenant ? Tu es sûr... ? »

« Je le veux, oui. Et pour tout avouer, Lulu, j'ai très envie d'être le dernier à avoir posé les mains sur ton corps. J'ai beau avoir accepté tout ce qu'il s'est passé, je veux être celui qui... »

Stop. Trop de paroles. Luhan avait enfouit sa main dans les cheveux colorés de son petit copain et l'embrassait à pleine bouche désormais.

Bon dieu, qu'est-ce que ça lui avait manqué. Ses lèvres, sa langue, son souffle... tout. Ses soupirs, ses petits gémissements, sa chaleur. Son odeur surtout.
Et sa douceur...

Sehun glissa dans le cou de son copain et le mordilla, lui arrachant des cris de plaisir tandis que ce dernier agrippait ses mèches. Une cuisse vint se faufiler entre les siennes pour remonter légèrement et se presser contre son entrejambe qui se réveillait tout doucement. Luhan se laissa faire lorsqu'il senti les mains du maknae se glisser sous son pull blanc pour aller attaquer ses boutons de chair.

Il tremblait de désir. Ce qu'il ressentait était juste... divin.

Légèrement tremblant, car c'était sa première fois, le plus jeune souleva le vêtement du blond pour aller embrasser son torse. Il passa la langue, déposa des baisers, titilla les tétons... il se redressa et goûta les lèvres gonflées et rosées du décoloré.

« Ici... ? » Demanda-t-il, haletant.

« Où tu veux, Hunnie... »

« Alors, on reste là. » Sourit-il.

Les câlins reprirent. Des caresses par-ci, par-là, des bisous, des coups de langue, des soupirs et des grognements, et Sehun se retrouva contre la porte, les doigts empoignant le haut du pull de son futur amant.

« Occupe-toi de moi... »

Le blond avala bruyamment sa salive. Depuis quand le maknae était-il aussi... sensuel ?

Enfin, il l'était, puisque c'était une des raisons pour lesquelles il avait craqué sur le plus jeune, mais il ne pensait pas qu'il pouvait l'être à ce point. Adossé, le regard brûlant d'envie, la bouche entrouverte dont les lèvres étaient encore humides de leurs baisers, le souffle rapide et...

Il n'eut pas le temps de continuer à le détailler.

L'autre soulevait son t-shirt lentement, comme pour le rendre fou, dévoilant son ventre finement musclé.

Luhan se mordit la lèvre avant de fondre sur le nombre et de l'embrasser. Sehun sursauta avant de pousser un soupir rauque. Cette sensation était nouvelle pour lui et fort agréable. Il le laissa jouer avec avant de se tendre.

« Hyun...Hyung. »

Le blond s'était agenouillé devant lui et baissé le short long de son futur amant. Il caressa tendrement du bout des doigts la bosse naissante arrachant des gémissements graves de la part du coloré.

Se mordant les phalanges pour ne pas faire trop de bruit, les yeux mi-clos, le front en sueur, le rappeur était secoué de soubresauts tandis que son coeur s'accélérait.

« Haaa... »

Sa tête cogna contre le bois quand il senti la langue chaude et humide de Luhan se poser sur son membre gonflé. Il gémit davantage quand il senti le souffle de son amant, et sa bouche se refermer sur lui.

« Lulu... Haaa... »

Le chanteur lui caressait les hanches tout en lui procurant d'agréables frissons avec ses lèvres et sa langue, il allait vite, doucement, inspirait, s'enfonçait, le rendant de plus en plus fou. Sehun le dégagea alors brusquement.

« Stop... je... J'allais... » Bafouilla-t-il, les joues rouges.

Luhan acquiesça, tout sourire. Il l'avait senti et il comprenait pourquoi il ne voulait pas qu'il continue. Il se redressa, l'embrassa et se retrouva à sa place initiale : contre la porte.

« Aide-moi... Je ne sais pas trop comment m'y prendre. » Lui souffla, embarrassé, son amant.

« D'accord. Je vais me déshabiller et puis... il faut que tu me prépares. » Expliqua-t-il.
Le plus jeune acquiesça.

Le chanteur baissa donc son pantalon et son caleçon, les envoya promener dans la chambre et attrapa la main, nerveuse, de Sehun. Il la posa ensuite sur son entrejambe en soupirant de plaisir.

« Caresse-moi avant. »

« Haa... »

Une décharge électrique lui avait traversé le bras pour venir se perdre dans son bas ventre, Sehun hocha la tête et se pencha pour récupérer ses lèvres, tout en lui prodiguant des caresses tendres.
Le plus petit gémissait ouvertement, ne se préoccupant pas de ce que pourraient dire les autres. Et puis, ce n'était pas comme s'ils n'étaient pas habitués à l'entendre de toute façon.

Il s'abandonnait totalement au plaisir.

« A... Arrête... »

« Je.. Déjà ? » S'étonna le rappeur alors que ça ne faisait même pas trois minutes qu'il le caressait.

« J'y suis pour rien... Depuis le temps que je rêve d'avoir tes mains sur moi. » Avoua-t-il, légèrement gêné.

Et ça fit fondre le maknae.

« Qu'est-ce... que je dois faire ? »

Il vit deux de ses doigts s'engouffrer dans la bouche de Luhan.

« Wo... Wouah. » Balbutia-t-il, sentant son bas ventre réagir alors que la langue de son petit ami s'enroulait autour de son index et son majeur.

Cette vision était tellement érotique, tellement sensuelle, bon sang ! Luhan avait un regard à damner, une façon de suçoter. S'il ne s'arrêtait pas maintenant, Sehun allait atteindre l'orgasme maintenant.

« Je me retourne et tu les glisses... doucement... tu les mouves en moi... »

Avec une extrême douceur, le maknae glissa ses doigts le long des fesses lorsque son copain se retourna pour lui faire dos, collant son front au bois.

Il avala difficilement, les joues en feu, le corps en sueur. Ses rêves... tout ça... tout ce qu'il s'était imaginé... Ce n'était rien comparé à ce qu'il avait sous les yeux. Un Luhan lui présentant son derrière, le regardant du coin de l'oeil, d'un air suppliant.

« Haaa... » Soupira ce dernier.

Un doigt s'était glissé et Sehun avait écarquillé les yeux. C'était tout chaud, tout... étrange. Il le bougea et son petit ami jeta la tête en arrière.

« Haaa... Ggnnn... »

Le second s'introduit.

« Plus.. Plus fort. »

« Non, ne me parle pas comme ça, je ne vais pas tenir. » Murmura le maknae en se mordant l'intérieur de la bouche.

Durant quelques minutes, il le prépara, lui faisait pousser des gémissements aigus, des soupirs rauques, des petits cris...

« Viens... S'il te plaît, je veux maintenant ! »

« Attend. » Chuchota Sehun en disparaissant.

Il revint avec un préservatif. Il le déballa rapidement, jeta le papier à terre et l'enfila. Toujours aussi nerveux, il posa une main sur le bas du dos du blond et de l'autre, dirigea son membre vers les fesses.

Le coloré prit une longue respiration. Bordel. Il allait le faire. Il allait le prendre. Faire l'amour avec le garçon dont il était fou amoureux, là, tout de suite.

Il allait faire disparaître toutes les traces de Tao et les remplacer par les siennes.

« Ohhh... »

Étroit. Trop étroit. Il s'enfonça jusqu'à la garde et alors qu'il pensait devoir attendre le temps que son amant s'habitue à sa présence, Luhan lui souffla de continuer.

Les deux mains agrippées aux hanches, il ne se fit pas prier et lui donna le premier coup reins. Puis un second, un autre et encore un autre. Il y avait à une cadence régulière, ni trop fort, ni trop doucement.

« Se... Sehun... Aaah... Haaaa... Encore... »

Le plus âgé était essoufflé, la joue collée à la porte, tandis que le bas ventre de son petit ami claquait contres ses fesses. Il en voulait plus. Il se tourna comme il le put et lui demanda d'accélérer.

« Je... Je vais jouir, hyung. » Grogna Sehun.

« T'arrête pas... Vas-y ! »

« Non... Pas... Ahhh ! »

Luhan bougeait, allant à la rencontre du membre, s'empalant de lui-même, augmentant le plaisir à tous les deux.

« Hyung... Lu... Luhan ! Nan, arrête !! Merde ! Je... Haagggnnnhhh... »

Trop tard. Il n'avait pas pu l'en empêcher. Le rappeur avait enfoncé ses doigts dans la peau laiteuse du plus vieux et avait atteint l'orgasme à l'intérieur de son amoureux.

« Ne te retire pas. »

Le décoloré continuait de se mouver contre lui, poussant de gros soupirs et de longs gémissements.

« Caresse-moi... » Souffla-t-il, à bout de souffle.

Le maknae, pas encore tout à fait remit de sa jouissance, glissa sa main sous le ventre de son hyung et attrapa l'érection brûlante.

Quelques coups de poignets rudes et rapides, des petits coups de bassins, car il avait fini par réveillé à nouveau son entrejambe à force de glisser sur lui, et Luhan se cambra en griffant le bois, hurlant le prénom de son amant, répandant sa semence entre les doigts de celui-ci, sur la moquette et sur la porte.

Les deux garçons restèrent comme ça un petit moment avant que Sehun ne se retire et ne se retrouve sur le sol, la tête en arrière, récupérant peu à peu une respiration normale. Luhan, quant à lui, s'était écroulé à genoux.

« Viens ici ! »

Sehun avait tendu les bras pour attraper son copain par la taille et l'avait ramené à lui. Il le cala contre son torse et embrassa tendrement son cou.

« Haa... »

« Sensible ? »

« Peu importe où tu vas poser tes lèvres, ça me fera de l'effet. »

« Je t'aime... »

« Hunnie... ? »

« Hm... ? »

Luhan se retourna vers lui.

« Tu veux savoir pourquoi je gémissais autant quand j'étais avec Tao ? »

« Mh... »

« Parce que je fermais les yeux et je m'imaginais avec toi. Mais... il faut que j'avoue que ce que j'ai ressenti maintenant était loin au-dessus de ce que j'ai vécu. Faire l'amour avec quelqu'un qu'on n'aime pas ne sera jamais pareil... et... »

« Merci. » Murmura le coloré avant de le faire taire d'un baiser.

Après un court instant de silence, Sehun, rouvrit la bouche.

« Hyung... Tu es comme Tao... Pourquoi tu n'es pas dans le même état que lui ? Tu n'as pas de chaleurs ? »

« Oh, si... Mais je sais les contrôler. Quand je suis exécrable, que je refuse quand on veut venir dans mon lit, que je ne veux pas qu'on me touche. C'est que je suis en période de chaleur. »

« Ah... Je vois. Mais... »

« Je ne suis pas aussi violent que Tao, quand je suis en chaleur. On va dire que je suis plus porté sur la chose, et que je ressens les sensations plus fortement. Si tu veux, quand je le serai, je te montrerai. » Sourit le garçon à la bouille d'ange, un sourire coquin aux lèvres.

Sehun acquiesça, tout rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
 
One Shot - Chaleurs!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cuttlebug ou big shot sizzix ???
» Big shot
» Embossage big shot
» Question Big shot
» 7 décembre: Rennes de Noël avec la big shot!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: EXO-
Sauter vers: