Fanfictions françaises sur les groupes d'idoles coréennes en vogue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Back To You

Aller en bas 
AuteurMessage
Shu
Admin
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 29/03/2010
Age : 36
Localisation : Belgique

MessageSujet: Back To You   Ven 14 Sep - 13:09

Ils étaient dans le coma depuis sept mois maintenant. Junho était là, assit dans le fauteuil, et les observait. Il se demandait lequel des deux allait rouvrir les yeux le premier.
Deux fois par semaine, il leur rendait visite et ramenait des cadeaux que les garçons ne pouvaient leur apporter à cause de leur emploi du temps surchargé. D’ailleurs, la chambre était décorée de partout, des photos, des ballons, des fleurs, des lettres d’encouragements, des dessins… Il ne restait pas un centimètre carré de libre. Au départ, Junho n’était pas très emballé à l’idée de laisser tous ces souvenirs s’accumuler dans la pièce, puisque pour lui il était évident qu’ils n’allaient pas rester aliter longtemps. Mais les semaines se sont écoulées, les mois ensuite… Il avait fini par capituler. Il pensait désormais que tous ces présents, ces petites pensées venues des quatre coins du monde, des proches, des membres du groupe, de la famille et même du personnel, les aideraient à revenir à eux, tôt ou tard.
Et puis, lui-même trouvait ça quand même plus chaleureux qu’une chambre aux murs blancs. Il restait pas mal de temps aussi à l’hôpital et ça l’aidait à mieux supporter la situation de ses amis.
Il jeta un coup d’œil à sa montre et soupira. C’était le moment de retourner à l’appartement. Il se leva, s’approcha des deux lits et embrassa les garçons sur le front en leur souhaitant une bonne nuit. Le jeune homme s’attarda cependant sur Chansung. Il lui caressa la joue.
« Reviens-moi… J’ai tellement de choses à te dire… à t’avouer. » Avait-il murmuré avant de tourner les talons et de quitter la chambre.
Le lendemain, le manager annula toutes les activités des garçons et leur demanda de rester à l’appartement toute la journée. Il s’était ensuite absenté, sans dire où il allait, laissant le groupe dans l’incompréhension totale. Pourquoi avait-il décidé qu’aujourd’hui, ils resteraient enfermés et pourquoi ne voulait-il rien leur dire ? Junho se doutait que cela devait avoir un rapport avec Chansung et Wooyoung, mais lequel ? Il espérait juste que ça ne soit pas pour de sombres raisons.
Vers dix sept heures, alors que Taecyeon s’était finalement endormi dans le canapé, fatigué d’attendre, la porte d’entrée s’ouvrit. Junsu quitta ses casseroles, embarqua Nichkhun qui essayait de faire un château de cartes et appela Junho qui, sans doute, était perdu quelque part dans une des pièces de l’appartement. Tous étaient réunis dans le salon et virent leur manager, un énorme sourire aux lèvres. Il semblait très heureux.
Cela contamina les garçons qui sourirent à leur tour. L’homme se dégagea et tendit le bras vers le corridor. Lentement, comme si tout était passé au ralenti, Wooyoung fit son apparition, vêtu des vêtements que leur avait offert les membres du groupe. Il était encore bandé ici et là, et avait le pied gauche dans le plâtre, mais il était revenu.
Enfin, il était de retour à la maison.
« Surprise ? » Avait sourit le manager.
Le thaïlandais sauta pratiquement sur Wooyoung, plus qu’heureux de voir l’homme de sa vie, revenir parmi eux. Il en pleura de joie. Le petit brun souriait, doucement. Et le serrait d’une main. D’une part parce que s’il le faisait des deux, il se vautrait, et d’une autre, parce que ce n’était pas lui qu’il voulait sentir contre son torse.
Nichkhun se fit décoller, non sans douceur, par l’américain qui lui fit une étreinte virile mais malgré tout assez forte pour que ses poumons soient à la limite d’exploser. Woo éclata d’un petit rire. Cette force de la nature lui avait manqué. Junsu vint lui aussi le serrer dans ses bras avant de lui ébouriffer les cheveux comme il avait l’habitude de le faire. Il avait toujours été un peu maman poule sur les bords avec Wooyoung. Il ne pu malgré tout s’empêcher de verser une larme.
Et Junho s’approcha de lui, un léger sourire. Il était heureux de le revoir, lui aussi, mais il était déçu. Il avait souhaité que Woo s’en sorte, qu’il revienne, mais au fond de lui, il aurait préféré que Chansung soit le premier à passer la porte de leur appartement.
Il le serra contre lui de façon moins enjouée que les autres. Il voulait partir, s’enfermer dans sa chambre, il sentait qu’il était sur le point de pleurer et il refusait qu’on le voie. Il ne se voyait pas expliquer qu’il voulait que ce soit Chansung et pas Wooyoung. Les autres l’auraient mal pris, ils n’auraient pas compris… Il ne voulait pas non plus faire de mal à leur ami qui revenait de loin. Alors il voulait fuir, vite.
Mais étrangement, Wooyoung le retenait contre lui, il avait enfuit son nez dans le cou du petit brun, et le serrait vraiment très fort. Il murmurait quelque chose mais Junho n’entendait pas assez bien. Il était surpris par le comportement du jeune homme. Ils n’étaient pas si proches habituellement. Il aurait dû avoir cette réaction pour Nichkhun, son petit ami, pas pour lui. C’était vraiment bizarre.
Il attendit qu’il le relâche enfin et s’en alla vers sa chambre. Au passage, il croisa le regard meurtri et furieux du thaïlandais.
Junho ne comprenait vraiment pas ce qu’il s’était passé… Cette force, en plus, il ne connaissait que deux personnes dans le groupe capable d’être à limite de se faire broyer les os par une étreinte. Chansung et Taecyeon.
Ils n’avaient pas fêté le retour de Wooyoung, ils avaient simplement dîné et discuter autour du repas que Junsu avait préparé. Ils étaient heureux de son retour, mais ils ne se sentaient pas de faire mousser le champagne et de sortir la vaisselle en porcelaine alors que Chansung était toujours dans le coma. Ils attendraient que le maknae soit lui aussi présent pour se saouler et manger comme des goinfres.
Il était près de minuit quand tout le monde décida de se coucher. Wooyoung se rendait dans la chambre de Junho avant de se faire attraper par Nichkhun. Celui-ci fronçait les sourcils. Depuis quand son petit ami partageait la même chambre que Junho ? D’accord, Woo avait eu un grave accident, il était déboussolé et mettrait un certain temps à récupérer ses habitudes. Mais avait-il oublié qu’ils étaient ensemble ?
Il avait beau comprendre la situation, mais le thaïlandais en souffrait. Il avait l’impression d’avoir été effacé de sa mémoire.
« C’est avec moi que tu dors. Tu ne t’en souviens pas ? » Avait-il dit. Wooyong fut surpris et puis acquiesça. Il jeta un coup d’œil à la chambre de Junho et vit celui-ci le regarder, tout aussi surpris que lui.
Nichkhun sourit légèrement et l’attrapa par la main, il enlaça ses doigts à ceux de son petit ami. Ils se rendirent ensuite dans leur chambre. Avant que la porte ne se referme derrière lui, Woo jeta un regard apeuré à Junho et celui-ci se leva.
« Woo… » Avait-il murmuré.
Que se passait-il ? Wooyoung avait-il perdu certains moments de sa vie avant l’accident ? Ne se rappelait-il plus qu’il sortait avec Nichkhun ? Il passa une de ses mains dans ses cheveux et soupira. Si c’était le cas, ils allaient devoir gérer deux gros problèmes. La perte de mémoire du brun et la tristesse du châtain.
La nuit passa. Junsu s’était réveillé le premier, la tête entre les fesses et des cernes sous les yeux. Il avait décidé qu’aujourd’hui, il dormirait dans le canapé. Il ne supportait plus les ronflements d’ours de Taecyeon. Qui lui, semblait avoir dormi comme un bébé au vu de son air crétin et heureux qu’il affichait.
« Je te jure qu’un jour, je t’étoufferai. » Avait-il grogné en le voyant arriver, tout sourire, frais et dispo.
Nichkhun fut le suivant à faire son entrée dans la cuisine. Il avait l’air triste et fatigué. Le chanteur l’obligea à s’asseoir, lui servit un jus d’orange et le questionna sur cette mine affreuse. Le thaïlandais lui expliqua.
« Woo… Il n’a pas… » Commença-t-il avant de se faire couper par un hurlement.
Tous reconnurent la voix de Junho. Ils se précipitèrent vers sa chambre. Tous, sauf Nichkhun. Celui-ci savait déjà pourquoi il avait hurlé et il s’affaissa sur la table, les larmes aux yeux.
Taecyeon avait ouvert la porte – même si pour les autres c’était plutôt « défoncer » qui convenait le mieux – et était tombé sur un Junho paniqué, la couette remontée jusqu’au menton et rouge comme une pivoine. Il fixait Wooyoung, renversé sur le sol. Celui-ci ne semblait pas comprendre la situation, il avait été réveillé par un kick alors qu’il dormait paisiblement.
« Qu’est-ce que tu fais là ? » Avait demandé Junsu en l’aidant à se relever, grondant Junho pour l’avoir dégagé à coup de pied alors qu’il était encore blessé.
« Je… Pardon. » S’excusa Wooyoung. Il demanda à l’américain si celui-ci pouvait lui rapporter ses béquilles.
« D’accord. J’arrive. »
Le brun continua de s’excuser auprès de Wooyoung, sans lui donner d’explications cependant, alors qu’il lui demandait pourquoi il était venu dormir près de lui.
C’est vrai que c’était étrange, qu’il perde la mémoire, oui, mais dans ce cas, il ne serait pas venu chez Junho, il aurait été dans le canapé. Mais pourquoi alors était-il aller vers lui ?

L’américain revint avec les béquilles et les passa à Woo. Celui-ci s’excusa une énième fois et quitta la chambre. Il se rendit à la salle de bains dans laquelle il s’enferma.
« Pourquoi ? » Avait demandé Junho, encore sous le choc d’avoir dormi en caleçon avec Wooyoung.
Junsu secoua la tête. Il ignorait pourquoi leur ami préférait dormir avec lui plutôt qu’avec Khun. Ils sortaient ensemble, il aurait été logique et naturel qu’il reste dans son lit.
« J’en parlerai au médecin, je pense. » Avait dit Junsu, puisqu’il ne connaissait pas la réponse, il n’avait pas d’autre choix.
L’incident passé, Junho s’habilla et rejoint les autres à la cuisine. Il se senti mal à l’aise face au regard meurtrier de Khun. Celui-ci savait qu’il n’y était pour rien, du moins, il l’espérait, mais ne pouvait s’empêcher de le détester parce que son homme préférait être avec le petit brun qu’avec lui. Il était trop jaloux… Mais au fond, c’était parce qu’il avait peur que Woo l’ait effacé de sa mémoire.
« Tu ne restes pas ? » Demanda Taecyeon, alors que Nichkhun quittait la table.
« Non, désolé. J’ai besoin d’aller courir. A plus tard. »
Junho sourit tristement. Il le faisait fuir. Alors qu’il n’avait rien fait, lui aussi était une victime dans cette histoire. Il n’avait pas demandé à ce que Woo se glisse dans ses draps.
« Hier, il m’a regardé avec un air tellement effrayé… Je me demande s’il se rappelle vraiment de sa relation avec Nichkhun. » Expliqua-t-il.
Les autres se lancèrent un regard, tous ignoraient la réponse. Le déjeuner se prit dans un silence songeur.
Dans la salle de bain, Wooyoung était assit sur le bord de la baignoire, il fixait le sol. Il revoyait encore ce qu’il s’était passé cette nuit.
Khun qui voulait l’embrasser, lui qui le repoussait, le thaïlandais qui insistait et lui qui s’était glissé hors du lit pour échapper à ses lèvres. Bon sang. Il avait faillit être embrassé par le mec de Wooyoung ! Il ne pouvait pas, il… Il n’était pas amoureux de lui, il n’était pas son petit ami, lui, c’était Junho qui l’attirait.
Lui, il n’était pas celui que les autres pensaient qu’il était.
Lui, c’était Chansung.
--
Finalement, il sorti de la salle de bain après avoir fait sa toilette. Il se rendit dans sa chambre et s’habilla pour la journée. Du moins, il essaya. Il ramait sévère. Enfiler un pantalon avec le pied dans le plâtre n’était pas chose facile. Mais il ne voulait pas appeler à l’aide, il voulait rester seul pour le moment, surtout après ce qu’il s’était passé tout à l’heure… Il était sûr qu’il se ferait questionner et il ne savait pas quoi répondre.
Leur dire qu’il n’était pas Woo, mais Chansung, ils le prendraient pour un fou et se retrouvaient à l’hôpital, mais celui pour les dingues.
Et il n’était pas ressorti de l’hosto pour y retourner. Ce n’était pas Disneyland, non plus !
En attendant, il était en train de se battre avec son futal. Il l’insultait, se faisait mal, il était sur le point de le déchirer en mille morceaux avec les dents lorsque Junho s’arrêta à l’entrée de sa chambre.
Il semblait encore un peu gêné par ce qu’il s’étai t passé ce matin, mais le voir sur le sol, avec l’air d’avoir couru un marathon, le peinait. Il ne pouvait pas continuer sa route comme si de rien n’était, il se devait de l’aider. Il s’agenouilla auprès de lui et attrapa le bas du pantalon, sans un regard ni un mot, il l’aida à l’enfiler. Wooyoung restait silencieux, lui aussi, il l’observait. Il se demandait comment il le prendrait s’il lui avouait ne pas être le Ssanti dancer, mais le maknae. Sans doute comme toute personne normalement constituée et psychologiquement saine, il l’enverrait valser et l’enfermerait à vie.
Woo soupira. Le genre de soupire long, lourd, comme celui que poussait quelqu’un qui portait un lourd fardeau sur les épaules. Il le remercia d’un geste de la tête et se releva tout seul.
« Désolé pour tout à l’heure… » Avait-il dit avant que Junho ne reparte. Celui-ci s’était arrêté et s’était retourné.
« Khun. C’est à lui que tu dois des excuses, Wooyoung. C’est lui qui souffre de ton comportement, de tes agissements inhabituels. »
Quelle situation horrible. Que devait-il faire ? Jouer un rôle qui ne lui appartenait pas ? Ou au contraire, se laisser aller et leur montrer qu’il n’était pas Woo. Seigneur, comment devait-il réagir face à tout ça… Et pourquoi son corps refusait-il de se réveiller, pourquoi s’était-il réveillé dans celui de Wooyoung.
« Yaaaah ! Je vais devenir cinglé ! » Cria-t-il.

Ce soir, Junho était à l’hôpital, il avait besoin de voir Chansung, de lui parler, même si celui-ci ne l’entendait pas. Il voulait s’éloigner de Wooyoung, mais surtout de Nichkhun. Il comprenait que les réactions du thaïlandais, mais il en avait un peu marre d’être la cible de ses regards sombres et meurtriers. Il n’y était pour rien.
Il savait que lui parler, lui dire que ce n’était pas de sa faute, n’y changerait rien. Tant que Woo ne retournait pas vers lui, Khun continuerait à lui en vouloir.
Que pouvait-il faire ? Fuir Woo ? Non. C’était son ami, et même si pour le moment il l’inquiétait, il ne pouvait pas le fuir. Il devait trouver une solution pour qu’il arrête d’agir étrangement avec lui et qu’il revienne à la raison, qu’il se rappelle que le thaïlandais était son petit ami.
Junho se leva et s’assit sur le bord du lit. Il prit la main de Chansung dans la sienne et replongea dans ses pensées.
« Je peux entrer ? » Avait demandé Khun en frappant à la porte de sa chambre. La petite voix endormie de Woo lui répondit par l’affirmative. Le thaïlandais vint s’installer sur le lit et se retint de lui remettre les quelques mèches qui collaient sur le front de Wooyoung. Ces petits gestes qu’il avait l’habitude d’avoir pour son petit ami, il devait les oublier pour le moment. Tant que le brun ne se rappelait plus de leur histoire d’amour, il ne pouvait plus agir en tant qu’amant, mais en tant qu’ami. Et cela le détruisait de l’intérieur. Lui qui était fou amoureux du Ssanti dancer, voilà qu’il devait le regarder avec d’autres yeux. C’était de la torture.
« Tu vas bien ? »Demanda-t-il, un doux sourire aux lèvres. Woo acquiesça en se redressant. Il avait fait une sieste et celle-ci semblait avoir été fort agitée au vu de l’air renfrogné qu’il arborait.
« Dans un peu moins d’une semaine, tu pars voir ta famille pour un long moment. J’aimerais qu’on puisse aller voir un film avant que tu t’en ailles. Tu veux bien ? »
Le brun se leva sans un mot, sorti de la chambre, entra dans celle de Junho et en ressorti avec le sweetshirt de Chansung. Le thaïlandais fronça les sourcils. Voir son petit ami coller Junho était quelque chose déjà d’étrange, mais le voir porter les vêtements du maknae… Que lui arrivait-il ?
« Woo ! » Cria-t-il. Celui-ci se retourna.
« Je… Désolé, mais je n’ai pas la tête à sortir. » Avait-il répondu avant de tourner les talons et de se rendre au salon.
Nichkhun ferma les yeux et se fit violence pour ne pas frapper dans le mur. Il était furieux et malheureux. Son petit ami lui échappait, il n’était plus le même, il agissait bizarrement depuis son retour et il ne pouvait rien faire pour le ramener à lui.
Il s’enferma dans sa chambre en claquant la porte.
Le jeune blessé se laissa tomber dans le canapé et grimaça. Sa jambe le faisait souffrir. Il s’allongea et soupira. Tout à l’heure, il s’était endormi et avait revu l’accident.
La voiture qui faisait des tonneaux, Wooyoung et lui qui étaient ballotés dans tous les sens et les hurlements de son ami qui lui vrillaient le crâne. C’était la seule chose qu’il avait entendu. Le bruit des voitures qui s’étaient rentrées dedans, de la tôle froissée, des éclats de verre. Rien. Il ne retenait que les cris de son ami.
Et les gémissements de douleurs, ses pleurs aussi par la suite.
Wooyoung serrait les poings. Des larmes perlaient aux coins de ses yeux. Cela remontait à près de huit mois et la douleur était toujours vive.
Il se revoyait sur le sol, allongé sur le dos, baignant dans son sang, dans celui de son ami également. Il avait le bras tendu vers lui, il lui touchait le bout des doigts, il l’appelait.
Il voulait qu’il continue à lui parler. Il lui disait de ne pas s’endormir, de rester éveiller, parce que Junho l’attendait.
Junho. Il avait tellement envie de lui avouer la vérité, de lui expliquer pourquoi il s’était réveillé dans le corps de Wooyoung et pas dans le sien.
Il ne comprenait pas pourquoi d’ailleurs il s’était retrouvé là. Est-ce que Wooyoung le savait, lui ? Est-ce que c’est lui qui avait fait ce… transfert ?
Il y avait tellement de questions et peu de réponses.
La porte d’entrée s’ouvrit. Junho entra et salua rapidement Woo. Il ne voulait pas le fuir, mais il préférait éviter d’être seul en sa présence. Mais un détail l’interpella. Le jeune homme portait le sweetshirt qu’il avait offert à Chansung.
Junho ne savait pas comme réagir. Est-ce qu’il devait lui dire de le retirer et de ne surtout pas recommencer, de ne pas toucher aux affaires de Chansung sans sa permission et encore moins à ce qu’il lui avait offert. Ou devait-il au contraire, le laisser faire ? Peut-être en avait-il besoin, pour une raison qu’il ignorait.

N’empêche que là… Il n’appréciait vraiment pas voir un autre type que Chansung dans ce sweetshirt. Était-ce de la jalousie ? Sans doute.

Un autre détail le choqua cependant. Wooyoung s’était allongé sur le côté et retenait entre ses cuisses, un des coussins du canapé. Ce n’était pas dans ses habitudes.
Bon, ces derniers temps, il ne faisait rien d’habituel, mais ce qui était vraiment bizarre, c’est qu’il avait celles de Chansung.
« Je dois me faire des films. » S’était-il dit.
Il était tard, tout le monde avait fait sa journée, s’était occupé durant la soirée. L’heure de la douche était arrivée. Wooyoung était dans la salle de bain, il devait changer ses bandes, mais encore une fois, il n’avait rien demandé aux autres, il préférait se débrouiller seul.
Seulement, il avait oublié qu’il devait s’occuper de certaines blessures de son dos, les pansements devaient être eux aussi changés.
« Qu’est-ce que je fais ? »
« Tu parles tout seul ? » Demanda Taecyeon en souriant. Il se tenait sur le chambranle de la porte, les bras croisés.
Le petit brun sursauta.
« T’es malade ? J’ai failli avoir un arrêt cardiaque. »
Taecyeon s’approcha en s’excusant. Il attrapa les bandes qui pendouillaient et les retira du torse de son ami.
« Tu te rappelles du clip que l’on a fait pour parodier les Brown Eye Girl ? » Commença Wooyoung, le regard perdu dans le vague alors que le Fashion Terrorist fouillait dans la trousse de soin après une nouvelle bande.
« J’ai l’impression d’être à la place de Wooyoung, lorsque Ga in lui entourait le torse… »
Le jeune homme s’était arrêté et le regardait, les sourcils froncés.
« Wooyoung ? » Appela-t-il. Aucune réaction. Il l’appela à nouveau, mais rien. Il ne répondait pas. Il posa alors la main sur son épaule et le petit brun se tourna vers lui.
« Quoi ? »
« Tu as parlé de Wooyoung… Mais… Tu es Wooyoung. » Avait-il répondu.
Le Ssanti dancer se dégagea, gêné, confus. Il venait de faire une boulette. Il attrapa les bandes des mains de son ami et le jeta hors de la salle de bain.
Le pauvre Taecyeon avait l’impression d’avoir loupé un épisode.
« C’est quoi ce bordel ? » Avait-il murmuré. Comment cela pouvait-il être possible. Si Wooyoung parlait de lui à la troisième personne, tout en se faisant passer pour un autre… Qui était-il alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionsfrancaise.forumactif.com
 
Back To You
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Strike Back
» [Iron Chef] Luciole - No Turning Back !!! [REBORN]
» [chronique] Tank Girl is Back !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fanfictions :: 2pm-
Sauter vers: