Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne le touchez pas! | Première partie

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Ne le touchez pas! | Première partie   Ven 11 Jan - 18:28

WARNING: Lemon, pas graphique (comme d'hab', avec moi, je n'aime pas quand c'est juste du "cul").

C'est une sorte de prologue, de commencement... Je voulais commencer, oui, une fic, et je voulais que ça soit de façon originale, inhabituelle. Alors, oui, j'ai balancé un lemon pour lancer l'histoire! xD

----------- ~..~ -----------

Tout ça, c'était de sa faute. De sa faute à lui, et uniquement à lui. Il avait insisté alors que Zelo n'avait cessé de lui dire que c'était une mauvaise idée, que c'était risqué. Qu'ils allaient se faire griller.
Mais il ne voulait rien savoir, il avait envie de lui, il voulait l'avoir, là, dans cette ruelle, contre ce mur. Et pour le faire taire, il l'avait embrassé. Zelo n'avait pas réussi à l'en empêcher, il avait succombé. Il n'avait pas trouvé la force nécessaire pour le repousser, car ses baisers étaient trop bons.
Alors, ils étaient restés là, pensant être à l'abri des regards indiscrets, des curieux. Ce ne fut pas le cas. Mais ils ne le savaient pas, trop occupés qu'ils étaient à se dévorer le cou, à glisser leurs mains sous les vêtements, sous les fesses de l'autre.
HimChan le retenait contre le mur, avait passé une de ses jambes entre les siennes, et l'avait remonté suffisamment pour attiser davantage le désir de l'adolescent. Il l'embrassait avec passion, fougue, violence, mais aussi avec tendresse et amour. Il étouffait les soupirs, les gémissements qu'il lui provoquait en se frottant à lui.
Le t-shirt du plus jeune avait disparu. Il gisait quelque part sur le sol. Zelo frissonnait et tremblait légèrement. C'était tout nouveau pour lui. Il n'avait jamais été plus loin que quelques caresses. Et ce soir, il était sur le point de passer au stade suivant, dehors, à la belle étoile.
Le souffle court, il se sépara de son petit ami, de quelques millimètres seulement, pour plonger son regard voilé par le désir, dans celui tout aussi voilé du plus âgé.
« Je... J'ai... » Essaya-t-il de dire.
« J'ai envie de toi, maintenant. » Souffla l'autre.
Zelo acquiesça avec un petit sourire. C'était ce qu'il voulait lui dire. HimChan lui rendit son sourire et l'embrassa avec une extrême douceur avant de le retourner contre le mur. Il continua ses caresses, sur le torse, sur les boutons de chaire, arrachant des petits cris de la part de l'adolescent. Il posa les lèvres contre son dos, puisqu'il était plus petit que lui et qu'il n'arrivait pas à atteindre la nuque. Il essayait de le mettre à l'aise, de le détendre au maximum. Et ça semblait marcher, Zelo ne tremblait presque plus et il laissait même échapper quelques gémissements bruyants.
Les doigts du petit brun glissèrent alors de son nombril, à l'élastique de son boxer. Aussitôt, le plus jeune se tendit.
Les choses devenaient sérieuses. Il allait franchir une barrière qu'aucune autre personne, à part lui-même, n'avait franchie jusqu'à aujourd'hui. HimChan ne s'arrêta pas pour autant. Il passa sous le sous-vêtement et entra complètement dans le caleçon. Il poussa un soupir rauque lorsqu'il frôla l'excitation du jeune homme. Lequel bascula la tête en arrière au contact.
Ces sensations, ces frissons, ces vagues de chaleur, que c'était bon.
Ils avaient chaud, malgré la basse température. Ils étaient collés l'un à l'autre. L'un étant emprisonné entre les doigts de l'autre, l'autre enserré dans son propre pantalon.
HimChan avait envie de faire durer le moment, de prendre son temps pour le rendre fou, mais ils étaient dehors, il ne pouvait pas non plus traîner des heures. Même si c'était lui qui avait insisté pour se câliner à cet endroit, il avait tout de même conscience qu'il ne pouvait pas agir comme s'ils étaient dans un lit.
Alors, il fit glisser le pantalon jusqu'à mi-cuisses. Il appuya sur le dos de Zelo, l'obligeant à se pencher légèrement. Et il lui caressa les fesses.
« Je suis désolé, ça va faire mal... » Murmura-t-il, en sortant de sa poche, un préservatif. Il le déballa et se couvrit aussi vite. Il ne pouvait plus attendre, il allait exploser s'il ne le prenait pas maintenant.
L'adolescent acquiesça. Il ne l'avait jamais fait, mais il savait parfaitement qu'on ressentait une douleur lors de la première fois. Il paraissait même qu'on ne s'y habituait que beaucoup plus tard.
Mais il s'en foutait, il était prêt à souffrir un peu, parce qu'il savait aussi qu'il allait ressentir beaucoup plus de plaisir que de souffrance. Malgré tout, il ne put s'empêcher de se tendre lorsqu'il sentit l'excitation d'HimChan se poser contre son arrière-train.
Quelques mots tendres, d'amour, susurrer au plus près de son oreille, quelques caresses bien ciblées pour lui faire oublier la brûlure qu'il allait sentir d'ici peu...
Le plus âgé s'insinua en lui. Doucement. Avec une lenteur extrême. Zelo se crispa, se mordit la lèvre et étouffa un cri de douleur. Les larmes perlèrent au coin de ses yeux.
« Je suis désolé... Si tu veux, j'arrête. » Souffla HimChan, maintenant à l'intérieur de son amant.
Il se retirerait si son petit ami acquiesçait. Même s'il mourrait d'envie de rester, au chaud, il ne voulait pas que sa première fois lui soit douloureuse.
« Non... Non. Vas-y. » Répondit le grand blond, le souffle rauque.
Le peu de lumière qui les éclairait suffisait à HimChan, il pouvait le voir. Le spectacle qu'il avait sous les yeux le rendait plus amoureux encore, et plus excité qu'il ne l'était déjà.
Zelo était plus que désirable à cet instant, pas seulement à cause de la position plus qu'aguichante dans laquelle il se trouvait, mais par l'air qu'il affichait sur son visage si parfait.
Les paupières presque closent, les joues rosies, les mèches roses collées à son front en sueur... Et il se mordait les lèvres en gémissant.
Bon dieu. HimChan ne tiendrait pas s'il continuait à le regarder.
Les mains agrippées aux petites fesses de Zelo, l'aîné se mit à bouger. Toujours avec douceur. Il ressortait presque et retournait aussitôt. C'était lent, le temps qu'il puisse s'habituer à sa présence.
Si pour le plus jeune ce n'était pas encore l'extase, pour HimChan, c'était tout bonnement le pied. Le plaisir qu'il ressentait à chaque mouvement, l'envoyait presque au septième ciel.
« Encore... »
Un mot, un seul. Le petit brun glissa une main jusqu'à la nuque de Zelo, l'agrippa. De son autre main, il agrippa aussi une des fesses. Et il accéléra les va et vient. Aucun des deux n'arrivaient à retenir leurs gémissements. Ils pouvaient se faire entendre à quelques mètres. Autant leur voix, que les coups de bassins que donnait HimChan. Les bruits raisonnaient dans la ruelle.
Du plaisir, un peu de douleur, mais surtout beaucoup de plaisir. Voilà ce que ressentait Zelo. Il aimait ce que lui faisait son amant. Il adorait, même.
« T'arrête pas... » Gémissait-il. Il planta ses dents dans la peau de son propre bras pour s'empêcher de crier son plaisir. Il ne pouvait pas. Pas dehors. Il sentait HimChan augmenter la vitesse, il l'entendait pousser des soupirs rauques, murmurer son prénom.
Et à chaque fois qu'il le faisait, Zelo frissonnait.
Soudain... Le plus âgé se tendit. Il grogna. Trembla. Et s'affala sur le dos de son petit ami. Celui-ci sourit. Il attrapa la main d'HimChan et la plaça sur son entrejambe tendue. Il n'avait pas encore atteint l'orgasme et il ne pouvait pas repartir comme ça. Mais il ne voulait pas non plus le faire lui-même.
Le plus vieux sourit contre ses omoplates et se mit aussitôt au travail. Il le caressa. Les mouvements étaient rapides et secs, il voulait le faire venir maintenant. Tant qu'il était encore dans la brume du plaisir.
Un cri, aigu. Zelo se cambra et baptisa les doigts de son petit ami.

« On devrait y aller, non ? » Souriait HimChan tandis que Zelo se retournait pour s'adosser au mur. Il était trempé et essoufflé, mais le sourire qu'il affichait fit fondre l'aîné qui l'embrassa tendrement.
« Oui, mais il me faut mon t-shirt ou je vais attraper la mort. » Murmura l'adolescent.
Le petit brun lui ramassa son vêtement et le lui tendit.
« J'ai faim. » Annonça-t-il.
« J'ai mal. » Déclara Zelo.
Ils éclatèrent de rire et, les doigts enlacés, s'en allèrent. Laissant derrière eux, une ruelle, témoin de leurs ébats amoureux, d'une première fois également.

Le lendemain après-midi, on frappa à la porte de l'appartement d'HimChan. Mais ce fut son ami, et collocataire, JongUp, qui ouvrit.
Et ce qu'il vit sur le pas de la porte lui glaça le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
 
Ne le touchez pas! | Première partie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rothfuss Patrick - La Peur du Sage, Première Partie - Chronique du tueur de roi T2
» L'Islam, le déluge, Noé et les pyramides première partie
» La JAVA des Îles .... 1ère et 2ème partie
» Spyder3 Studio SR : une solution complète pour calibrer la chaîne graphique (première partie)+ 2
» [Winsor, Kathleen] Ambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: B.A.P-
Sauter vers: