Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chantage | Partie 1 et 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Chantage | Partie 1 et 2   Ven 11 Jan - 18:33

Warning: -15 ans!
Lime et sujet délicat.

--

Il était épuisé. Complètement mort. Bang n'en pouvait plus de ses répétitions, il ne sentait plus ses jambes ni ses bras. A cette allure, il allait finir sur les rotules. Mais il n'avait pas le choix, il faisait l'ouverture du Dream Concert. Il devait, avec Anna, une des nombreuses chorégraphes de la TS Entertainment, danser sur une chanson du célèbre groupe Black Eye Peace.
D'ailleurs, à cette annonce, Zelo était devenu vert de jalousie, lui qui était fan de Will.I.am et qui aimait par-dessus tout danser, n'avait pas été choisit. Ce qui n'était pas étonnant, parce que la chorégraphie était un peu « Olé olé», selon les mots de Bang. Il ne fallait pas avoir peur de se coller au corps de l'autre, de glisser ses mains sur les cuisses et de remonter langoureusement.
Et Zelo, tout doué qu'il était en danse, ne restait qu'encore qu'un gamin, il aurait été mal vu de le voir se frotter à une femme ayant pratiquement le double de son âge. Les fans n'auraient pas appréciés et la mère du maknae encore moins.
Donc, Bang avait été choisit parce qu'il était le plus âgé. Himchan aurait pu faire l'affaire également, mais personne ne le voyait dans ce rôle. Il était bon danseur, mais non, le côté « chaud lapin », il préférait le donner à quelqu'un d'autre, en l'occurrence, à son leader qui ne semblait pas, à ce moment-là, contre l'idée.
Aujourd'hui, il n'était plus vraiment du même avis, tellement il avait mal partout.


Enfin, il mentirait tout de même s'il disait qu'il n'aimait pas. Certes, il souffrait, mais cette souffrance, il l'oubliait bien vite lorsqu'il se mettait à penser à Anna.
Bang ne faisait pas que s'entraîner avec la jeune femme. Ils se voyaient à la salle d'entraînement, répétaient la chorégraphie, parce qu'il fallait tout de même la connaître jusque sur le bout des doigts, mais ça ne s'arrêtait pas là. Anna semblait éprouver une attirance pour le leader des BAP et ce dernier n'en n'était pas indifférent. Alors, forcément, la danse plutôt langoureuse aidant, ils s'étaient rapprochés un peu plus qu'ils leur était autorisé de par leur contrat respectif.


... jusqu'à ce soir où ils étaient enfin passer à l'acte, dans les vestiaires de la salle d'entraînement.

« T'as l'air heureux, qu'est-ce que tu fais à la salle d'entraînement ? » Demanda Zelo, l'air suspicieux.
Le leader sursauta. Il ne s'attendait visiblement pas à voir le maknae dans le canapé à une heure si tardive.
« Je n'ai pas le droit de sourire tout seul ? Tu chantes bien sous la douche. » Répliqua-t-il en retirant sa veste et ses chaussures.
« Je n'ai pas un sourire de bien heureux sur les lèvres quand je sors de la salle de bain. Toi, tu en as un alors que tu reviens de la salle d'entraînement où t'as répété avec la chorégraphe. »

Bang haussa un sourcil.

Qu'est-ce qu'il lui faisait, là ? Depuis quand avait-il des comptes à rendre au plus jeune des membres des BAP ?

« J'ai juste passer un bon entraînement, c'est tout. Il est où le problème ? Tu veux que je revienne en pleurs ou quoi ? »

Il ne comprenait vraiment pas pourquoi Zelo agissait de la sorte. On aurait dit qu'il se prenait pour sa mère. C'était lui le plus âgé, c'était à lui de gronder les autres si ceux-ci revenaient très tard. Pas à un môme de seize ans.

« Je trouve ça étrange que tu reviennes avec l'air d'avoir fait autre chose que de la danse. » Termina le frisé avant de tourner les talons.

L'aîné secoua la tête.

« Tu te fais de sacrés films, mon grand. Et cesse donc de m'en vouloir d'avoir été choisit à ta place, fallait être plus âgé ! » Lança-t-il alors que le maknae lui claquait la porte au nez.

C'était quoi son problème, à Zelo ? Il était jaloux, d'accord, mais qu'est-ce qu'il y pouvait lui ? Il n'allait quand même pas lui en vouloir d'être né avant lui.

Il se rendit à la salle de bain et en passant devant le miroir, poussa un « oh, merde ». Il avait l'air, non seulement d'avoir été passé à la moulinette, mais aussi d'avoir, effectivement, fait autre chose que de la danse. Bang se maudit de ne pas avoir jeté un oeil à son reflet avant de quitter la salle d'entraînement tout à l'heure. S'il ne faisait pas plus attention, il allait se faire griller. Déjà que Zelo le soupçonnait...

Une douche plus tard et un sandwich rapidement avalé, il rejoint la chambre qu'il occupait avec Jong Up pour un repos bien mérité.

--

Il était tard. Très tard. Bien plus tard que l'heure à laquelle il rentrait habituellement de ses répétitions. Bang savait qu'il allait se faire taper sur les doigts si le manager était encore debout. Mais à son grand soulagement, il n'y avait personne dans le salon.

« Bientôt tu dormiras là-bas. »

Le leader poussa un petit cri et se retint de justesse au mur. Son coeur était sur le point d'exploser. Il alluma et découvrit, pour changer, Zelo appuyé au chambranle de la porte de la cuisine.

Cela faisait des semaines qu'il l'attendait, presque chaque soir, à le fusiller du regard. Il commençait sérieusement à en avoir ras le bol d'être ainsi fliqué par le maknae.


« Mais c'est quoi ton problème, Zelo ? Dans quelle langue faut-il que je te le dise ? Je ne fais que m'entraîner. Et ce soir, puisque dans quelques jours le concert aura lieu, on s'est donné à fond. » Expliqua-t-il en balançant ses chaussures plus qu'il ne les posait.


Le frisé se rapprocha de lui. Il eut un rictus.

« Ouais, bien sûr. Tu n'as jamais été aussi impliqué dans quoi que ce soit et là, tu vas me faire croire que tu l'es parce que c'est le Dream Concert ? A d'autres. Avec nous, quand c'est l'heure de s'arrêter, tu ne restes pas une minutes de plus. Et depuis que tu es avec cette femme, rester des heures ne semble pas t'ennuyer. Bang, tu crois que je suis débile parce que je suis plus jeune que toi ? »


Pocket Boy se pencha ensuite à l'oreille de son aîné et lui chuchota quelques mots qui lui glacèrent le sang.

« Qu... quoi ? »
« Tu as très bien entendu. » Souriait-il, visiblement satisfait de l'effet qu'il avait provoqué chez son hyung.

Le plus jeune tourna les talons et regagna sa chambre, laissant derrière lui un leader choqué.

--

Assit dans la cuisine, alors qu'il était pratiquement deux heures du matin, Bang n'arrivait pas à se remettre de ce que lui avait avoué Zelo plus tôt. Il refusait de le croire alors qu'il lui avait pourtant donné des détails que seuls lui et Anna connaissaient.


Il en tremblait.

Le maknae avait apparemment suivit le leader jusqu'à la salle d'entraînement et les avait surpris à autre chose qu'à répéter.

« Il faut que je lui parle. » Dit-il en se levant.

Sans faire de bruit, il ouvrit la porte de la chambre dans laquelle se trouvait Zelo et alla le secouer.
« Dans la cuisine, maintenant. »
« Tu vois pas que je dors ? » Grommela le frisé en se réinstallant.
« Je dois te parler, c'est important. C'est.. à propos de... de... »

Le cadet sourit et se redressa. Si c'était à propos de la relation secrète qu'il entretenait avec la chorégraphe, alors oui, il voulait bien se lever. Il enfila ses chaussons et rejoint le leader dans le couloir.

« Qu'est-ce qu'il y a ? »
« Pourquoi ? » Dit simplement le plus âgé.
« Pourquoi, quoi ? »
« Tu sais pour Anna et moi... Que vas-tu faire ? Je ne comprends pas pourquoi tu agis comme ça. »

Zelo poussa un « oh, d'accord », avant de lui prendre le poignet et de le tirer jusqu'au salon. Il ne voulait pas qu'on entende leur conversation.

Il le poussa dans le canapé et s'installa ensuite sur ses cuisses, tout sourire. Il posa les mains sur les épaules larges de son hyung.
Celui-ci, mal à l'aise, tenta de le dégager.

« Ne me repousse pas. » Dit le rappeur d'un ton autoritaire.
« Qu'est-ce que tu fous ? » Grogna l'aîné.
« A partir de maintenant, tu feras tout ce que je te dirai. Tu me donneras ce que je te demanderai. Sinon, je balance tout ce que je sais et tu pourras dire au revoir à ta carrière et tu seras responsable du renvoi de ta chère et tendre Anna. »

Bang se retint de l'envoyer valdinguer contre la table basse. Il n'arrivait pas à le croire, le gamin était en train de lui faire du chantage.

« T'entends quoi par « tout » ? »


Un sourire machiavélique apparu sur le visage parfait de l'adolescent.

« Embrasse-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chantage | Partie 1 et 2   Ven 11 Jan - 18:34

WARNING: sujet délicat!

« T'entends quoi par « tout » ? »

Un sourire machiavélique apparu sur le visage parfait de l'adolescent.

« Embrasse-moi. »
« Pardon?! » S'exclama le leader.
« Embrasse-moi, maintenant ou je dis à tout le monde que tu couches avec la chorégraphe au lieu de bosser. Que tu mets en jeu notre groupe pour pouvoir t'envoyer en l'air. »
« Je rêve, ma parole. » Souffla le plus âgé en fermant les yeux, basculant la tête en arrière.
« Bon, puisque tu ne veux pas, tu peux dire adieu au groupe et... »

Il le retint.

« Je ne suis pas gay, Zelo. Je n'ai jamais embrassé de mec. Tu ne peux pas me demander ça... »
« Et pourtant, c'est ce que je viens de faire. »
« Je ne peux pas... C'est... C'est pas mon trip. »

Zelo se pencha à son oreille, enfonçant ses ongles dans la peau nue des épaules de son hyung.

« Tu es prêt à foutre en l'air B.A.P ? »


Aucune réponse. Bang serrait les poings et la mâchoire.

« Tu veux bousiller le rêve des autres membres, c'est ça ? » Continua le jeune homme.

Toujours rien.

« Elle va avoir de gros ennuis, pas seulement avec notre boite, mais avec nos fans et tout particulièrement, les tiennes. Tu sais à quel point elles sont cruelles, méchantes, violentes... dangereuses. Vas-tu pouvoir supporter tout ça ?»

Le leader attrapa le cou de Zelo et rapprocha son visage du sien. Il y avait de la colère dans le regard du plus âgé. De la résignation aussi.
Sans desserrer les dents :
« Espèce de malade. »
Et il l'embrassa sans douceur. Il colla avec force ses lèvres sur celles du maknae, lequel le repoussa avant de le fusiller du regard.
« Je t'ai dit de m'embrasser, pas de me faire mal ! »
« Et tu veux pas non plus que je te caresse la joue ?! »


Il regretta bien vite ses dernières paroles quand il vit le regard brillant de Zelo.

« Tu me fais chier. » Grogna-t-il en posant sa main sur la joue de son maître chanteur.


A nouveau, il posa sa bouche sur celle du garçon et l'embrassa plus doucement.

Au bout de quelques minutes, durant lesquelles il maudissait le maknae, qui lui semblait apprécié énormément l'échange de salive, ils se séparèrent, essoufflés.

« T'es content, maintenant ? Je peux aller me laver les dents ? » Cracha-t-il.
« T'es vexant, là. Je ne suis pas non plus un monstre. » Bouda Zelo, les bras croisés sur la poitrine.
« Tu te trompes. »
« Oh, bien, puisque tu penses que je le suis, je vais jouer mon rôle à fond. »

Le cadet se releva.

Bang se leva à son tour, le bouscula au passage et se rendit à la salle de bain avec la ferme intention de se rincer la bouche, la gorge et tout l'œsophage !
Quant au plus jeune, satisfait et heureux comme jamais, il retourna dans son lit, certain de faire de beaux rêves.

--

Il ne restait que quelques jours de répétition. Bang n'était plus au point. Il oubliait des pas. Et Anna s'inquiétait. Il devait impérativement connaître la chorégraphie par coeur, il ne pouvait pas foirer alors que l'ouverture du concert était pour très bientôt.
« Où es-tu ? »
« Hein ? »
« Tu as le regard dans le vide dès qu'on danse. Qu'est-ce qu'il se passe ? » Demanda-t-elle en posant la main sur sa joue. Le leader des BAP recula le visage. Cela lui rappelait Zelo et sa foutue envie d'être caresser à cet endroit quand il l'obligeait à l'embrasser. Mais il ne dit rien à la jeune femme, il ne pouvait pas.
« Je suis désolé, je vais me reprendre. » Dit-il en s'inclinant.
« Ecoute, on va stopper là pour ce soir, mais demain sois présent, et pas que physiquement. Il faut qu'on soit plus qu'au point. » Dit-elle.
Il acquiesça, la remercia et prit ses affaires alors qu'elle s'attendait à être embrassée comme il avait prit l'habitude de le faire avant de partir. Or, là, il venait de fermer la porte sans même un regard pour elle.
« Yong Gook... » Murmura-t-elle.

Ce soir, Bang n'était pas d'humeur. Le concert était pour bientôt et il n'arrêtait pas de se planter dans la chorégraphie. Il allait se faire crier dessus par le patron s'il ne dansait pas bien lors de l'ouverture. Et ça l'angoissait.
Il rentra, se débarrassa comme d'habitude et alla à la cuisine. Il n'avait pas faim mais il ne pouvait pas aller se coucher l'estomac vide. Il se prépara alors un casse-croûte qu'il mangea devant la télévision.

Les autres rentrèrent peu de temps après qu'il eut terminé son dîner, ils le saluèrent rapidement et tous se dispersèrent dans l'appartement. Certains allaient à la douche, d'autres vider le frigo. Et Zelo, lui, s'installa à côté de Bang.
« Pas ce soir. » Murmura le leader, sans le regarder.
« Qui décide, rappelle-le moi ? » Répondit le maknae en attrapant un magasine.
« S'il te plaît. Pas ce soir. Je ne suis pas d'humeur. » Répéta-t-il.
« Parce que les autres fois, tu l'es ? » S'étonna le plus jeune.
Bang avait envie de l'étouffer avec les coussins du divan.
« Tu peux pas me foutre la paix ce soir ? Tu veux que je te supplie, peut-être ? » Soupira, agacé, le plus vieux.
« Mh, non, moi, j'ai envie ce soir ! Et j'ai même envie de plus que ce qu'on a fait déjà » Souriait-il.
L'autre secoua la tête. Il allait craquer, il allait finir par le chopper et l'étrangler.


Les jours précédents avaient été pénibles. Mais hier avait été le pire de tous. Zelo l'avait attrapé dans sa propre chambre et l'avait obligé à s'installer sur la chaise de bureau. Il s'était alors agenouillé devant lui et avait dégrafé son pantalon. Bang avait paniqué, devinant parfaitement où le maknae voulait en venir. Pas qu'il détestait ça en général, mais il s'agissait d'un gars, pas d'une fille. Et ça le répugnait. Il ne voulait pas qu'un type le touche à cet endroit là.
Mais Zelo s'y était bien prit et... Bang avait atteint l'orgasme.

A cette pensée, le leader réprima un frisson de dégoût. Il n'était pas sûr de pouvoir supporter à nouveau ce genre de chose.

« Les autres sont là de toutes façons. »
Le frisé secoua la tête.
« Ils sortent tout à l'heure. »
« Je sors avec eux dans ce cas. »
« Non, toi, tu restes. »

Zelo se leva et s'étira.

« Je vais prendre une douche ! » Dit-il, tout gaiement avant de sautiller vers la salle de bains.
« Je te souhaite de te noyer. » Chuchota l'aîné du groupe en se levant. Lui, il voulait aller prendre l'air sur le balcon.


--

Comme prévu, les garçons sortirent, accompagnés du manager. Il ne restait donc que l'aîné et le maknae.


Bang sentait que ce soir, il allait déraper, qu'il allait commettre l'irréparable. Il ne se sentait vraiment pas d'humeur à se plier aux caprices de Zelo. Il n'en pouvait plus.


« Mh... »

Pocket Boy se colla au dos de son hyung et entoura sa taille. Il agissait avec lui comme s'ils sortaient ensemble alors que Bang n'était que son esclave.
« Dégage. » Dit-il.
« Quand je suis un monstre, tu râles, quand je suis doux, tu râles. T'es difficile. »
« Je ne te demande rien, je ne veux pas que tu me touches. »
L'adolescent soupira.
« J'ai envie de toi. » Dit-il, la joue collée à son dos.

Ce fut les paroles de trop, le déclencheur. Yong Guk se retourna violemment, faisant sursauter le plus jeune qui ne s'attendait pas à une telle réaction. Ou en tout cas, pas aussi vivement. Le leader l'attrapa par le col de son t-shirt et le fit reculer jusque dans le canapé.
« T'as envie de moi ? C'est ça ? Tu veux qu'on le fasse ? C'est d'accord. On va le faire, on va baiser. Tu vas voir ce que ça fait d'être prit par un type qui n'a aucune envie de coucher avec quelqu'un qu'il n'aime pas ! » Dit-il, la colère prenant peu à peu possession de son corps.
Zelo s'affola légèrement. Il perdait le contrôle de la situation. Peut-être avait-il pousser le bouchon trop loin.
Il se retrouva sur le canapé, d'abord sur le dos, alors que Bang était au-dessus de lui. Les mains de son hyung lui arrachèrent pratiquement le haut et s'attaquèrent ensuite au pantalon. Il était désormais en torse nu et la braguette baissée.
Sans prévenir, et toujours avec une certaine violence, il le retourna sur le ventre. Yong Guk n'avait jamais couché avec un homme mais il n'était pas un ignorant. Il savait parfaitement comment il fallait s'y prendre.
Le plus jeune sentait son coeur rater des battements, il prenait peur tout doucement. Il n'arrivait pas à retenir son leader.
Ce n'est que lorsqu'il sentit un courant d'air au niveau de ses fesses qu'il se mit à hurler et à se débattre comme un fou. Il glissa sur le sol et rampa.
Il pleurait. Le suppliait de ne plus le toucher, d'arrêter. De ne pas recommencer, de ne pas lui faire de mal.
De ne pas le violer.

Et là, Bang senti comme un électrochoc. Il se leva et se précipita sur Zelo.

« Zelo. Arrête. S'il te plaît, arrête de crier. Allez, viens. Zelo, je t'en prie, arrête. »

Il l'attrapa par les aisselles et le souleva, il lui remonta aussitôt le pantalon et le serra ensuite dans ses bras. Bang s'excusa. L'adolescent continuait de pleurer et de répéter la même chose.

« Pardonne moi, s'il te plaît, je ne voulais pas te faire peur... Je n'avais pas l'intention de te... violer... S'il te plaît, Zelo, regarde-moi. » Soufflai-t-il en l'obligeant à lui faire face.

L'aîné senti son coeur se tordre en voyant le visage du jeune homme ravagé par les larmes. Il voyait clairement dans ses prunelles qu'il avait eu peur, vraiment peur. Zelo tremblait comme une feuille. Jamais il ne l'avait vu dans un tel état et il s'en voulait terriblement. Il était allé trop loin. Même si c'était lui qui l'avait poussé à bout, il se sentait coupable malgré tout.

« Je ne te ferai aucun mal, jamais. Ne t'inquiète pas, je ne vais rien te faire. Zelo, écoute-moi, je t'en supplie. Calme-toi. » Disait-il en lui caressant la joue.

«...pas violer... Je veux pas... Je veux plus... Non... Je veux pas... » Répétait-il en reniflant. Il avait l'air d'un petit garçon à cet instant, il n'avait plus rien à voir avec la pile électrique qui alignait seize syllabes à la suite, au maître chanteur de ces derniers jours, mais à un gosse traumatisé...


« Personne ne va te violer. D'accord ? Personne ne va le faire. Je suis là... »

Zelo redressa le visage.

« Tu... tu as essayé... T'as essayé ! » S'affola-t-il en se dégageant des bras du leader. Lequel essaya à nouveau de le reprendre contre lui pour le calmer. Il fallait qu'il arrête de hurler aussi.

« Je n'allais pas le faire, je te jure que je n'allais pas le faire ! Je me serai arrêté si tu n'avais pas voulu, je te le promets. Ce n'était pas mon intention, Zelo. Je ne suis pas ce genre de mec ! »

Le rappeur s'écroula à genoux, en pleurs. Il tremblait toujours. Yong Guk s'agenouilla auprès de lui.

« Pardonne-moi, je t'en prie. »

Il se redressa ensuite avec le frisé dans les bras. Il le transporta jusque dans sa chambre et le posa dans son lit. Il attendit qu'il s'endorme enfin et retourna dans le salon.

Renversé par ce qu'il venait d'apprendre, il attrapa le t-shirt de Zelo. Il ferma les yeux et se laissa tomber dans le canapé. A son tour, il se mit à pleurer.

Il s'endormit avec le vêtement dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
 
Chantage | Partie 1 et 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» FIN DE PARTIE de Samuel Beckett
» un particulier vends une partie de sa collection militaria
» [AIDE] Problème avec la partie Radio (GSM, 3G, ...) du HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: B.A.P-
Sauter vers: